nn5n Foundation
Branch of SCP Foundation
nn5n: scp-1457 Manteau de Deuil
SafeSCP-1457 Manteau de DeuilRate: 116
SCP-1457
SCP-1457.jpg

SCP-1457, au repos.

Objet #: SCP-1457

Classe: Sûr

Procédures de Confinement Spéciales: SCP-1457 doit être confiné dans une zone de confinement de 5m x 5m x 5m contenant des plantes appropriées au regard de son espèce supposée. SCP-1457 doit être « nourri » toutes les 24 heures par les membres du personnel assignés (voir l'Addendum 1457-2). L'humidité, la température et la lumière de la zone de confinement doivent être maintenus de manière à empêcher que SCP-1457 ne se retrouve en situation de stress.

Description: SCP-1457 semble être un papillon de l'espèce Nymphalis antiopa auquel il manque une aile antérieure et présentant des yeux d'un blanc opaque. Malgré l'état de détérioration de ses ailes, SCP-1457 est toujours en mesure de voler. SCP-1457 ne présente aucun signe de vieillissement, peut-être du fait de son régime alimentaire singulier.

SCP-1457 est capable de transférer des souvenirs d'un humain à un autre par contact corporel. Les résultats des expériences menées jusqu'ici indiquent que les souvenirs transférés se réfèrent constamment à des événements liés à un isolement et ont tendance à susciter un désir de compassion ou de compagnie auprès de la partie affectée.

Lorsque SCP-1457 entre dans un état de stress, les marques bleu sombre présentes sur ses ailes commencent à briller. Lorsqu'il est dans cet état, SCP-1457 « diffusera » des souvenirs obtenus de tous les humains auquel il a déjà été en contact. La portée maximale de cette méthode de transmission de ces souvenirs par SCP-1457 est inconnue.

SCP-1457 fut découvert à l'origine dans une zone périurbaine, où un enfant l'avait trouvé et essayait de le soigner. L'enfant fut par la suite soigné pour des symptômes d'anxiété et de dépression ; SCP-1457 attira l'attention de la Fondation lorsque les parents de l'enfant et █ voisins de la famille commencèrent également à suivre une thérapie.

Addendum 1457-1: Les entretiens préliminaires avec les membres du personnel de Classe-D exposés à SCP-1457 révélèrent que les souvenirs transférés par SCP-1457 sont d'abord considérés par le récipiendaire comme étant les siens (voir le journal d'entretiens).

Journal d'entretien 1457-11-19352

Dr. Kiryu et le membre du personnel de Classe-D D-19352 sont assis à l'intérieur de la zone de confinement de SCP-1457. SCP-1457 s'est posé dans la main de D-19352 avec ses ailes déployées.

Dr. Kiryu: Ce papillon est un Manteau de Deuil. Est-ce que ça vous rappelle quelque chose ?

D-19352: Non, je ne crois pas… Attendez…

Dr. Kiryu: Oui ?

D-19352: Je ne sais pas pourquoi, mais… Ça me fait penser à… Non, ça me fait repenser à quelque chose. [s'arrête] Lors de la mort de ma mère. Dans un hôpital, avec des rideaux bleu clair. Elle pleurait, parce que personne n'était là. Personne à part moi.

Dr. Kiryu: Pourquoi est-ce que vous pensez que le papillon vous a poussé à vous souvenir de cela ?

D-19352: Je crois qu'il y avait un vase ou quelque chose de ce genre avec des fleurs. Quelque part. Et un papillon blanc était sur le vase.

Dr. Kiryu: Je vois.

<Le membre du personnel de Classe D D-19352 évite de croiser le regard de l'interviewer. SCP-1457 replie ses ailes. Il est alors observé que les yeux de D-19352 deviennent inexpressifs ; les pupilles se dilatent et émettent brièvement un flash lumineux blanc.>

D-19352: Est-ce que vous allez partager mes histoires ?

Dr. Kiryu: Pardon ? Quelles histoires ?

D-19352: [s'arrête] Des histoires ? Je n'ai jamais parlé d'histoires.

Note: Une enquête sur le passé du Sujet D-19352 a révélé que ses deux parents sont en vie. Aucun des deux n'a été hospitalisé ou n'a subi de graves blessures.

Les enquêtes portant sur les cas de sujets semblant être « possédés » par SCP-1457 sont en cours. Il est actuellement impossible de déterminer si SCP-1457 tente consciemment ou est capable de communiquer.

Addendum 1457-2: D'après le journal d'expérimentation du Dr. █████, la première « source d'alimentation » connue de SCP-1457, il est envisagé que SCP-1457 ne se nourrit pas par contact humain, mais se nourrit plutôt de certaines émotions humaines.

██ ████, 199█
J'aurais dû me douter que les tests d'intelligence émotionnelle aléatoires et obligatoires était plus qu'une nouvelle routine pour les membres du personnel.

██ ████, 199█
J'ai vu deux adultes se disputer dans un couloir ; je me cachais dans l'obscurité à côté d'un escalier. Les cris continuèrent et une porte claqua, quelqu'un monta les escaliers mais je ne pouvais pas bouger, parce que je savais que mère ne reviendrait pas et qu'elle en avait parlé à plusieurs reprises, mais je n'aurais jamais cru que ça finirait par vraiment arriver, je croyais qu'ils resteraient ensemble encore un peu, parce qu'ils seraient toujours là pour que je leur parle lorsque l'un d'entre eux était en colère.

██ ████, 199█
Il y a une constance dans tous ces souvenirs. A chaque fois, à chaque instance, il s'agit d'une histoire où quelqu'un souhaite de tout son cœur et désespérément être avec quelqu'un, qu'il s'agisse d'une personne aimée ou de toute autre personne. Les émotions que semble transmettre SCP-1457 sont pratiquement indescriptibles ; c'est plus que de la solitude, plus que de l'abandon.

██ ████, 199█
Je marchais en regardant s'envoler un avion, qui transporte peut-être mon meilleur ami. Nous avons grandi dans le même quartier, nous avons fait le chemin de l'école pendant des années. Je sais que je ne le reverrais plus jamais, mais il est tellement heureux d'enfin partir découvrir le monde ; j'espère qu'il se souviendra de moi. Son appartement est maintenant complètement vide ; l'arbre auquel nous grimpions est vide, le parking, les fenêtres, tout est vide.

██ ████, 200█
Le nombre de souvenirs uniques que SCP-1457 semble avoir « stocké » est tout bonnement incroyable. Étant donné que son âge doit encore être déterminé, il est possible qu'il existe depuis plusieurs années, peut-être même des décennies.

██ ████, 200█
J'étais assis à un bureau. Trois dossiers à boucler pour demain, quatre bouches à nourrir. Ça a toujours été comme ça, mais il faut que je me force à me lever aux aurores pour m'assurer qu'ils puissent dormir sur leurs deux oreilles une nuit de plus ; même si ils ne le savent pas, ça suffira. Il faudra que ça suffise. Je ne veux pas qu'ils s'inquiètent.

██ ████, 200█
J'ai relu les résultats d'expérience. Ces souvenirs avaient déjà été donnés par le passé. Il semblerait que si SCP-1457 entre en contact à plusieurs reprises avec le même humain, les souvenirs transmis le seront dans l'ordre inverse de celui dans lequel SCP-1457 les a collecté, avec le souvenir le plus récent transmis en premier. Par conséquent si je continue suffisamment longtemps, y aura-t-il un moment où les souvenirs s'arrêteront ? Est-ce que je réaliserais que j'ai reçu le souvenir par lequel tout a démarré ?

██ ████, 200█
Je mangeais seul. C'était le premier de ses anniversaires pour lequel Papa n'était pas avec nous pour le fêter. Il y avait encore sur la table des documents pour préparer l'enterrement, et la radio diffuse la chanson qu'il aimait chanter à Maman. Dehors le ciel est gris et triste et la pluie qui tombe est froide, mais je sais qu'au moins ils ne sont plus seuls.

██ ████, 200█
[DONNÉES SUPPRIMÉES]

██ ████, 200█
Je ne peux pas m'empêcher de me demander comment il fait pour transférer les émotions en plus des souvenirs. Je m'interroge également sur leur netteté ; je me demande pourquoi est-ce que les souvenirs restent. Je sais que ce ne sont pas les miens, mais en tous les cas, ce sont des scénarios classiques, des histoires tristes très communes. A toute heure et n'importe où dans ce monde quelqu'un ressent du désespoir, et bien que j'essaie de ne pas y penser, je me sens mal pour eux tous, mais je ne sais pas ce que SCP-1457 veut de moi, parce qu'à chaque fois qu'il me transmet un souvenir je ne ressens rien.

██ ████, 200█
Il m'a parlé. Il m'a vraiment parlé. Je ne me souviens pas très bien comment, j'ai juste entendu une voix dans ma tête lorsqu'il s'est posé sur ma main. On aurait dit un enfant en train de chuchoter, « Il ne s'agit pas de donner ou de recevoir. Seulement de partager. »

██ ████, 200█
Je voyais une zone résidentielle. Elle était plutôt agréable, avec des pelouses bien tondues, des arbres en bonne santé, des fleurs dans les buissons. Mais je vis alors quelqu'un utiliser un tuyau d'arrosage pour enlever quelque chose de l'un des murs de la maison – je crois que c'était une chrysalide ? Il y en avait plusieurs éparpillées sur les toits et les appuis de fenêtres. Je voyais des enfants sur des bicyclettes, et je voyais des chenilles immobiles sur le trottoir.

██ ████, 200█
Pourquoi est-ce que j'écris toutes ces choses… Ça ne sert à rien d'être désolé pour toutes ces personnes étant donné qu'il n'y a rien à faire… Trop de monde…

██ ████, 200█
« Laissez moi partager avec vous. Je vous en prie. »

██ ████, 200█
Je voyais ce qui ressemblait à une forêt, ou plutôt ce qu'il restait d'une forêt. Un arbre était en train de tomber, non, d'être abattu. Je crois que je me souviens d'avoir entendu des bruits de machine. J'avais l'impression que mes capacités sensorielles étaient altérées ; c'était étrange. Je n'arrivais pas à imaginer à quelle personne ce souvenir pouvait bien appartenir.

██ ████, 200█
Aujourd'hui, SCP-1457 n'a pas voleté jusqu'à moi, contrairement à d'habitude. Après tout ce temps et toute cette misère, il refuse de voler jusqu'à moi aujourd'hui. Il se nourrit bien de souffrance, pourtant ? N'est-ce pas ce qu'il souhaite ? Le pire, c'est lorsque je quitte la zone de confinement, je n'arrive même plus à ressentir la moindre trace d'empathie. Pourquoi qui que ce soit serait intéressé par tous ces souvenirs ? Pourquoi est-ce que qui que ce soit devrait y accorder de l'importance ? J'ai essayé…

██ ████, 200█
« Vous ne comprenez toujours pas. »

██ ████, 200█
« Malgré tout, merci. »

révision de page: 5, édité la dernière fois: 27 Jan 2017 00:29
Unless otherwise stated, the content of this page is licensed under Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License

Privacy Policy of website