nn5n Foundation
Branch of SCP Foundation
nn5n: scp-203 Âme d'Acier Torturée
EuclidSCP-203 Âme d'Acier TorturéeRate: 81
SCP-203

Objet #: SCP-203

Classe : Euclide

Procédures de Confinement Spéciales : SCP-203 doit être gardé éteint dans le Bunker de Stockage 3-A au Centre de Recherche ██. Deux membres du personnel de Classe-D équipés de casques anti-bruit sont requis pour garder le Bunker 3-A dans l'éventualité d'une activation accidentelle du mécanisme de défense. Tant qu'il est actif, SCP-203 doit être accompagné d'une escorte armée jusqu'aux salles de tests.

Description : SCP-203 semble avoir été à un moment donné un mâle humain caucasien d'âge indéterminé. Le sujet mesure deux mètres et demi (2.5m, même s'il est supposé que la charpente "squelettique" augmente la taille originelle du sujet, comme indiqué par la musculature irrégulière) et pèse environ deux cent (200) kilogrammes.

L'entière structure osseuse du sujet a été enlevée et remplacée par une construction mécanique faite de fonte qui semble bouger de sa propre volonté. Cette construction a l'air d'être la seule chose faisant bouger SCP-203, indépendamment de sa musculature. Plusieurs zones de la peau du sujet se sont ouvertes, révélant une section de la construction métallique.1 En plus de ces zones, certaines parties de la structure métallique semblent avoir été conçues pour sortir intentionnellement de la chair, formant un motif esthétique.2 L'augmentation du corps du sujet inclut, mais n'est pas limitée à :

  • Les doigts ont été allongés en pointes aiguisées d'environ un (1) mètre de long.
  • Les lèvres ont été retirées, révélant que SCP-203 n'a pas de mâchoire, suggérant que le squelette est fait d'une seule pièce creuse. Les restes de tissus buccaux ont été attachés au "crâne" avec plusieurs saillies ressemblants à des crochets. A la place de la bouche a été soudée une petite grille ressemblant à un transducteur audio. Cette amélioration produit des vocalisations basiques via un mécanisme inconnu.
  • Les vertèbres ont été remplacées par une barre de fer segmentée, possédant plusieurs pointes acérées soudées de manière apparemment aléatoire.
  • Les jambes ont deux articulations surnuméraires (les faisant visiblement devenir digitigrade), avec des tubes d'acier de fonction inconnues jaillissant d'elles. Ces jambes sont rattachées au dos du sujet et sont fonctionnelles.
  • La cage thoracique n'a pas de sternum, faisant rentrer la peau à l'intérieur lorsque le diaphragme du sujet se contracte.
  • Les oreilles ont étés enlevées, et la peau restante agrafée.3
  • [DONNÉES SUPPRIMÉES] retiré.
  • Tous les orteils ont été retirés et remplacés par un morceau de fer massif, ressemblant vaguement à une coque de chaussure de chantier. Les talons sont améliorés avec des pièces de métal similaires.
  • Les yeux ont été conservés, mais sont maintenus de manière à regarder droit devant par plusieurs aiguilles sortant des orbites. Les iris sont dilatés en permanence et ne sont pas photoréactifs.

Même si ses cordes vocales ont été retirées, SCP-203 semble pouvoir communiquer verbalement grâce au transducteur localisé sur sa plaque faciale. Il a l'air de comprendre l'anglais jusqu'à un certain niveau, mais sa langue maternelle semble être un dialecte arabe inconnu jusque-là. SCP-203 n'a pas de souvenirs de sa vie avant ses améliorations, mais il ressent une douleur quasi-constante et reste confus.

SCP-203 sembler fonctionner grâce à une batterie interne pendant une durée de 72 heures, après laquelle il entrera dans un état d'hibernation qui durera entre 3 et 4 heures. Le sujet ne peut pas désactiver délibérément son alimentation, même s'il a expliqué que ces périodes de "sommeil" sont la seule échappatoire qu'il a de sa misérable existence. Comme il n'y a aucun moyen d'affirmer la véracité des déclarations du sujet, toute expression de douleur ou de dépression par le sujet doit être vue par le personnel comme une méthode visant à produire une réponse sympathique, et doivent être ignorées.

Les rayons X, scanners, ultrasons, et toute autre forme d'imagerie diagnostique4 se sont avérées incapables de visualiser le fonctionnement interne de SCP-203 au-delà du niveau sous-cutané, et une chirurgie exploratrice active un mécanisme de défense secondaire qui [DONNÉES SUPPRIMÉES].

Il a récemment été prouvé que SCP-203 a la capacité d'émettre un bourdonnement à haute fréquence, similaire en apparence à un retour audio, capable d'endommager sévèrement le système nerveux humain. Cependant, ce mécanisme est seulement activé quand le sujet est provoqué ou blessé. Pour plus d'informations sur cette capacité, voir le rapport de test attaché.

SCP-203 a, en de nombreuses occasions, demandé des anesthésiques, des analgésiques, ou, en certaines occasions, des narcotiques. Ces requêtes sont en attente d'approbation.

Format du Test :
Sujet :
Responsable des Recherches :
Méthode d'induction :
Résultat : [Temps après exposition] :

Sujet : Personnel D-104
Responsable des Recherches : N/A
Méthode d'induction : Accidentel. SCP-203 est frappé par D-104 quand il refuse d'entrer dans sa cellule. Quand le mécanisme de défense s'active, D-104 continue son assaut, et force SCP-203 à entrer dans sa cellule.
Résultat :
[1 minute après exposition] : Le sujet présente un sévère mal de crâne.
[15 minutes après exposition] : Les maux de crâne augmentent en intensité et ses oreilles commencent à saigner. SCP-203 continue d'émettre le son. (Note : D-171, l'autre garde en service, n'est pas affecté par le son.)
[20 minutes après exposition] : Le sujet quitte son poste et va se faire examiner à l'infirmerie.
[30 minutes après exposition] : Le sujet a une attaque. Il saigne maintenant de toutes les extrémités.
[35 minutes après exposition] : Le sujet commence à hurler "faites-le taire" de façon répétée, malgré qu'il ne soit plus dans la portée audible de SCP-203.
[40 minutes après exposition] : Arrêt cardiaque du sujet. Une autopsie révèle que le sujet est mort d'une importante hémorragie cérébrale.

Sujet : Personnel D-090
Responsable des Recherches : Dr. █████ ████
Méthode d'induction : Le sujet est enfermé dans la cellule avec SCP-203 tandis qu'il est observé par caméra. D-090 est équipé avec un Taser et reçoit l'ordre d'utiliser ladite arme sur SCP-203. Le sujet est réticent, mais obéit. SCP-203 commence l'émission défensive 30 secondes après la provocation.
Résultats :
[1 minute après exposition] : Le sujet devient agité et attaque une nouvelle fois SCP-203. SCP-203 continue l'émission et se place en position fœtale.
[10 minutes après exposition] : Le sujet commence à se tenir la tête et à se boucher les oreilles tandis que son nez commence à saigner. Le mécanisme défensif de SCP-203 continue.
[25 minutes après exposition] : Le sujet a une attaque. Le mécanisme défensive de SCP-203 semble s'arrêter. Cependant, une analyse ultérieure révèle que la fréquence du son émis a simplement dépassé les sons audibles par une oreille humaine.
[35 minutes après exposition] : Le sujet commence à vomir du sang et à saigner des yeux.
[40 minutes après exposition] : Le sujet semble mort. Le son émit cesse véritablement.
[44 minutes après exposition] : SCP-203 se lève et se dirige vers le corps du sujet. SCP-203 commence ensuite à retirer chirurgicalement le squelette du sujet. A ce moment, SCP-203 est retiré de la cellule et remis sous confinement. (Note : les tests ont l'air d'indiquer que la méthode de défense de SCP-203 est également une méthode pour produire plus d'entités ressemblant à SCP-203. Des tests autorisant SCP-203 à continuer ce procédé sont en cours d'approbation.)

Interviewé : SCP-203

Intervieweur : Dr ██████

<Début d'enregistrement, ██-█-████, 15:34>

<Dr ██████> : J'ai vu que vous aviez demandé à voir l'enregistrement vidéo du test de la semaine dernière.
<203> : Oui.
<Dr ██████> : Une raison particulière?
Pause.
<203> : Yeux ne voient pas, arrive après. Perdu dans le noir, comme un moment de silence, et ne sait pas ce qu'ils font.
<Dr ██████> : Je ne suis pas sûr de comprendre… Vous perdez conscience quand vos défenses sont enclenchées?
<203> : Oui.
<Dr ██████> : Et… Vous voudriez savoir ce que vous faites à votre assaillant ?
<203> : Après le noir, nous voyons seulement après. Dans le noir, notre corps est seulement outil de [inintelligible, possiblement une langue arabe].
<Dr ██████>: Pourquoi voulez-vous savoir ceci ?
203 est silencieux pendant plusieurs minutes.
<Dr ██████> : 203 ?
<203> : Ils pensent nous une chose. Ils pensent nous quelque chose à surveiller [déformé, sonne comme "Nous sommes un jouet"]. Mais même avec diable à l'intérieur de moi, vous nous parlez comme à homme.
<Dr ██████> : Je vous demande pardon ?
<203> : Vous, ██. Vous nous parlez comme si nous être pas fait de métal. Vous nous donner nom.
203 produit un son non-identifié ; possiblement un rire.
<203> : Quand personne n'entends, vous appeler nous par nom. Vous appeler nous "Edward". Comme gardes dire "Edward aux mains d'argent".
<Dr ██████> : [signes d'inquiétude] Ce ne serait pas professionnel, 203 -
<203> : Vous appeler nous "Edward", et vous dire vous inquiet, et vous aider nous -
<Dr. ██████> : Cette session est terminée.
<Fin d'enregistrement.>

Conclusion : Le Dr ██ ██████ s'est vu depuis refuser l'accès à l'observation de SCP-203.

Auteur original : Chungy McBungyChungy McBungy
Source Originale : The SCP Foundation
Date : 10/12/2009
Lien : SCP-203

révision de page: 1, édité la dernière fois: 03 Apr 2017 10:45
Unless otherwise stated, the content of this page is licensed under Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License

Privacy Policy of website