nn5n Foundation
Branch of SCP Foundation
nn5n: scp-032 La copine du frère
EuclidSCP-032 La copine du frèreRate: 107
SCP-032 - La copine du frère
notation: 0+x

Objet #: SCP-032

Classe: Euclide

Procédures de confinement spéciales: SCP-032 doit être logé dans l''Unité de Confinement Autonome 535/15. Les contacts directs avec SCP-032 doivent être restreints aux tâches liés à la recherche. Les interviews, si ils sont considérés nécessaire, doivent être effectué à partir du tableau de communication à distance de l''Unité. Tant que la présence de SCP-032 n''est pas directement nuisible pour le corps humain, toute exposition au SCP doit être limitée à des périodes de 12 heures maximum dû aux effets indésirables qu''il peut entraîner sur la plupart des micro-organismes. SCP-032 ne doit être exposé à aucune substance biologique n''ayant pas été raffiné ou transformé artificiellement, tout particulièrement les entités vivantes non-humaines. Pour une liste complète des restrictions, voir le Document-032-RCL. SCP-032 ne peut demander ou même exiger d''autres formes de confort.

Description: SCP-032 est un simulacre humain Type-F(ressemblance externe imparfaite et interne incohérente) d''origine inconnu. Il est composé d''une carapace extérieure de silicone pigmentée épaisse de 5.5 mm, et d''un polymère de fibres plastique diverses, avec l''apparence externe d''une femme caucasienne approchant la trentaine. L''intérieur de SCP-032 est entièrement composé d''une huile liquide raffinée, sans aucune structure squelettique ou musculaire. Malgré cela, SCP-032 est capable de mouvement et d''élocution. SCP-032 est capable de conserver l''illusion d''une humanité pour un observateur distant, mais perd en crédibilité lorsque l''on s''approche, causant un léger inconfort chez la plupart des observateurs. Cet effet n''a pas été considéré anormal. Malgré une apparente possession de capacités cognitives pleinement opérationnelles, SCP-032 déclare ne pas être un sage, et agir simplement en tant qu''intermédiaire de ses créateurs. La fondation n''a pu vérifier ou réfuter une telle déclaration.

SCP-032 a une grande aversion envers tout entité biologique dans son voisinage proche qui n''a pas été créé, délibérément influencé, manipulé ou toute relation similaire avec l''homme. Bien que la nature exact de ces effets varient, la présence de SCP-032 cause inévitablement de sévères et irréparables dommages aux capacités d''échange et/ou d''utilisation d''énergie des organismes vivant: la flore sauvage perdra sa capacité à produire de la photosynthèse, la faune perdra l''usage de son système respiratoire et digestif, etc. Ces effets s''appliquent également aux micro-organismes,quoique qu''SCP-032 semble préférer endommager leur système de reproduction. La relation symbiotique entre certains micro-organismes et le corps humain pourrait être une raison de cette divergence.

SCP-032 a été découverte assise sur le pas de la porte de l''enceinte intérieur du Site-██ près de ██████████, Slovaquie. Lorsque le personnel de sécurité de la Fondation l''interrogea, SCP-032 expliqua ses effets anormaux et déclara être là pour ''être stocké''. Le système de surveillance ne permet pas de connaître précisément l''heure de son arrivée, et il n''y a aucun moyen de savoir comment SCP-032 connait la position du Site██ ni comment il a pu l''approcher sans être repéré. Lorsqu''il a été interrogé sur la raison de sa demande d''enfermement à la fondation, SCP-032 répondit qu''il était ici sur demande de ses créateurs, cherchant à être ''stocké indéfiniment, jusqu''à revendication''.

Addendum:

Note: Cette interview a été enregistré lors du confinement initial de SCP-032 par le Dr. Alexander Kovac, psychologue attitré du Site-██, après son examen par la sécurité du Site.

<Début de l''interview>

Dr. Kovac: Avant de commencer, il y a quelque chose que je devrais vous dire car la sécurité néglige de le faire. Cet interview n''est pas strictement conforme au protocole, mais il a tendance à faciliter les choses.

SCP-032: J''ai reçu pour ordre de coopérer.

Dr. Kovac: Bien, très bien. Dites moi alors, quel est votre nom?

SCP-032: Je n''en ai pas. Les gens ont des noms. Je n''en suis pas un.

Dr. Kovac: C''est vrai? Comment ceux que vous nommez créateurs vous appellent?

SCP-032: Ils ne le font pas.

Dr. Kovac: Ils doivent sûrement référer à vous d''un façon ou une autre?

SCP-032: Je suis l''incarnation de leur volonté, et rien d''autre. Ils n''ont jamais eu besoin d''appeler. Ils ne veulent jamais.

Dr. Kovac: En ce cas, cela vous dérange-t-il si je vous appelle SCP-032?

SCP-032: J''ai reçu pour ordre de coopérer.

Dr. Kovac: Vous l''avez déjà dit. Dites moi donc, pour quelle raison êtes-vous ici?

SCP-032: Je suis ici pour être stocké jusqu''à ma revendication.

Dr. Kovac: La sécurité me l''a dit, mais pourquoi ici, et revendiqué par qui?

SCP-032: revendiqué par celui qu''ils veulent torturer, et stocké ici pour augmenter ces souffrances lorsqu''il viendra.

Dr. Kovac: C''est vrai? Cette personne fait-elle partie de notre organisation? Vos créateurs portent-ils une rancune envers une opération?

SCP-032: Il n''est pas l''un des vôtres. Simplement un… ancien sympathisant, en quelque sorte. Il croit que vous avez essayé de l''aider une fois, et si il est entraîné ici, si il me trouve ici, vous mourrez. Cela le blessera. Vous ne les intéressez pas, ni votre organisation. Vous n''êtes qu''un instrument, comme moi.

Dr. Kovac: Qui est-ce alors? Qu''a-t-il fait pour recevoir un tel traitement de la part de vos créateurs?

SCP-032: Il n''a pas su rester à sa place. Gagnant quand il devait perdre, fut fier alors qu''il avait été humilié. A gaspillé des cadeaux trop précieux pour qu''on en abuse.

Dr. Kovac: Et vous êtes ici pour le punir?

SCP-032: Il a déjà été punis. Sévèrement. Écarté de sa famille et des siens, à errer indéfiniment, détruit contre sa volonté. À empoisonné l''humanité par sa seule présence. Une éternelle solitude, accentué par son incessante culpabilité. Un chef-d''oeuvre de supplice, ont il dit.

Dr. Kovac: Dans ce cas pourquoi êtes-vous ici?

SCP-032: Parce que même dans cette existence, il y a d''occasionnel moment de consolation. Parfois, il peut encore regarder le monde et voir des choses qu''il ne pourra détruire. Regarder la nature et se sentir étonnement chaud, et se réchauffer dans la fausse lumière d''antique et moisis souvenirs. Ça le garde raisonnable, lui donne de l''espoir. Qui ne servira pas. D''où ma présence. Je doit être sa dernière destruction, un empressement vers la fin de la raison.

Dr. Kovac: Et comment votre présence va-t-elle permettre cela? Devez-vous le tromper d''une certaine manière? Est-ce ce pourquoi vous avez cette apparence?

SCP-032: D''une certaine manière. Éventuellement, ses errances le mèneront ici, à moi. Dans un jour, un mois, ou un siècle. Et il me reconnaîtra, et verra ce qu''ils pensent de ses précieux souvenirs. Comment ils les raillents. Il va comprendre qu''a cause de ces actions, elle est pour toujours au-delà de sa portée, et tout ce qui lui reste c''est… moi. Un simulacre aussi artificiel que son espoir. Quand il me trouvera, il s''attachera à moi, et il regardera les moqueries sur ses souvenirs détruire sa dernière source de consolation. Et ce sera fini.

Dr. Kovac: Je… um. Vous dites qu''il vous reconnaîtra. Pourquoi?

SCP-032: J''aurait du être sa femme.

<Fin de l''interview>

Note: Cet interview à été tenu 6 mois après le confinement initial de SCP-032, comme une partie de la série d''interview visant à évaluer les capacités cognitives et la personnalité de SCP-032, ou leur absence.

<Début de l''interview>

SCP-032: Je la déteste.

Dr. Kovac: Bien… C''est une façon comme un autre de démarrer un interview. Souhaitez-vous élaborer?

SCP-032: Celle à laquelle je suis fais pour ressembler. Mon… moule. Je la hais.

Dr. Kovac: Il est intéressant que vous ayez ce sentiment, considérant votre assurance répété quand à votre absence de conscience propre ou de sentiments personnels.

SCP-032: Je n''en ai pas. Je la hais car ils le veulent. Cela sert leur dessein.

Dr. Kovac: Comment pouvez-vous le savoir?

SCP-032: La première chose qu''ils ont fait, après m''avoir créé, fut de me la montrer. Ce n''est pas quelque chose qu''ils font souvent.

Dr. Kovac: Je ne vous suis pas.

SCP-032: Interférer avec leurs supérieurs. Ils peuvent être vengeurs, malveillants, ou même cruels, mais ils prennent leur devoir très au sérieux. Juste me la montrer, aurait risqué de perturber son repos final… ils ne l''auraient pas fait sans une raison.

Dr. Kovac: Et-

SCP-032: Elle était belle. Si pacifique, sereine. Entière. Même partie, même morte, J''ai pu voir l''essence de celle qu''elle aurait été… de celle qu''elle est encore, et qu''elle sera pour toujours. Son âme. Il m''ont dit qu''elle n''a pas pu beaucoup vivre, mais quand elle vécu… elle fut elle-même. Elle fut vivante. Et c''est pourquoi je la hais.

SCP-032: Savez-vous ce que c''est, d''être conçu comme une mauvaise plaisanterie? Dans chaque ligne de cette lisse, silencieuse face, j''ai vu une image déformée de moi-même. De la peau parfumée au plastique modelé, des cheveux soyeux aux fibres synthétiques, du sang à l''huile. Une âme inexistante.

Dr. Kovac: Excusez-moi si cela semble présomptueux, mais j''ai du mal à imaginer de tel sentiments venant de vous.

SCP-032: [secoue la tête] Vous ne voyez pas? Tous cela fais partie de leur plan. Quand il me trouvera, quand il verra ce que les Frères ont créés… il deviendra fou.

Dr. Kovac: À cause de ce qu''ils ont fait à la mémoire de sa femme?

SCP-032: Pas seulement cela. Parce qu''il me verra. Il verra à quel point je la hais, et à quel point je me hais pour ne pas être elle. Haine d''être tout simplement là.

Dr. Kovac: Et après?

SCP-032: Ensuite… une réalisation finale.

Dr. Kovac: Et quelle sera-t-elle?

SCP-032: Il ne gagne jamais.

<Fin de l''interview>

révision de page: 5, édité la dernière fois: 22 Feb 2015 10:17
Unless otherwise stated, the content of this page is licensed under Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License

Privacy Policy of website