nn5n Foundation
Branch of SCP Foundation
nn5n: scp-3667 Tout est bien qui finit l'Enfer
KeterSCP-3667 Tout est bien qui finit l'EnferRate: 87
SCP-3667
Mine.jpg

SCP-3667 après le Rapport d'Incident 17/12/2010. SCP-3667-1a est hors-champ.

Objet : SCP-3667

Classe : Keter Thaumiel

Procédures de Confinement Spéciales :

Missile.jpg

Membres de la FIM Chi-5 inspectant le réseau de lance-missiles anti-aériens de SCP-3667.

SCP-3667 doit être continuellement surveillé par des membres de la FIM Chi-5 (“Les Commandos de Salomon”), avec autant de membres du personnel supplémentaires réquisitionnés au Site-574 que nécessaire. Au jour du 14/01/2012, les mines de Mirny ont été équipées de lance-missiles sol-air autour de leur périmètre pour éliminer des instances potentielles de SCP-3667-1 ; sous prétexte d'un terrain instable les civils sont dissuadés d'approcher l'endroit, et seront détenus et amnéstisés s'ils sont repérés s'introduisant dans la propriété. Toute excursion potentielle dans SCP-3667 doit être approuvée à la fois par la Directrice du Site-574, actuellement Ndeye Bocoume, et l'Administratrice Régionale, Angelina Mikhailova.


En raison de l'importante présence de la Fondation dans SCP-3667, ainsi que la coopération continue des sous-instances conscientes, les procédures de confinement ont été réduites en conséquence. La FIM Chi-5 continuera d'exterminer les sous-instances non-conciliantes ou non-conscientes de SCP-3667-1 qui représentent une menace pour les membres du personnel de la Fondation mais leurs fonctions ont été étendues pour inclure : a) la cartographie et l'analyse de la composition et de la topographie de SCP-3667, et b) la détermination de moyens d'utiliser SCP-3667-3 pour contenir des SCPs existants.

Description : SCP-3667 est une anomalie spatiale située dans un gouffre au fond de la mine de diamants kimberlites “Peace” (communément appelée la mine de Mirny) à Mirny,1 dans la République de Sakha. Bien que les radars pénétrants et les techniques d'imagerie magnétotelluriques ne révèlent aucune structure anormale sous la mine ou la ville de Mirny, le gouffre contient une anomalie spatiale de Classe Leibniz2, d'approximativement 5 km à son point le plus large et de 6 km à son point le plus haut, consistant en un réseau de tunnels et de passages sous-terrains, qui contiennent :

  • Une variété de structures et de complexes en pierre, généralement construits grossièrement ;
  • Jusqu'à présent, 24 espèces uniques, classées SCP-3667-1a à -1x. Certaines espèces sont conscientes, et la grande majorité sont anormales. Toutes les espèces démontrent une hostilité envers les humains, surtout ceux d'origine russe ;
  • Jusqu'à présent, approximativement 12 000 êtres humains anormaux, collectivement classés en tant que SCP-3667-2, la plupart souffrant de différents niveaux de stress psychologique ;
  • Une variété de mécanismes, principalement en bois, construits pour emprisonner et/ou torturer des humains ou des humanoïdes, classés en tant que SCP-3667-3.
Map.jpg

Périmètre estimé de SCP-3667 superposé sur la topographie de référence (23/09/2016).

Découverte : Le gouffre contenant l'entrée de SCP-3667 fut formé le 17/12/2010, pendant que des travailleurs à la mine de Mirny effectuaient une opération de forage de routine. Quand la foreuse heurta inopinément l'anomalie spatiale et pénétra le système de cavernes de SCP-3667, l'effondrement résultant tua au moins un des ouvriers et en blessa plusieurs autres. L'exploration initiale de système de grottes par les ouvriers identifia certaines des structures de pierre sus-nommées et de potentiels restes humains ; alors qu'ils tentaient de contacter leurs supérieurs, une instance de SCP-3667-1a émergea violemment du gouffre et immola les survivants.

Des agents de la Fondation furent mobilisés depuis le Site-574 voisin après avoir intercepté des dizaines d'appels à la police décrivant une créature humanoïde ailée ; des feux et des bâtiments effondrés à travers la ville de Mirny ralentirent le temps de réponse des membres du personnel de la Fondation considérablement. Les troupes au sol se montrèrent inefficaces dans leurs tentatives de maîtriser ou d'éliminer l'instance, et 17 membres de la FIM furent tués par immolation ou par des chutes de débris avant qu'un hélicoptère de la Fondation puisse éliminer la menace.

Fire.jpg

Suite à l'attaque de SCP-3667-1a, plus tard expliquée comme étant une fuite de gas.

Immédiatement après, la ville de Mirny fut amnésiée par voie aérienne par des agents de la Fondation, et les vastes dégâts causés par les incendies furent attribués à des fuites de gaz de l'Institut Polytechnique de Mirny voisin. Les ouvriers survivants et les cadres de la compagnie minière Alrosa furent amnésiés séparément, et furent amenés à croire que la mine de Mirny avait cessé son activité en 2004 et était maintenant interdite d'accès au public. Le système de lance-missiles sol-air actuel fut établit en prévision d'autres excursions de SCP-3667-1a, et SCP-3667 fut classé en tant qu'anomalie de classe Keter. Jusqu'à présent, trois autres instances de SCP-3667-1a et une instance de SCP-3667-1f sont sorties du gouffre ; elles ont toutes été rapidement éliminées.

Sous-instances notables de SCP-3667-1 :

Ce n'est qu'une liste partielle, soulignant les espèces les plus dangereuses ou notables de SCP-3667. Pour une liste complète des sous-instances, voir le Document 3667-1 : Liste complète des sous-instances.

SCP-3667-1a : Humanoïde cynocéphale avec de grandes ailes de chauve-souris mesurant approximativement 3 m de haut. L’entité est couverte d’une courte fourrure drue et sécrète en permanence une substance semblable à de l’huile inflammable, qu’elle est capable d’embraser anormalement et d’utiliser comme une capacité offensive. Les entités captives semblent montrer des signes d’intelligence rudimentaire, formant des structures sociales complexes et pouvant repérer des motifs récurrents dans des formes abstraites.

SCP-3667-1f : Une entité à l'apparence de crapaud d'approximativement 1 m de haut. Ne possède pas de système respiratoire ou digestif, et a à la place une grande cavité remplie de pics que les instances ont été vues utiliser pour transporter SCP-3667-2 entre différentes variations de SCP-3667-3. Des recherches sont en cours pour découvrir comment SCP-3667-1f réalise ses fonctions métaboliques sans aucun apport apparent de nutriments.

SCP-3667-1m : Une entité humanoïde émaciée d'approximativement 1,5 m de haut, ayant une peau rouge-brune et une tête surdimensionnée. L'entité manifeste une intelligence de niveau humaine et parle le russe moderne, offrant aux sujets de la richesse et du pouvoir en échange d'objets personnels précieux ; cependant, l'entité ne possède aucune capacité anormale et, aussitôt que le marché est conclu, tentera de renégocier pour quelque chose de plus facilement accessible.

SCP-3667-1x : Quarante-huit humanoïdes cyphosés d'approximativement 5 m de haut, couverts de fourrure et portant des crânes surdimensionnés de différents animaux de la toundra, principalement d'élans, de cerfs et de wapitis. Les entités parlent le vieux-slave, mais de nombreuses erreurs grammaticales et des anachronismes indiquent une familiarité avec le russe moderne. Ils se désignent eux-même collectivement comme les магистратn, ou “magistrats.”

Exploration :

Le 20/03/2012, après l'installation du périmètre de la mine de Mirny et les excursions de SCP-3667-1 subséquentes, l'exploration de SCP-3667 fut jugée prioritaire par l'Administratrice Régionale Angelina Mikhailova. La FIM Chi-5 fut mobilisée pour l'exploration de SCP-3667 le 22/03/2012, et la première entrée eut lieu le 23/03/2012. Tous les dialogues ont été traduits du russe.

L'exploration initiale est menée par l'Équipe Une de quatre hommes de la FIM Chi-5, choisis par tirage au sort. Les membres de l'équipe seront désormais référés par leurs désignations Anna, Boris, Vasily et Gregory. Tous sont armés avec de l'équipement militaire, dont des petits explosifs et des grenades à fragmentation. Les flux audio et vidéo sont surveillés par une station de commandement de mission temporaire installée dans le périmètre de la mine, pour minimiser les interférences. Les objectifs de la mission sont de mener des observations préliminaires de l'intérieur de SCP-3667 et d'estimer son niveau de menace.


Anna : Ici Anna, test, test.

Boris : Boris, reçu.

Vasily : Vasily, reçu.

Gregory : Reçu. Commandement, est-ce qu'on a la permission d'entrer dans l'anomalie ?

Commandement : On vous reçoit tous parfaitement. Dès que vous êtes prêts.

Anna : On enlève la sécurité, les gars et les filles. On sait déjà qu'il y a de la merde en bas.

(Alors que l'Équipe Une entre dans le gouffre, tous les contacts audios et radios sont coupés pendant approximativement trois secondes. Quand ils sont rétablis, l'équipe se tient sur le sol d'une grande caverne, légèrement éclairée par une source diffuse non-identifiée. Le son d'un courant d'eau peut être entendu.)

Cave.jpg

Image de l'intérieur de SCP-3667 tirée de l'exploration 3667-A.

Vasily : Ce n'était - pas normal.

Commandement : Équipe Une, nous avons perdu le contact avec vous pendant quelques secondes. Pouvez vous faire un test de Hume ? Procédure standard.3

(Deux minutes de silence radio. Il y a des sons plus faibles couvert par le bruit du courant d'eau, mais ils ne sont pas aisément identifiables et ne semblent pas être remarqués par l'Équipe Une.)

Anna : Le niveau d'Humes est normal.

Commandement : Les signes vitaux sont bon aussi. Continuez.

Gregory : Probablement juste la manière dont marche le portail qui nous a amené ici. Stable, stationnaire, spontanée, différé… je ne me rappelle pas du reste.

(La caméra de Gregory se tourne pour inclure l'anomalie dimensionnelle de son côté, qui semble être un trou inégal avec une vue dégagée de l'intérieur de la mine de Mirny.)

Gregory : Le truc qui a volé dans Mirny a du être attiré par la lumière. Je voudrais m'échapper d'ici aussi.

Boris : Faites gaffe, ces rochers là-bas ont l'air instables.

Anna : Noté.

(Des sons de craquement peuvent être distinctement entendus.)

Gregory : Ce ne sont pas des rochers, ce sont-

Anna : Probablement des fragments de crânes des dernières victimes de la chose. Rien que nous n'ayons jamais vu. Commandement, sachez que d'après le son, nous nous approchons d'un écoulement d'eau. Nous devrions avoir à le traverser.

Commandement : Compris.

Vasily : (Renifle.) Ça sent pas bon.

Gregory : Commandement, Veuillez noter que ça schlingue ici. Je vais… je pense que ça vient de là-bas.

(L'équipe s'approche de la source d'écoulement d'eau entendue plus tôt : un large ruisseau, d'apparence jaune-grise. Les faibles sons mentionnés auparavant semblent être liés à la rivière, et semblent être différentes voix chuchotant en russe ; cependant, les voix sont trop superposées et indistinctes pour comprendre des phrases individuelles. À nouveau, l'Équipe Une ne semble pas remarquer cela, semblant préoccupée par l'odeur de la rivière)

Vasily : Ça sent l’œuf pourri. (Renifle.) Et… le sang… et la vanille ?

Commandement : Vanille ?

Gregory : Non, il a raison.

(Anna prend une petite pierre sur la berge et la lance dedans. Aucun effet négatif n'est observé sur la pierre.)

Anna : La rivière semble normale. Boris, tu mènes la marche. je couvre nos arrières.

Commandement : Prenez un échantillon de cette eau, si vous le voulez bien. Des bouteilles devraient se trouver dans vos sacs de fournitures.

Anna : Bien reçu. Gregory, tu le fais.

Gregory : Merde.

Anna : Si tu sens une autre saveur de glace pendant que tu y es, dis-le nous.

Gregory : Personnel. Ça a l'air personnel.

Commandement : Équipe Une, vous n'avez pas beaucoup de temps. Les gars là-haut vous veulent hors d'ici à 1500 heures au plus tard.

Anna : Compris Commandement. Boris, Vasily, vous êtes avec moi. Gregory, on t'attendra de l'autre côté.

(Les membres de l'équipe Anna, Boris et Vasily traversent facilement la rivière, qui apparaît être à profondeur de cheville. Après avoir récolté un échantillon du fluide, Gregory les rejoint. D'étranges motifs d'amas sont observés dans l'eau, qui sont brièvement commentés mais sont au final rejetés au rang de basse-priorité.)

Anna : Je vois des… des pierres très uniformes de ce côté de la rivière, Commandement. Est-ce que quelqu'un d'autre peut confirmer ? Ça pourrait être une indication des restes d'une… sorte de structure.

Boris : Vasily ?

Vasily : C'est à coup sûr un reste de mur juste là. Structure confirmée.

Wall.jpg

Morceau de structure découvert par l'Équipe Une de la FIM Chi-5.

Commandement : Compris. Est-ce qu'on peut avoir une idée de son âge, Équipe Une ? A-t-elle l'air occupée ?

Gregory : Je suppose une centaine, voire quelques centaines d'années. Certaines de ces briques sont en train de se désagréger.

Vasily : Ça a l'air abandonné. Par contre il pourrait y avoir une sorte de vie consciente là dedans Commandement. Il y a des consignes pour ça ? Que faisons nous si nous établissons le contact ?

Commandement : Vous n'avez pas la permission d'avoir de ce genre d'interactions. Si quelque chose de conscient est encore vivant là-dedans, nous enverrons une équipe de spécialistes un autre jour. Pour l'instant, on coupe court à votre mission - je veux que vous repériez l'étendue de cette structure, et ensuite on vous sort d'ici.

Anna : Il y a quelque chose qui ressemble à un couloir qui mène vers l'intérieur. Faisons ça rapidement, les gars et les filles.

(L'Équipe Une s'engage dans le couloir. La visibilité diminue rapidement, et les membres de l'équipe allument leurs lampes frontales.)

Anna : Commandement, nous sommes entrés dans une sorte de grande… salle circulaire. Il n'y a pas de fenêtres, mais ça ressemble à un des… dômes d'église qui laissent passer la lumière.4 Il y a juste des rochers en haut là où un trou devrait être.

Gregory : Il y a un genre d'illustration sur le sol ici.

(Le sol de la chambre est couvert par une mosaïque élaborée, bien qu'elle soit très endommagée, semblant représenter une variété de créatures anormales, dont certaines ressemblent à SCP-3667-1a, se penchant sur un système de rivières rouges et jaunes. Des silhouettes humanoïdes plus petites sont aussi présentes, bien que ce qu'elles représentent n'est pas clair.)

Vasily : Bizarre.

Boris : Les mecs d'en haut peuvent s'occuper de ça. Anna ?

Anna : Il y a quatre couloirs qui mènent plus en profondeur dans la structure ici Commandement. Ce truc pourrait être plus grand que je ne l'imaginais. Vous voulez qu'on continue d'avancer ou… ?

Commandement : Faites ce que vous pouvez Anna. Vous décidez.

Anna : D'accord. Faisons ce que nous pouvons. Équipe Une, on va se séparer. Boris, tu prends le tunnel numéro un. Vasily, tu prends le prochain. Gregory va dans le tunnel numéro trois, et je prend le dernier. Si quoi que ce soit se passe mal, vous sonnez l'alarme et nous battons tous en retraite vers le portail.

Commandement : Anna, vous n'êtes pas obligée de -

Anna : Je vais vous fouiller ce truc pour vous, Commandement. Maintenant, je veux que vous nous surveilliez tous comme des faucons ici. Prévenez-nous la seconde où les choses tournent mal.

Commandement : Bien reçu.

(Les membres de l'équipe se séparent et progressent le long de leurs couloirs assignés. Tous les couloirs sont identiques : étroits et construits grossièrement.)

Gregory : Commandement, je pense que je m'approche d'une sortie. Je sens une brise.

(Des sons indistincts peuvent être entendus dans l'arrière plan du flux audio de Gregory.)

Gregory : Commandement ?

(La torche frontale de Gregory s'éteint.)

Commandement : Merde. Gregory, répondez.

Anna : Commandement ? Qu'est ce qui ce passe ?

Gregory : (chuchote) Toujours là. J'ai éteint ma torche frontale.

(Sons indistincts)

Gregory : (chuchote) Je crois qu'il y a quelque chose ici.

Commandement : Gregory, retournez dans votre couloir et battez en retraite jusqu'au portail. Anna, vous aussi. Je vous sort tous d'ici.

Anna : Je te vois, Gregory. Reste là où tu es.

(La torche frontale d'Anna éclaire une grande et spacieuse caverne, avec trois entrées espacées également le long des murs. Gregory est vu accroupi derrière un affleurement de rochers à plusieurs mètres de l'entrée la plus proche, et les torches frontales de Boris et de Vasily peuvent être vues au deux autres entrées, montrant que les quatre couloirs convergent vers cet endroit, même si les raisons de cette convergence sont inconnues.)

Gregory : S'il vous plaît, éteignez juste vos lumières.

(Les sons indistincts s'amplifient et ressemble à une respiration.)

Gregory : Il sait qu'on est ici.

Entité : Oui. Pêcheurs. Sottes créatures. Vous auriez dû rester dans vos cages.

(Une grande entité féline dépourvue d'yeux, d'approximativement 10 m de haut, s'approche depuis le bout de la caverne.)

Anna : Gregory, casse toi d'ici.

Gregory : Je suis tombé de cette colline. Je ne peux pas remonter.

(L'entité inspire profondément.)

Entité : Vous n'avez pas la marque d'Ognyena. Comment êtes vous arrivés dans cet endroit, petits mortels ? Vous ne devriez pas être ici.

Commandement : Anna, prenez Vasily et Boris et partez d'ici. Je ne veux pas tous vous perdre.

Gregory : Non. Non.

(L'entité s'avance vers Gregory, qui est vu en train de fouiller son sac.)

Entité : Vous n'avez pas la marque. Quand vous mourrez, vous ne reviendrez pas. C'est bien.

Gregory : Putain, Anna, fais quelque chose !

(Gregory trouve une grenade à fragmentation dans son sac et la lance vers l'entité.)

Entité : Des babioles brillantes n’achèteront pas ta vie. (L'entité prend la grenade entre ses dents et l'avale.) Ce sera ta tête bientôt, stupide -

(Il y a une explosion étouffée, suivi de plusieurs bruits sourds.)

Commandement : Anna ! Anna, qu'est ce qui ce passe ?

(Le flux vidéo montre que Vasily et Boris ont battu en retraite dans les couloirs, pendant que les caméras de Gregory et d'Anna sont soit face au sol, soit sont trop secouées pour être observées.)

Anna : On va bien. Je suis avec Gregor maintenant. On va avoir besoin d'une équipe de support pour nous ramener - Je pense qu'il s'est tordu la cheville durant la chute.

Commandement : Où… quel est le statut de l'entité féline ? Y-a t-il un danger immédiat ?

Anna : Ouais, le truc chat est là aussi, mais il lui manque, euh, la majorité de sa tête. Vous pourriez vouloir y jeter un œil quand même.

Commandement : Oh

Anna : On dirait qu'on a eu un genre de, euh, communication avec des entités conscientes après tout. Désolé pour ça Commandement.

Commandement : Juste - Accrochez vous bien, Anna.

Anna : Tu parles.

(L’Équipe Deux de la FIM Chi-5 fut envoyée comme support, et tous les membres de l’Équipe Une furent récupérés sans plus de complications. L'entité féline fut désignée SCP-3667-1b et des morceaux furent enlevés de son cadavre pour des expériences approfondies, bien qu'une autopsie totale n'a pas été possible en raison de l'état de l'entité lors de sa récupération.)

FIN DU JOURNAL


Révision 19/04/2012 : Les échantillons de fluide récupérés par l’Équipe Une de la FIM Chi-5
présentent une structure moléculaire et des sites de liaisons anormaux, mais se liera activement aux molécules organiques pour créer une maille cubique, ce qui explique les motifs d'ondulation inhabituels rencontrés durant l'exploration. Des recherches sont en cours.

Base.jpg

Camp de base permanent 3667 de la FIM Chi-5 : 04/10/2012

Après le succès initial de l'exploration de SCP-3667 et la fiabilité continue du système de missiles, un camp de base permanent fut établi dans le périmètre de la mine de Mirny pour accueillir les membres de la FIM Chi-5 et pour surveiller plus en profondeur les fluctuations spatiales donnant naissance à l'anomalie. L'exploration reprit le 30/10/2012, dirigée par les Équipes Deux et Trois de la FIM Chi-5 et surveilée depuis le camp de base. Les paramètres de la mission sont de localiser la source des perturbations spatiales de SCP-3667, et d'en cartographier l'intérieur plus en profondeur (en évitant les zones déjà découvertes par l’Équipe Une). Comme auparavant, tous les membres d'équipe sont armés d'équipement militaire et de petits explosifs.


Yelena : Équipe Deux, au rapport.

Konstantin : Tout le monde, on fait l'appel. Tout le monde est là ? Oui, parfait. L’Équipe Trois est prête aussi Commandement.

Commandement : Bonne matinée tout le monde. Je suis sûr que vous avez tous vu les enregistrements vidéos de vos collègues de l’Équipe Une à l'heure qu'il est, donc vous savez à quoi vous attendre là-dedans.

Zhenya : Un paquet de croquettes de chaton.

(Rires.)

Commandement : J'espère que vous avez amené vos sacs de couchage car vous allez être là-dedans pour beaucoup plus longtemps. Les mecs d'en haut veulent que vous trouviez la source du portail avant toute chose : je ne sais pas ce qu'ils veulent en faire, mais ne l'éteignez pas ou quoi que ce soit d'autre. L’Équipe Une a dit avoir vu une structure en pierre durant leur expédition, donc si vous trouvez quoi que ce soit de similaire ça pourrait être un bon endroit pour commencer.

Leonid : Y'a quelque chose de nouveau à propos des monstres ?

Commandement : Vous avez l'autorisation d'éliminer tout ce que vous pourrez croiser là-dedans. L'administration ne pense pas que vous encourrez un danger immédiat, de ce qu'on a vu des créatures à l'intérieur. Elles sont physiquement intimidantes, mais elles peuvent être… écrabouillées.

Konstantin : Parfait.

Ivan : Comment est-ce que l’Équipe Une se porte ?

Commandement : Ils ne pourraient pas aller mieux. De ce que j'ai entendu, ils devraient retourner au camp d'ici la fin de la semaine.

Leonid : Vous auriez du entendre comment Anna a engueulé ce pauvre Gregory. Quand sa cheville sera en état de marche elle la cassera sûrement à nouveau, juste pour lui donner une leçon.

(Rires.)

Commandement : je lui ferai savoir que vous lui souhaitez une bonne récupération.

(Les Équipes Deux et Trois entrent sans problème dans le portail et font un test Humes. Tous les relevés sont normaux.)

Yelena : L'endroit que l’Équipe Une a exploré est à cinq heures. On dirait que la caverne s'élargit à onze heures, donc je suggère d'aller dans cette direction.

Konstantin : Ça me va.

Kratkiy : Quelque chose ici a une odeur étrange. Quelqu'un d'autre sent ça ? C'est comme -

Zinaida : Ouais, l’Équipe Une a dit la même chose. Apparemment ça vient de la rivière ici.

Kratkiy : Vous savez, ils avaient raison. Ça sent un peu la vanille.

(L'équipe d'exploration est interrompue par un bruit ressemblant à un cri humain, émanant de plus en profondeur dans la caverne. Une minute de silence radio, durant laquelle le son ne se répète pas.)

Leonid : Putain de merde.

Dmitri : Qu'est ce que c'était que ça ?

Konstantin : Sûrement un monstre. Leonid, Kratkiy, je vous veux en tête. Yelena, positionne quelques gars pour les couvrir.

Yelena : Tu vas le pourchasser ?

Konstantin : Tu as entendu ce que Commandement a dit, non ? On ne devrait pas être en danger immédiat.

Yelena : Commandement, qu'est ce que vous en pensez ?

Commandement : Jusqu'ici nous n'avons rien vu de non-physique ou de mémétique ici, mais ça ne veut pas dire qu'il n'y en a pas. C'est à vous et à Konstantin de choisir, mais restez sur vos gardes et allez y lentement.

(Des cris ressemblant à ceux d'humains se répètent, à une plus grande distance.)

Konstantin : C'est aussi possible que ce soit un civil qui s'est fait traîner jusqu'ici.

Yelena : Merde. D'accord. Zhenya et Zinaida, vous deux êtes à l'arrière. Konstantin, on te suit.

Konstantin : Si vous n'avez pas encore enlevé vos sécurités, c'est le moment de le faire.

Leonid : Hé Commandement, je vous informe juste que le plafond descend de manière… plutôt importante dans cette direction. Ça pourrait être un cul de sac.

Yelena : Ce bruit vient de quelque part. Peu m'importe ce qui le fait, on va le trouver.

(La lumière de Kratkiy révèle une grande étendue peu profonde du fluide jaune découvert par l’Équipe Une, directement devant l'équipe d'exploration.)

Lake.jpg

Photo du bassin de fluide de SCP-3667 de l'Exploration 3667-B. Les motifs d'ondulations inhabituels sont visibles.

Konstantin : Ça a pas l'air très profond. Commandement, ce truc est sûr ?

Commandement : Nos hommes font encore des tests dessus. C'est gluant mais ça ne vous fera pas de mal.

Konstantin : On devrait être capable de le traverser. Si la caverne s'arrête, je vous le dirai et on fait demi-tour.

(Après approximativement quatre minutes, le plafond de la caverne augmente en taille et l'étendue d'eau s'arrête. Les membres de l'équipe sortent du fluide et attendent plus d'instructions. Une multitude de sons diffus peuvent être entendus dans la grotte, principalement un son de grattement répétitif.)

Yelena : Dispersion. Armes en joue.

Konstantin : Commandement, cette grotte est bien plus grande que les quelques autres par lesquelles on est passés. On a… je suis en train de regarder le plafond, et je le perd de vue après deux mètres.

Commandement : Je suis impressionné que vous ayez réussi à trouver cet endroit, mais rappelez vous que ça ne fait pas partie des paramètres de mission initiaux. La dernière chose dont nous avons besoin est de vous perdre là-dedans.

Konstantin : Est-ce que quelqu'un voit un mur opposé ? Je n'aime pas ne pas savoir jusqu'où cet endroit va.

Yelena : Rien par là. Zhenya, Zinaida, vous voyez quelque chose ?

Zhenya : Pas de mur, mais il y a un tas de quelque chose par terre où je suis. On dirait des… copeaux de bois ?

Zinaida : Désolé, Yelena, j'ai - putain merde merde merde !

(Coups de feu.)

Yelena : Zinaida, répond ! Qu'est-ce qui vient de ce passer ?

Zinaida : … Je crois que c'était un rat. Je suis presque sûre de l'avoir raté.

Yelena : Tu vas bien ?

Zinaida : C'était dans ce truc, on dirait qu'il était - qu'il était - en train d'ajuster les morceaux avant de s'enfuir, et - Yelena, tu peux jeter un œil à ça ? Je n'ai aucune idée de ce que je suis en train de regarder.

(Les Équipes Deux et Trois se dirigent vers Zinaida pour révéler une grande et complexe structure en bois avec un côté semblant ouvert à l'aide d'un treuil. Des rangées de pics en bois sont visibles à l'intérieur, couverts d'une substance sombre supposée être du sang.)

Dmitri : Putain de merde.

(Des sons ressemblant à des gémissements humains émanent de plus profondément dans la caverne.)

Yelena : Je dois dire que je ne suis pas fan de cette situation. Commandement, je suggère une retraite stratégique. Quoi que ce soit qui soit là-dedans, on n'a pas besoin de s'en occuper.

Zinaida : Il y en a plus. Ils sont partout.

Yelena : Les machines ? Ou les rats ?

Zinaida : Les deux. Ils sont putain de partout.

(La caméra de Zinaida affiche plus de 20 structures en bois de tailles et de formes différentes, couvertes de gros rats. Tous fixent l'équipe d'exploration.)

Konstantin : Cassez vous ! Zou !

(Les rats sursautent et s'enfuient. De nombreuses formes sont observées dans les structures en bois.)

Yelena : Commandement, vous voyez ça ? Il y… il y a des cadavres dans certaines d'entre elles.

Leonid : Sûrement un civil de la ville. Pauvre gars.

Kratkiy : Oh mon dieu.

Konstantin : Qu'est ce qu'il y a ?

Kratkiy : Celui là est encore en vie.

FIN DU JOURNAL

SCP-3667-2 :

Niveau d'autorisation 3/3667-2 requis.

Patient.jpg

Une instance de SCP-3667-2 en train de récupérer dans l'aile médicale du Site-574. En raison de leurs propriétés régénératives, les instances ne gardent aucun signe de blessure.

SCP-3667-2 est la désignation collective d'un groupe de 12 084 anomalies humanoïdes, découvertes dans SCP-3667 le 30/10/2012 et déplacées jusqu'au Site-574 du 02/11/2012 au 28/12/2012. Bien que la vaste majorité ait été retrouvée dans des instances de SCP-3667-3, approximativement 150 de toutes les instances récupérées furent trouvées soit en train d'être transportées dans des instances de SCP-3667-1f, en train d'essayer de fuir SCP-3667, ou en train d'être consommées par des instances de SCP-3667-1a ou -1b.

DNA.jpg

L'échantillon d'ADN de SCP-3667-2-5,874 correspond parfaitement à celui de Vyacheslav Dunayevsky, un habitant décédé de Mirny.

Toutes les instances de SCP-3667-2 manifestent des capacités de régénération anormales limitées, activées par les mêmes molécules que celles récupérées par l’Équipe Une de la FIM Chi-5 pendant l'Exploration 3667-A, qui sont présentes dans leur système sanguin. Les tentatives d'injection des ces molécules dans le sang d’humains non-anormaux n'ont pas résulté en la manifestation des même capacités régénératives ; des recherches approfondies sont en cours, mais il est actuellement supposé que la régénération anormale est directement liée aux instances de SCP-3667-2, avec la molécule anormale ne servant que de catalyseur. Malgré cela, il est tous de même possible d'éliminer les instances de SCP-3667-2 avec l'usage répété d'une force excédant le rythme de leurs capacités de régénération (Approximativement 4 mm de tissu par jour, plus lentement pour les organes et la moelle osseuse).

Des 12 084 instances de SCP-3667-2, 10 756 correspondent parfaitement génétiquement et physiquement à des anciens habitants de Mirny, morts dans les 50 dernières années (les autres 1 328 instances ne correspondent à aucune personne connue, vivante ou morte). Bien que toutes les instances de SCP-3667-2 affirment avoir vécu toute leur vie dans SCP-3667,5 des échantillonnages de cadavres convenables dans la région de Mirny ont confirmé la correspondance. L'analyse des archives de la ville et de la population de SCP-3667-2 indique que, pour que la mort d'un habitant résulte en la formation d'une instance de SCP-3667-2 génétiquement identique dans SCP-3667, plusieurs critères doivent être réunis :

  • Les progéniteurs du résident doivent avoir vécu dans les limites de la ville de Mirny pendant au moins deux générations ;
  • Le résident doit avoir été soupçonné par des résidents contemporain de : activités criminelles (cependant, le résident ne doit pas avoir été condamné), tel que l'incendie volontaire ou la pédophilie ; luxure ; avarice ; homosexualité ; ou paganisme.
  • Avec quelques exceptions, les résidents doivent être affiliés à, ou avoir maintenu de proches relations avec l'Église Russe Orthodoxe de la Lumière des Cinq Paradis6 et son fondateur, Sergei Guslyakov.

Incursion :

Le 23/08/2014, après la cartographie de la majorité de l'intérieur de SCP-3667 par 41 explorations différentes, et aient également capturé et contenu des instances de toutes les espèces de SCP-3667-1 connues, une grande (approx. 50 m de haut) créature porcine, d'une espèce encore inconnue de SCP-3667-1 sortit du gouffre et commença à assaillir le camp de base de la FIM Chi-5, menant à 3 pertes et à 20 blessures sévères. En raison des propriétés anormales de régénération de l'instance semblables à celles des instances de SCP-3667-2, ainsi que de ce qui semble être un exosquelette, les membres du personnel du site ne réussirent pas à l'éliminer et décidèrent plutôt de déclarer une retraite stratégique vers le Site-574 pour attendre des renforts. Lors de leur retour à la mine de Mirny, les membres du personnel de la Fondation découvrirent que l'instance de SCP-3667-1 (désignée comme SCP-3667-1v) avait détruit la plupart du périmètre de système de missiles et était retournée dans la zone juste devant le gouffre, où elle resta indifférente à toute autre action de la Fondation, dont les préparations pour un tir coordonné de drones de frappes air-sol qui réussirent finalement à l'éliminer.

Directors.jpg

L'Administratrice Régionale Angelina Mikhailova (gauche) et la Directrice Ndeye Bocoume.

En conséquence, la Directrice du Site-574 Ndeye Bocoume et l'Administratrice Régionale de la République de Sakha Angelina Mikhailova envoyèrent une requête commune au conseil O5, argumentant qu'en raison du danger continu pour les membres du personnel de la Fondation et pour les résidents de Mirny posé par de grandes instances hostiles de SCP-3667-1, et au vu du nombre d'instances de SCP-3667-1 déjà contenues, la FIM Chi-5 et des renforts supplémentaires de la Fondation devraient éliminer toutes les instances hostiles de SCP-3667-1 dans SCP-3667 de manière proactive et d'assurer la coopération d'instances conscientes quand c'est possible.

Après 8 audiences différentes au Comité d’Éthique, l'autorisation des O5 fut donnée le 13/02/2015. Les Équipes allant de Une à Trois de la FIM Chi-5, ainsi que les Équipes Deux à Quatre de la FIM Zeta-9 (“Rats Taupes”), commencèrent les préparatifs de l'invasion le 22/02/2015 et entrèrent dans l'anomalie le 07/04/2015.

L'équipe d'incursion se mobilise au Site-574 à 0500 heures. L’Équipe Deux de la FIM Chi-5 et l’Équipe Quatre de la FIM Zeta-9 conduisent toutes deux des VMBs7, qui seront utilisés en cas de rencontre avec de nouveaux SCP-3667-1v ou d'autres instances de SCP-3667-1. Les quatre autres équipes se déplacent à pied. Une membre de FIM supplémentaire, ci-après nommée d'après sa désignation Perevodchik, sera chargée de la traduction entre les FIM Chi-5 et Zeta-9 ; à moins que ce ne soit précisé, les traductions de Perevodchik seront omises du journal pour plus de brièveté. Tous les membres des FIM ont été armés d'équipement militaire et de petits explosifs, en plus d'appareils cinétiques anti-démoniaques8 et d'appareils incendiaires sont stockés dans les véhicules.


Echo : Équipe Deux Taupe, au rapport - hé, P, Commandement est un des nôtres ou des leurs ?

Commandement : Je ne vois pas ce que vous voulez dire.

Perevodchik : Commandement est un local.

Echo : Huh. J'aurais préféré quelqu'un que je peux comprendre sans traducteur, mais… P, dis à Commandement qu'on est là.

Juliet : Équipe Trois Z-9. On est tous là.

Anna : Sacré équipe aujourd'hui, n'est-ce pas Commandement ? Dommage qu'on ait tous besoin de Perevodchik pour communiquer.

November : Dans ce cas, plus qu'à espérer que ce sera un voyage tranquille P. Sinon ces gars et ces filles se jetteront sur toi.

Perevodchik : J'imagine que ça ferait de moi un genre de célébrité. J'ai toujours voulu être une VIP.

(Rires.)

Konstantin : Équipe Trois ici.

Yelena : Et la meilleure pour la fin, nous sommes là. Je pense qu'on a tout le monde Commandement - Avons-nous l'autorisation d'y aller ?

Commandement : Oui, vous avez l'autorisation à partir d'ici. Allez-y quand vous serez prêt.

Konstantin : D'accord. Zeta-9 : avant qu'on n'entre dans l'anomalie, je veux juste vous prévenir que vous serez un peu désorienté quand vous passerez de l'autre côté. Vous aurez le vertige…

Oscar : Vertige, un peu nauséeux, tout est sombre et on perd le contact avec Commandement pendant approximativement trois virgule zéro cinq secondes ? Ouais, on a déjà vu et fait ça. C'est le B.A.-BA pour les skips dimensionnels comme ça. En plus, on a déjà lu tous vos journaux d'exploration quand on a atterri. On connaît cet endroit comme notre poche.

Foxtrot : SSAIS2. Stable, Stationnaire, Autonome, Instantanée, Sûr, Aller-Retour.

Gregory : Je savais ça.

Oscar : Dans tous les cas, voilà le plan une fois qu'on entre là-dedans. Lima, ici présent, a fait une analyse des plans intérieurs de cet endroit et a déterminé que la majorité des grandes structures en pierre avaient tendance à converger autour des systèmes de rivières. C'est là où on va trouver les grosses bestioles. Chaque équipe prendra une rivière majeure - je suppose que vous savez où elles sont depuis le temps - et la nettoiera, de bout en bout. Si vous avez besoin de soutien, contactez par radio une des équipes avec un van. Commandement vous surveillera aussi, en supposant que vous parlez leur langue. Des questions ?

Vasily : Je ne savais pas qu'on avait discuté de ça.

Oscar : Les autres Taupes et moi avons conçu cette stratégie pendant notre voyage en avion. Connaissant le comportement de ces entités, c'est la meilleure stratégie si vous voulez que ça reste rapide et propre.

Konstantin : Avec tout le respect que je vous dois, je ne pense pas que vous connaissiez cette endroit aussi bien que nous. Chi-5 - on est tous des gars et des filles de Mirny. On a grandi autour de la mine. On était là quand des choses ont commencé à en sortir et on a été là-dedans quarante et quelques fois jusqu'ici. On peut s'occuper de nous-mêmes.

Oscar : Avec tout le respect que je vous dois, je ne pense pas que ce soit le cas. J'ai regardé les enregistrements. Je suis heureux de voir que ta cheville se porte mieux, Gregory. Sois prudent sur ces collines, tu veux bien ?

(Vingt secondes de silence radio.)

Oscar : Écoutez, je suis désolé. Je sais que c'est votre territoire ici. Mais vous devez nous faire confiance là-dessus. C'est pour des choses comme ça qu'on est mobilisé.

Yelena : Commandement ?

Commandement : Allez-y Oscar. Finissons-en avec ça.

(L'équipe d'incursion entre dans SCP-3667 sans autre incident. Selon les instructions d'Oscar, chaque équipe est assignée à un système de rivière majeur et commence à balayer la zone à la recherche d'entités hostiles. Les rats observés près des instances de SCP-3667-3 sont plus présents, étant vu par de nombreuses équipes ; cependant, aucun ne s'approche des membres du personnel.)

Juliet : Ces rats sont un SCP-3667-1 ?

Zhenya : On est plutôt sûr que ce sont juste des rats normaux. Il n'y a pas autant de merdes étranges là-dedans qu'on pourrait le penser.

Lima : Où sont toutes les créatures dans ce cas ? Elles sont conscientes, n'est-ce pas ?

Vasily : Certaines le sont. La plupart non.

Oscar : On trouvera les non-conscientes là où elles seront. Par contre si c'est les conscients qu'on cherche, ils pourraient s'organiser… ahh, en voilà un.

(Des cris agressifs et des bruits de cinétiques anti-démoniaques en train d'être tirés peuvent être entendus.)

Oscar : C'est des petits connard bien écrabouillés, hein ?

November : Il y en a dans tes cheveux.

Oscar : Qu'est ce qu'elle a dit ?

Perevodchik : Elle dit que le bord est nettoyé.

Oscar : Vous en avez déjà vu un comme ça avant ? Petit mec bizarre, qui buvant dans le ruisseau. On aurait dit un petit gamin maigre avec une grosse tête pendante. Vous savez si celui là est conscient ?

Boris : Ça à l'air d'être un 3667-1m. Conscient, mais à peine. Je n'y perdrais pas le sommeil.

Yelena : C'est un monstre abattu sur… quoi, des centaines ? Il y a eu des moments où on ne pouvait pas marcher par ici sans éternuer sur une colonie de 3667-1-je-m-en-fous-de-ces-connards. Où sont-ils tous passés ?

Oscar : Chi-5, combien de ces rivières avez vous exploré de bout en bout ?

Konstantin : Tu veux dire les grosses ? Euh, la plupart. Je dirais… 80 %.

Oscar : (Ouvrant les boîtes de fourniture dans le VMB.) Il y a une carte de cet endroit quelque part là-dedans, non ? Ici. Konstatin - c'est Konstantin, n'est-ce pas ?

Konstantin : Oui. Pourquoi est-ce qu'on s'arrête ?

Oscar : Si je te montrais les rivières, ici, sur une carte, tu pourrais me montrer celles qui n'ont pas été explorées ?

Konstantin : Ces… trois là. Oui, je crois que c'est tout.

Oscar : C'est les Équipes Deux et Trois de Zeta-9 et l’Équipe Deux de Chi-5.

Konstantin : L’Équipe Une de Chi-5.

Oscar : C'est vrai. Tu as raison. Taupes Deux et Trois, Chi-5 Une, répondez. Quelle est votre position ?

Juliet : C'est l’Équipe Trois. On a atteint le bout de la rivière. Tout s'écoule vers un gouffre - on a lancé quelques torches dedans, mais c'est pas très profond. Honnêtement Oscar je ne pense pas qu'il y quelque chose ici.

Echo : Taupe Deux ici. Quand on a eu ton message, Foxtrot est parti en reconnaissance, et il a dit que la rivière rentre dans une fissure dans le mur de la taille d'une souris. Trop petit pour que nous, ou quoi que ce soit d'autre, passe à travers. On n'a pas vu une seule créature dans notre excursion jusqu'ici.

Konstantin : Qu'est-ce que vous avez, Équipe Une ?

Gregory : On a, euh, on a trouvé une grotte.

Anna : Konstantin, la rivière coule à travers un passage ici qui mène à une chambre… elle pourrait être plus grande que celle dans laquelle tu te trouves actuellement. Il y a beaucoup d'activité artificielle ici. Des briques dans les murs, des os et des poubelles - on a trouvé quelques instances de 3667-3, mais personne dedans pour l'instant. Vasily n'arrête pas de dire qu'il entend des bruits devant.

Gregory : C'est une très grande grotte.

Konstantin : Tu penses que c'est ça ?

Oscar : À coup sûr. Je vais appeler les autres équipes pour se retrouver à - en fait, tiens, fais-le.

Konstantin : Ce n'est pas nécessaire.

(Deux minutes de silence.)

Oscar : Écoute, on est dans une caverne en Enfer en Russie, et je ne veux pas avoir à demander à nouveau.

Konstantin : Merci.

Oscar : Je ne vais pas rester ici plus longtemps que nécessaire.

Konstantin : Équipes Deux, Trois et Quatre de Zeta-9 et Équipes Deux et Trois de Chi-5, on se retrouve à l'emplacement de l’Équipe Une. Je veux tout le monde là-bas dans cinq minutes, max.

Yelena : Compris.

Echo : On est en route.

Konstantin : Que penses-tu qu'on va trouver là-dedans ?

Oscar : Je ne sais pas. Rien de bon.

Konstantin : Anna, reste en position et attend nous. On sera là bientôt.

Anna : La rivière a l'air différente. Elle… bouillonne.

(Les Équipes Deux et Trois de Chi-5 et les Équipes de Deux à Quatre de Zeta-9 rejoignent l’Équipe Une de Chi-5 sans autre incident.)

Yelena : Quelqu'un a vu des rampants-bizarres jusqu'ici ? Nous non.

Juliet : Je crois que seuls Konstantin et Oscar en ont vu.

Anna : Commandement, vous voyez ça ? Je ne sais pas si la rivière est fait du même truc qu'on a échantillonné auparavant.

(La rivière semble être d'un blanc plus laiteux qu'avant et émet une petite quantité de chaleur. Les bulles précédemment observées par Anna semblent être des structures en forme de main qui se forment spontanément et s'effondrent alors qu'elles coulent vers l'aval.)

Dmitri : Ça n'a pas l'air sûr.

Konstantin : Dmitri, passe moi une des perches du fourgon. Je vais la tester.

(Konstantin récupère une perche télescopique dans les fournitures du VMB et en introduit le bout au milieu de la rivière. Quand elle est relevée, la partie submergée de la perche a complètement disparu.)

Konstantin : Bien, je veux tout le monde aussi loin que possible de la rivière. On va -

(Il y a un son de glissement et une grosse créature ressemblant à une sangsue, désignée SCP-3667-1h, tombe du plafond et engouffre la partie supérieure du torse d'Oscar, qui se tient le plus proche de la rivière.)

November : Abat le ! Abat le !

(Avant qu'un membre de l'équipe d'incursion puisse l'atteindre, l'instance de SCP-3667-1h tombe dans la rivière, où Oscar et elle sont emmenés par le courant. L'instance semble insensible au contenu acide de la rivière, mais les extrémités d'Oscar sont vues en train de se ramollir et de se dissoudre dans le liquide. Quand son squelette est exposé à la rivière, il y a plusieurs secondes de résistance avant que lui aussi ne fonde en une épaisse pâte blanche. L'instance de SCP-3667-1h se libère de ce qui reste et nage plus loin vers l'aval, alors que November la pourchasse, montrant des signes visibles de souffrance.)

November : (Pleurant) Espèce de putain de bâtard, fils de pute !

Juliet : November, attends !

Konstantin : Dmitri, Juliet, prenez les fourgons. On la suit.

Juliet : Tu es sûr ? Je ne pense pas -

Konstantin : Personne d'autre ne vas mourir. Je ne peux pas… je ne vais pas laisser ça arriver.

(Le reste de la FIM Chi-5 et de la FIM Zeta-9 suit November, qui continue à présenter de la souffrance. L'environnement alentour commence à s'éclaircir par degrés, mais l'équipe d'incursion ne le remarque pas jusqu'à ce que November perde pied sur un affleurement de rochers et s'arrête)

Boris : Putain de merde.

November : C'est, c'est là où tous ces bâtards étaient, étaient en train de se putain de planquer.

(Approximativement 1 km devant l'emplacement de l'équipe d'incursion, un grand complexe de structures de pierres de plusieurs étages est visible, éclairé par d'énorme brasiers en métal qui sont responsables pour l'augmentation de de la luminosité. Le complexe chevauche la rivière, et alors que les agents observent, un complexe mécanisme en bois au-dessus de la rivière semble libérer plusieurs instances de SCP-3667-2, qui se dissolvent rapidement.)

Zinaida : Je croyais qu'on avait sorti tout le monde d'ici.

Gregory : Regardez. Au-dessus de la rivière.

(Un système élaboré de ce qui semble être des passerelles quadrille la rivière, sur lesquelles sont perchées de nombreuses instances de SCP-3667-1a et de SCP-3667-1b. Des créatures ressemblant à des milles-pattes d'approximativement 30 mètres de long, désignées SCP-3667-1w, grimpent périodiquement de la rivière aux passerelles et vice-versa. Toutes les sous-instances trempent occasionnellement dans la rivière et en extraient une quantité de liquide, qui se solidifie lentement en une instance de SCP-3667-2 : elle est ensuite consommée. D'autres instances de SCP-3667-1 sont vues en train d'excréter des instances complètement formées de SCP-3667-2 dans la rivière, où elles sont dissolues à nouveau.)

Yelena : (Respire profondément.) Bien.

(Gregory a un haut-le-cœur. Alors que l'équipe d'incursion continue d'observer les entités et leurs proies, Oscar ne réapparaît pas.)

Konstantin : Bon, c'est assez. On va finir ça, et on va finir ça maintenant.

November : On… on ne peut pas. Ils sont trop nombreux.

Konstantin : Ils mangent dans la rivière, non ? Tous en train de manger, comme les heureux connards qu'ils sont. Eh bien, on va les laisser manger autant qu'ils putain de veulent.

Dmitri : Tu es sûr de ça, Konstantin ? Ce n'est pas dans les paramètres de mission.

Konstantin : Les paramètres de mission ont fait tuer quelqu'un. Je veux les anti-démoniaques de tout le monde par terre ici, et on aura besoin des fûts supplémentaires du fourgon.

(Tous les anti-démoniaques et les fûts de fluide de réapprovisionnement sont assemblés. Konstantin fait rouler un des fûts jusqu'au bord de la rivière et commence à le vider dedans.)

Konstantin : Personne ne va mourir. À part ces connards.

FIN DU JOURNAL


Les rapports post-opération estiment que l'introduction de solution anti-démoniaque dans le système de rivière de SCP-3667 à mené à l'élimination de plus de 80 % des habitants natifs de l'anomalie, à l'exception des instances de SCP-3667-2. Le capitaine Konstantin de l'Équipe Trois de la FIM Chi-5 fut le sujet d'un examen interne pour des actions peu orthodoxes prises sur le terrain, mais fut ultérieurement salué pour avoir rempli les exigences de la mission sans perte sévère de vie humaine. SCP-3667 est provisoirement reclassée Euclide.

SCP-3667-1x : Le 04/10/2015, trois jours après l'incursion, 24 instances distinctes d'une sous-espèce de SCP-3667-1 jusqu'ici inconnue, SCP-3667-1x, sortirent du gouffre. Les équipes de FIM maniant le périmètre du système de missiles n'ouvrèrent pas immédiatement le feu en raison de la présence d'un grand tissu blanc attaché à une branche, qui était agité de manière répétée par une des entités. Après discussions avec l'Administratrice Régionale Angelina Mikhailova, un petit contingent d'agents de FIM accompagnèrent le traducteur local Perevodchik jusqu'au gouffre pour tenter de communiquer. Tous les dialogues ont été transcrits du russe et du vieux-slave.

Perevodchik : (En russe) Pouvez vous me comprendre ?

Anna : Je doute que ça marche.

Perevodchik : Tu peux les abattre si ils font un mouvement brusque. Je veux juste voir s'ils vont répondre.

Entité A : (En vieux-slave) Êtes vous celui devant lequel nous nous inclinons ?

Dmitri : Seigneur.

Perevodchik : C'est… un vieux dialecte, mais je pense que je peux le comprendre.

Entité B : Êtes vous notre reine, ou n'êtes vous qu'un messager ? Parlez.

Perevodchik : Je suis… je suis un représentant de la Fondation, les gens qui ont exploré les cavernes dans lesquelles vous vivez. Je voudrais vous posez quelques questions à propos de votre origine.

Entité A : Un héraut, mais un qui ne tremble pas de peur. Nous traiterons avec vous.

Entité C : Où voulez vous que nous établissions notre traité ? Sur du bois ? Sur de la pierre ? Dans les arbres, ou dans la musique dans l'air ?

Perevodchik : De quel genre de traité parlez-vous ?

Entité D : Nous souhaitons faire une offrande. Nous souhaitons être en paix.

Entité B : Nous offrons à celui pour qui tu parles. Fondation.

Perevodchik : Et qu'est ce que vous souhaitez offrir exactement ?

Entité A : Des cavernes du Domovoi aux Contrées du Rire et du Chagrin9 et toutes les douces rivières qui coulent entre, ceci nous vous offrons.

Entité C : Et toutes les créatures qui vivent sur ces terres, ceux qui ont été marqués par Ognyena et leurs bergers, vous en aurez la seigneurie. Et nous confierons nos explications et nos conseils à Fondation, qui sera maître de ce domaine, pour le garder sûr et prospère.

Entité D : Nous le jurons sur les os de Cirnu Boh, et le rédigerons là où vous le voudrez.

Perevodchik : En échange de quoi ?

Entité B : Pourquoi parlez vous d'échange ? Échange, non. Ceci est notre offrande.

Entité A : Celui pour qui vous parlez, votre Fondation, est venu ici pour conquérir. Il massacra beaucoup de nos guerriers avec des armes que nous ne comprenons pas, et maintenant nous sommes venu offrir notre pays et nos vies. C'est ainsi que c'est, n'est-ce pas ? Cela est-il bon ?

Perevodchik : … Je dois parler à mes superviseurs.

Site-667 : Le 06/06/2015, la Fondation est parvenue à un accord avec les membres survivants de SCP-3667-1, représentés par SCP-3667-1x, cédant le contrôle de SCP-3667 à la Fondation en échange d'une autonomie limitée dans l'anomalie et de la liberté d'échapper à une élimination arbitraire. La construction du Site-667, un Site de la Fondation dans SCP-3667 visant à étudier directement les anomalies et les entités de Classe Leibniz, commença le 01/03/2016 et fut achevée le 12/11/2017. Un deuxième bâtiment, le Complexe de Recherche du Mémorial de Francis Zhou10, est actuellement en développement. Ndeye Bocoume fut transférée pour devenir la Directrice du Site-667, et fut remplacée en tant que Directeur du Site-574 par Anatoly Polyakov.
Suite aux recommandations des instances de SCP-3667-1x, qui sont confirmées par la compréhension actuelle des anomalies de Classe Leibniz, de nombreuses mesures extra-scientifiques ont été mises en place par les membres du personnel de la Fondation au Site-667 pour assurer la stabilité constante de l'anomalie dans laquelle ils se trouvent. La plus pertinente est que le “souverain” de SCP-3667 doit avoir un titre qui représente précisément à la fois l'anomalie et le système de croyances des individus qui l'ont créé ; après des examens approfondis, le titre de la Directrice Ndeye Bocoume a été fixé comme “Directrice de l'Enfer”, et elle sera désignée ainsi dans tous les documents officiels. Les instances de SCP-3667-1x ont aussi été autorisées à effectuer une variété d'autres rituels (voir Document 3667-4 : Rituels de Classe Leibniz autorisés du Site-667) afin d'assurer la stabilité constante de SCP-3667.

Addendum :

Après près de 5 ans de recherche, nous n'avons découvert aucune capacité anormale chez les instances de SCP-3667-2 à part leurs capacités de régénération anormales. Étant donné l'énorme coût matériel requis pour subvenir à leurs besoins, prenant effet immédiatement, la Fondation dissous ce service et transfert toutes les instances de SCP-3667-2 vers des lieux classifiés, où ils seront autorisés à se réintégrer dans la société.

Je voudrais offrir ma gratitude à tous ceux qui ont travaillé dans ce service, qu'ils soient humains ou pas, et vous dire que j'ai beaucoup apprécié les 5 années que nous avons passé à travailler ensemble.

Paul Xxaravox, Mangeur de Feu
Dirigeant du service de recherche de SCP-3667-2, Site-667

DE : Ndeye Bocoume (Directeur du Site-667) <noitadnuof.pcs|emuocobn#noitadnuof.pcs|emuocobn>
À : Bryan Browning (Directeur du Site-419) <noitadnuof.pcs|gninworbb#noitadnuof.pcs|gninworbb>, Matias Hernández (Directeur du Site-309) <noitadnuof.pcs|zednanrehm#noitadnuof.pcs|zednanrehm>
OBJET : Approvisionnement de Classe-D


Cher Bryan, Matias :

Je sais que nous avons discuté de la réduction de l'apport de Classe-D le mois dernier, et qu'à l'époque je ne pouvais malheureusement pas vous en donner. Je suis heureux de vous annoncer que quelque chose vient d'arriver qui change ça - Je vous enverrai à chacun une nouvelle cargaison de Classe-D la semaine prochaine.
Ce n'est pas autant que vous l'espériez, mais restez tranquille, ceux-là encaisseront là-plupart de ce que vous leur enverrez (ne vous inquiétez pas, c'est sûr pour les tests croisés !)

J’espère que vous pourrez en faire bon usage, et j'ai hâte d'avoir des nouvelles de vos Sites.

Meilleures salutations,

Ndeye Bocoume
Directrice de l'Enfer

révision de page: 16, édité la dernière fois: 31 Aug 2018 18:58
Unless otherwise stated, the content of this page is licensed under Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License

Privacy Policy of website