nn5n Foundation
Branch of SCP Foundation
nn5n: scp-1016 La Clef Sanglante
SafeSCP-1016 La Clef SanglanteRate: 113
SCP-1016
bloody_key_by_mercio.jpg

SCP-1016 en évidence

Objet # : SCP-1016

Classe : Sûr

Procédures de Confinement Spéciales : Le sujet doit être conservé dans une boîte sécurisée avec un cadenas, dont le code est ██-██-██, dans un coffre ignifugé possédant un système de fermeture à clavier numérique. Aucun des cadenas ne doit contenir de serrure supplémentaire. Dans ce contexte, SCP-1016 ne représente pas une menace. L’approbation d’au moins un (1) membre du personnel de Niveau 4 est requise pour retirer l’objet de sa zone de confinement à des fins de recherches. A cause de la nature de l’objet, les tests ne doivent être effectués que dans le bâtiment isolé du Site ██ après s’être assuré que ce bâtiment ne contient que des membres du personnel de Classe-D.

Description : SCP-1016 prend la forme d’une simple clé de facture banale. Lorsqu’il est placé sur un trousseau avec deux clefs ou plus, de facture similaire, SCP-1016 va progressivement modifier son apparence pour leur correspondre le temps de plusieurs semaines. Indépendamment de sa forme, l’objet SCP peut être identifié par des taches de sang indélébiles sur sa base. Ces tâches de sang contiennent l’ADN humain de 27 spécimens différents, aucun ne correspondant à un individu présent dans les fichiers. Si l’objet est abandonné au même endroit pendant plus de deux semaines, la surface sur laquelle SCP-1016 repose montrera des taches de sang similaires.

La Fondation découvrit SCP-1016 après l’examen de l’arrestation de █████ ████████████ pour le meurtre de sa femme et de ses deux enfants. Des anomalies et un alibi prétendument solide ont éveillé la curiosité des Agents ██████ et ████████████ qui ont mené une enquête. Pensant initialement que ████████████ était la menace, SCP-1016 fut transféré vers le Site ████ avec ses effets personnels. Lorsque la nature anormale de SCP-1016 fut remarquée, ████████████ reçut un amnésique de Classe A et fut transféré vers une institution fédérale différente.

Lorsqu’elle est insérée dans un mécanisme verrouillé, la clef n’a aucun effet. Lorsqu’elle est insérée dans le mécanisme verrouillé d’une porte ou d’une barrière similaire derrière laquelle se trouvent une ou plusieurs formes de vie mammifère(s), la clef va ouvrir le verrou et activer ses effets secondaires.

Lorsque SCP-1016 est inséré dans une telle serrure, toutes les lumières dans la structure faiblissent de façon notable. A ce moment, les instruments ne détectent aucune fluctuation dans le réseau électrique. Le phénomène d’affaiblissement est observable à la fois sur les sources de lumières incendiaires et électriques, et dure jusqu’à ce que la clef soit retirée de la serrure ou que la porte soit ouverte hors de son encadrement. Après cela, une présence supplémentaire apparaît dans la structure. Des expériences impliquant une vidéosurveillance de l’intérieur alimentée de façon autonome montrent des dysfonctionnements du matériel de surveillance vidéo lorsque le courant est restauré, d’une manière semblable à une manipulation manuelle ; les batteries sont retirées, les objectifs couverts, ou le courant est coupé. Dès que l’utilisateur entre dans la structure, les personnes et les grands animaux à l’intérieur de celle-ci au moment de son déverrouillage sont retrouvés morts.

La cause de la mort chez les victimes de SCP-1016 est toujours une blessure pénétrante causée par un large objet contondant. Les victimes portent des plaies s’étendant tout le long de leurs membres, et paraissent dans de nombreux cas partiellement disséquées. À chaque instance, le sang et les organes d’au moins une victime seront réarrangés en ce qui ressemble à un motif spécifique, bien qu’aucune méthode commune entre les instances n’ait été trouvée. L’intérieur de l’habitation montrera des signes de lutte, notamment en général des meubles retournés, des bleus sur la peau des victimes, ainsi que [DONNÉES SUPPRIMÉES], malgré l’absence d’indication audible, même par-delà l’entrée. Même lors de situations où la vidéosurveillance semblerait indiquer quelques secondes d’écart entre la manipulation et l’assaut, l’endroit montre des signes d'une lutte qui aurait duré des heures. L’utilisateur original de SCP-1016 ne rapporte jamais avoir vu ou entendu quelque chose de défini, bien que lors de leur entrée initiale dans le bâtiment, certains sujets aient rapporté que leur attention aurait été inexplicablement attirée par des fenêtres ou embrasures vides, ou qu’ils auraient entendu une respiration provenant d’une source non-localisée.

révision de page: 2, édité la dernière fois: 09 Oct 2017 07:25
Unless otherwise stated, the content of this page is licensed under Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License

Privacy Policy of website