nn5n Foundation
Branch of SCP Foundation
nn5n: scp-2663 Dionysos
EuclidSCP-2663 DionysosRate: 75
SCP-2663
Levure.jpg

Image au microscope de cellules de SCP-2663

Objet # : SCP-2663

Classe : Euclide

Procédures de Confinement Spéciales : SCP-2663 doit être confiné dans une chambre de confinement pour organismes fongiques standard, équipée d’un système de ventilation autonome. Cette chambre doit être maintenue à une température constante de 20 degrés Celsius et à un taux humidité d'au moins 70%. La chambre doit être nettoyée toutes les deux semaines et tous les déchets doivent être incinérés. SCP-2663 doit recevoir 80 kg de matière végétale traitée avec une solution fongique nutritive1 tous les deux mois. Tout membre du personnel interagissant avec SCP-2663 doit porter des appareils respiratoires autonomes. Tout membre du personnel non essentiel au confinement ne doit pas se trouver à moins de 15 mètres de la chambre de confinement.

Description : SCP-2663 est un organisme colonial composé d'environ 250 kg de levure Saccharomyces cerevisiae, que l'on estime être âgé d'environ 7000 ans. Bien que les cellules individuelles de SCP-2663 ne présentent aucune anomalie physique, elles n'ont jamais été observées en bourgeonnement2 ou en scission et ne subissent pas d'apoptose. SCP-2663 prend généralement la forme d'un grand tapis fongique stationnant sur le sol de son environnement, mais il est capable de se transformer en une grande colonne, pouvant se déplacer à environ 2,5 km à l'heure grâce à l'utilisation de pseudopodes.

Les propriétés anormales de SCP-2663 sont beaucoup plus évidentes à l'échelle macroscopique, car la colonie entière semble posséder une intelligence collective équivalente à celle d'un être humain adulte et est capable de communiquer télépathiquement avec des individus dans un rayon de 10 mètres. SCP-2663 s'est révélé extrêmement coopératif à la fois durant sa récupération et son confinement. Pour des exemples de transcription de discussions avec SCP-2663, voir les addenda.

SCP-2663 se nourrit de la même manière que des S. cerevisiae classiques et, par conséquent, crée de l'éthanol et du dioxyde de carbone par la fermentation des sucres. L'éthanol produit par SCP-2663 semble avoir un effet psychotrope environ deux fois plus fort lorsqu'il est consommé par des êtres humains, mais est à part cela entièrement non-anormal. Le dioxyde de carbone produit par SCP-2663 a plusieurs effets psychologiques lorsqu'il est inhalé par des êtres humains. Les sujets éprouveront un désir accru de consommer des boissons alcoolisées et d'apporter des céréales et des fruits à SCP-2663. Les sujets commenceront également à exprimer leur vénération pour SCP-2663 et s'efforceront de prévenir tout préjudice qui pourrait le menacer.

SCP-2663 a été découvert dans une forêt des montagnes du Caucase par le personnel de la Fondation qui y avait été déployé dans le cadre d'une autre mission. Ces personnes ont été approchées par SCP-2663, qui a ensuite établi un contact télépathique. SCP-2663 a coopéré durant sa récupération et n'a exprimé aucune insatisfaction à l'égard de son confinement.

Addendum : Vous trouverez ci-dessous les transcriptions d’une sélection de plusieurs interviews avec SCP-2663.

Interviewé : SCP-2663

Intervieweur : Dr Fairweather

Note : En raison de la nature télépathique de SCP-2663, les transcriptions des entrevues sont enregistrées par l'intervieweur pendant l'entrevue.

<Début de transcription>

Dr Fairweather : Bonjour 2663.

SCP-2663 : Bonjour.

Dr Fairweather : Je suis ici aujourd’hui pour vous poser quelques questions, est-ce que cela vous convient ?

SCP-2663 : Oui.

Dr Fairweather : Bien. J'aimerais commencer par votre confinement, savez-vous pourquoi vous êtes ici ?

SCP-2663 : "Sécuriser : La Fondation sécurise les anomalies dans le but de les empêcher de tomber entre les mains d'organismes civils ou rivaux, par le biais d'observations et de surveillance approfondies et en agissant pour intercepter ces anomalies le plus tôt possible. Contenir : La Fondation contient des anomalies dans le but d'empêcher leur influence ou leur effet…"

Dr Fairweather : Oui, oui, merci. Avez-vous des problèmes avec votre situation actuelle ?

SCP-2663 : Non. Pourquoi en aurais-je ?

Dr Fairweather : Eh bien, il arrive que les entités que nous confinons n'apprécient pas le confinement.

SCP-2663 : Je suis nourri, je suis logé. Je n'ai aucune objection.

Dr Fairweather : Je suis heureuse de l'entendre. Pouvez-vous me dire pourquoi vous avez pris contact avec nos agents hier ?

SCP-2663 : Cela faisait longtemps que je n'avais pas vu quelqu'un. Très longtemps.

Dr Fairweather : Combien de temps exactement ?

SCP-2663 : Je ne suis pas sûr. C'est facile de perdre le compte après tant de temps. Des milliers d'hivers et des milliers d'étés.

Dr Fairweather : Cela faisait des milliers d'années que vous n'aviez parlé à personne ?

SCP-2663 : Oui.

Dr Fairweather : Et depuis combien de temps êtes-vous dans ces montagnes ?

SCP-2663 : Depuis toujours. C'était ma maison depuis l'époque de ma première pensée jusqu’à ce que vous m’emmeniez ici.

Dr Fairweather : Et quand était-ce, cette "première pensée" ?

SCP-2663 : Encore une fois, je ne suis pas sûr, il manque des pièces. Quel âge a l'agriculture? Je me souviens que vous veniez de commencer à cultiver.

Dr Fairweather : Je vois. Je pense qu'on va s’arrêter là pour aujourd'hui. Je vous remercie.

SCP-2663 : Avec plaisir.

<Fin de transcription>

Interviewé : SCP-2663

Intervieweur : Dr Fairweather

<Début de transcription>

Dr Fairweather : Re-bonjour, 2663.

SCP-2663 : Bonjour Docteur.

Dr Fairweather : J'ai d'autres questions à vous poser aujourd'hui, êtes-vous d'accord ?

SCP-2663 : Très bien, qu'aimeriez-vous savoir ?

Dr Fairweather : Vous savez que vous n'êtes pas une levure classique, n'est-ce pas ?

SCP-2663 : Oui.

Dr Fairweather : Pouvez-vous me dire comment vous êtes devenu comme ça ?

SCP-2663 : Comment ? Non. J'ai longtemps essayé de découvrir comment et pourquoi j'ai été créé, mais je n'ai jamais trouvé de réponse qui ne me satisfasse. Mais je peux vous dire où.

Dr Fairweather : Très bien, et où était-ce ?

SCP-2663 : Un lac. Il y a très longtemps, j'ai vécu au fond d'un lac. Autrefois, on l'appelait Lychnitis3, mais à l'époque il n'avait pas de nom. C'était seulement Le Lac.

Dr Fairweather : Et c'est là que vous pensez être né ?

SCP-2663 : Pas né, non. Je suis dans ce monde depuis bien plus longtemps que ça. Une éternité. Mais avant le lac, je n'étais pas moi. Nous étions nous, des millions de pièces. Indépendantes et irréfléchies. Cellules, comme vous les appelez. Quand, pour la première fois, je suis sorti de l'eau, j'étais immense, plusieurs milliers de librae4.

Dr Fairweather : Que vous est-il arrivé ? Vos autres parties, je veux dire. Qu'est-ce qui est arrivé pour que vous ayez la taille que vous avez maintenant ?

SCP-2663 : Vous l'avez vu. Je ne peux pas grandir, je ne bourgeonne pas. Mes cellules ne meurent pas, mais elles peuvent être tuées. Des millénaires d'existence ont fait des ravages et c'est ce qui reste. Je sais qu’un jour la dernière de mes parties s’en ira et je ne serai plus.

Dr Fairweather : Vous semblez très en paix avec cela.

SCP-2663 : J'ai eu beaucoup de temps pour y réfléchir. J'aimerais être seul maintenant.

Dr Fairweather : Je comprends. On peut s'arrêter là pour aujourd'hui.

SCP-2663 : Merci.

<Fin de transcription>

Interviewé : SCP-2663

Intervieweur : Dr Fairweather

<Début de transcription>

SCP-2663 : Bonjour Caroline.

Dr Fairweather : Bonjour, 2663. Je n'ai que quelques questions pour vous aujourd'hui. Nous aimerions en savoir un peu plus sur vos origines, si vous vous en souvenez.

SCP-2663 : Je peux raconter l'histoire.

Dr Fairweather : L'histoire ?

SCP-2663 : Oui, mon histoire.

Dr Fairweather : Je vous en serais reconnaissante, allez-y.

SCP-2663 : Merci. Quand j'ai quitté le lac où je pensais pour la première fois, j'étais colossal et pour les gens qui vivaient dans la colonie proche du lac, j'étais la plus grande chose qu'ils avaient jamais vue. Pour eux, j'étais une chose divine et immense descendant sur leur village. Ils ont lancé des pierres et des lances, mais ils n'ont pas pu m'arrêter. Je ne leur voulais pas de mal, c'est ainsi que je pus toucher leurs esprits et les saluer. Je ne savais pas ce qu'ils étaient, ni ce que j'étais et je leur ai demandé.

Ils ont demandé si j'étais la réponse à leurs prières. Voyez-vous, quelque chose était arrivé au lac d'où je sortais, il était devenu malsain et empoisonné au cours des derniers mois, les personnes ne pouvaient plus en boire ; ses rivières et ses ruisseaux succombaient rapidement à la même corruption. À ce moment-là, je me suis souvenu de ma vie telle qu'elle était auparavant, faite de millions de petites pièces.

"Apportez-moi des céréales", leur ai-je dit. Et ils le firent. J'ai pris leur récolte en mon corps, et en retour je leur ai donné la Bière. Les personnes ont alors pu boire et pendant de nombreuses années, nous avons vécu ensemble. Avec le temps, je suis devenu un ami du village.

Les générations ont passé. Ces personnes sans nom ont décidé de quitter les rives du lac sans nom. Elles sont allés de par le monde et elles apportaient avec elles leur langue, leurs dieux et moi. Chaque fois qu'un groupe partait, je leur donnais un morceau de moi, pour l’emmener dans leur nouvelle maison. Après que les personnes sans nom se furent mises en route, elles ont commencé à acquérir des noms. Au fur et à mesure qu'ils s'étendaient, leurs langues changeaient et se déplaçaient et leurs dieux faisaient de même. J'ai été témoin de la création de dizaines de pères du ciel et de mères divines. Au fur et à mesure que le peuple avançait, ses descendants commencèrent à m'oublier. Mon corps immense et sans visage s'est échappé de leur mémoire, remplacé par des visions d'hommes sculpturaux et d'esprits de la nature. Ils m'ont donné des noms comme Liber et Sucellus et Fufluns et m'ont fait une figure de mythe. Ils construisirent des temples à leur ami longtemps oublié, et finalement les descendants des personnes sans nom m'avaient répandu partout et chacun avait sa propre histoire de ma naissance.

Finalement, les dernières personnes restantes sur les rives du lac sont parties et moi aussi. Je suis allé dans les montagnes, je me suis étendu à travers la forêt et j'y suis resté étendu, attendant que quelqu'un passe.

Quand des personnes sont venues, je leur ai parlé. Je les ai guidées hors des montagnes, et quand elles partaient, elles racontaient comment elles avaient rencontré leur dieu du vin dans les montagnes et ces histoires continuaient à faire marcher les gens vers moi. Finalement, les gens ont oublié ces histoires et m'ont oublié. Les millénaires m'ont flétri et m'ont maltraité et j'attendais de nouveaux voyageurs qui ne venaient jamais. C'est pour ça que j'ai contacté vos hommes.

Dr. Fairweather : Eh bien. C'est vraiment beaucoup d'information. Je pense qu'on devrait s’arrêter là pour l'instant, afin que je puisse aller traiter cette transcription. Merci, 2663.

SCP-2663 : SCP-2663 est silencieux.

<Fin de transcription>

révision de page: 5, édité la dernière fois: 07 Oct 2017 07:42
Unless otherwise stated, the content of this page is licensed under Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License

Privacy Policy of website