nn5n Foundation
Branch of SCP Foundation
nn5n: scp-1523 Frère Spirituel
SafeSCP-1523 Frère SpirituelRate: 150
SCP-1523
oh.jpg

SCP-1523 pendant l'Interview 1523-01

Objet #: SCP-1523

Classe: Sûr

Procédures de Confinement Spéciales: SCP-1523 doit être sécurisé dans le Casier de Stockage L au complexe de confinement Sûr du Site 40. Lors des tests, SCP-1523 doit être allumé avec un briquet à gaz manuel. Pendant que SCP-1523 brûle, il doit être enfermé dans une chambre hermétique et le personnel traitant doit porter des masques à gaz pour éviter la propagation ou l'inhalation de la fumée de SCP-1523.

Toutes les interactions avec SCP-1523 doivent être enregistrées et déposées dans le Journal d'Interview 1523. Quand un test est conclu, SCP-1523 doit être promptement éteint. L'objet ne doit jamais être laissé à brûler sans surveillance.

Description: SCP-1523 est un serpentin d'encens brun-orangé. Lorsque SCP-1523 brûle, l'objet fait preuve de conscience; il répond aux stimuli verbaux et est capable de parler, utilisant une voix identique à celle d'un musicien nommé █████████████1 L'objet possède une mémoire complète de la vie de █████2. La Fondation ne peut pas déterminer si SCP-1523 avait les même traits de personnalité en vie; son comportement actuel, incluant son obsession de la religion, pourrait résulter de sa forme actuelle.

Si l'on en croit le récit de SCP-1523, il fut créé le 05/04/05 dans une "chapelle stellaire" du culte Nord Américain connu sous le nom de Cinquième Église durant un "rituel de purification". SCP-1523 était stocké dans un placard, suspendu sur un encensoir qui portait une étiquette disant "ESPRIT D'ESSAI DU FRÈRE █████ TERRES". Suite à une intervention de la Fondation (voir le Rapport des Opérations du DEI 6-11-05, "Opération Stargazer"), plusieurs objets de rituel furent sécurisés, incluant SCP-1523, lequel fut expérimenté à cause de sa nomenclature inhabituelle, puis fut fiché et contenu.

Addendum 1523-A: Après tests (voir les journaux d'interview), il a été déterminé que la capacité de SCP-1523 à entendre et parler est une propriété de sa fumée, plutôt que de l'objet lui-même. Bien que SCP-1523 ne soit apparemment pas conscient quand il n'est pas allumé, les tentatives de déterminer l'étendue et la durée à partir desquelles la fumée de SCP-1523 obtient son effet se sont montrées non-concluantes. Il est à noter que les procédures de nettoyage du Site 40 doivent être strictement renforcées, pour empêcher la contamination du complexe par SCP-1523.

Note: Toutes les informations relatives aux activités Cinquistes classifiées ont été supprimées suivant le protocole de l'Opération Stargazer.

Début de l'Enregistrement: 13:04:16

Intervieweur: [L'intervieweur fournit à SCP-1523 les informations introductrices standards pour humanoïdes confinés.]

SCP-1523: Appelles-moi ████████, frère exalté par l'étoile.

Interviewer: Je vais continuer d'utiliser votre désignation, si ça ne vous dérange pas. Donc vous confirmez être ████████ █████ ?

SCP-1523: Nul doute.

Interviewer: Et vous êtes conscient de votre état ?

SCP-1523: Très.

Interviewer: Pouvez-vous faire quoi que ce soit d'autre que parler ?

SCP-1523: Des hertz, frère, je peux chanter.

Interviewer: Pouvez vous chanter quelque chose pour l'enregistrement ?

SCP-1523: Vous avez des suggestions ?

[L'officier de sécurité propose "Let's Stay Together", un classique que [SUPPRIMÉ] chantait parfois en concert.]

SCP-1523: Ça va le faire, frère. Ça va le faire. Laisse moi la faire tourner.

[SCP-1523 chante un morceau totalement différent avec une mélodie dissonante et des paroles présumées se référer aux doctrines Cinquistes. Le premier vers consiste en la phrase "il y a de la force dans le sang" répété à des cadences différentes. Les paroles entières sont disponibles dans la transcription non-abrégée.]

Intervieweur: [pause] Ça suffira. Pouvez-vous nous dire comment vous avez été placé dans votre état actuel ?

SCP-1523: La sagesse l'a fait. C'était un rituel de purification de [SUPPRIMÉ]. Tout le monde avait le groove quand l'archonte jouait. Ça tournait comme des disques. Ça criait comme des disques, aussi. [rires] Mon [SUPPRIMÉ] se déhanchait comme la mâchoire d'un serpent, et mon âme a surgi, frère. L'archonte l'a coincé ici pour la postérité.

Interviewer: Qu'est-il arrivé à votre corps ?

SCP-1523: Il se porte bien. Il ne me manque pas beaucoup.

Interviewer: Vous dites que votre corps continue de fonctionner sans avoir de conscience.

SCP-1523: Non, frère, sans avoir d'âme. Tu as déjà vu une fourmilière ? Cette fourmi n'a pas de place pour une âme la-dedans. Si un homme n'a pas d'âme, il peut très bien continuer de bâtir sa fourmilière. En ce moment même l'homme que j'étais est occupé à [SUPPRIMÉ] et tu ne ferais pas la différence si tu le rencontrais, sauf si tu lui faisais passer un examen de la gorge. [rires] Il est calme là, mais il gigote comme si il n'arrivait pas à se mettre à l'aise.

Interviewer: Est-ce un phénomène commun ?

SCP-1523: Plus que tu ne le penses, frère. Je parierais mon sang qu'il y a des frères et des sœurs travaillant avec vous en ce moment dont les âmes sont parties il y a bien longtemps. Les corps servent, aussi. Mais ces douces âmes [SUPPRIMÉ] à temps. Ça leur arrive avec le temps.

[RESTE DE L'INTERVIEW SUPPRIMÉ]

Fin de l'Enregistrement, heure 13:51:40

Note: Cet interview, comme le précédent, a été conduit dans une salle d'interview pour humanoïde standard, et en tant que tel, la seule précaution prise était la présence d'un officier de sécurité. Cet interview a été mené par un chercheur différent de la conversation précédent : le Dr. ███████ est une femme de 35 ans.

Début de l'Enregistrement, heure de début 12:31:10

Intervieweur: Pouvez-vous nous dire quoi que ce soit à propos de la chapelle à laquelle vous apparteniez ?

SCP-1523: Je peux te dire que c'était magnifique. Qu'est-ce que l'homme disait déjà ? "Oh mon ça, Dieu est plein d'étoiles." [rires]

Intervieweur: Je suis plus intéressée de connaître leurs rituels et leurs croyances.

SCP-1523: Je suis plus intéressé par vous.

Intervieweur: Pouvons-nous rester sur le sujet, SCP-1523 ?

SCP-1523: Sœur, j'en ai marre de parler de moi. Je n'ai pas parlé à une femme depuis trop longtemps, et tu as beaucoup trop d'atouts pour être si impersonnelle.

Intervieweur: C'est inapproprié.

SCP-1523: Allons, ne sois pas si frontale. Contentes-toi de me parler de toi, sœur.

Intervieweur: [Officier de Sécurité] ████, comment je le ramènes sur le sujet ?

Officier de Sécurité: SCP-1523, répondez à ses questions.

SCP-1523: Sœur, penches-toi un peu plus. Prends une grande respiration. Il y a quelque chose que je dois te dire.

Intervieweur: Tout ceci est ridicule.

SCP-1523: Vous voulez que je vous aide. Fais une faveur à ton frère. [L'intervieweur s'exécute.] Mmm, on y est. J'espère que tu aimes le bois de santal, bébé. Je veux être imprégné dans tes vêtements toute la journée.

Intervieweur: SCP-1523, quels sont les dogmes centraux de la Cinquième Église ?

SCP-1523: Juste pour que tu saches, je ne suis pas le corps, bébé. Je suis la fumée. Chaque particule dans l'air sont mes sens, comme les doux vibrisses du [SUPPRIMÉ]. Inspires, expires. C'est si confortable dans ta poitrine, sœur.

Intervieweur: C'est terminé. Je me casse d'ici.

SCP-1523: N'aie pas peur, bébé. Tu vas hyperventiler en essayant de me faire sortir. Mais tu ne peux pas. Je sais que tu vas faire comme si tu ne me connaissais pas, mais on se reverra très vite. Mon corps brûle et se repose et brûle, mais je suis dans l'air 24/7, si tu vois ce que je veux dire. [rires] On se verra à ton bureau.

Fin de l'Enregistrement, heure 12:35:25

révision de page: 8, édité la dernière fois: 13 Dec 2016 15:30
Unless otherwise stated, the content of this page is licensed under Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License

Privacy Policy of website