nn5n Foundation
Branch of SCP Foundation
nn5n: scp-508 Stéréogramme Aléatoire
SafeSCP-508 Stéréogramme AléatoireRate: 62
SCP-508
blank.png
Steregram_SCP.jpg

Portion de SCP-508 (suffisamment petite pour ne pas induire d'Effet).

Objet # : SCP-508

Classe : Sûr

Procédures de Confinement Spéciales : SCP-508 ne nécessite aucune procédure de confinement spéciale tant qu’il est gardé hors de portée de vue directe de tout membre du personnel de la Fondation. Au moins ██ % de SCP-508 doit rester couvert sauf en phase de test active. Il est actuellement conservé dans un petit placard dépourvu de fenêtre ou de ventilation. La porte doit toujours être maintenue verrouillée.

Si SCP-508 doit être testé, il peut être scellé dans un conteneur opaque et transporté vers toute chambre d’expérimentation scellée disponible. Étant donné le risque potentiel en raison de son effet secondaire, la pièce doit être scellée sous une pression positive et désinfectée en utilisant ██████ lorsque le test est terminé. À moins d’un besoin important de préserver le sujet de test, celui-ci devra, lui aussi, être désinfecté en utilisant ██████-██ ; dans le cas où un sujet devrait être retenu, celui-ci devra être gardé en quarantaine pour une période d’au moins ███ jours.

Description : SCP-508 semble être une affiche d’un "Stéréogramme à Point Aléatoire", de dimensions 255 x 197 cm. Toute interaction avec celui-ci doit se faire avec prudence, étant donné que même un bref regard peut fasciner le spectateur, lui donnant un désir irrésistible de voir correctement l’image "cachée". Voir l’image semble n’être possible que si le spectateur se tient à 1 mètre en face de l’image et en la fixant directement ; les tentatives de voir l’image en usant de miroirs ou en ayant plusieurs sujets essayant de la voir ont échoué, seul le sujet proprement positionné ayant été capable de voir l’image.

Pendant les tests, obtenir la bonne mise au point pour être capable de voir l’image a pris en moyenne 93 secondes. Les sujets exposés de multiple fois semblent la voir plus vite, mais jamais en moins de 60 secondes.

Une fois que le spectateur a atteint la bonne mise au point, l'affiche semble fonctionner comme une fenêtre vers un autre lieu (Effet 1.) Ces lieux varient du plus banal (comme une vision de la même pièce, mais de la perspective d’un autre mur) au plus surréel et potentiellement délirant. (Voir ████-█.) De plus, la fenêtre semble être bidirectionnelle, exposant le spectateur au regard de quoi que ce soit étant regardé.

Quel que soit le temps requis au spectateur pour s’acclimater à la mise au point nécessaire à l’image, une fois que la même période de temps s’est écoulée pendant que le spectateur regarde au travers de la fenêtre, l’interface semble subir un second changement (Effet 2) et devient perméable, bien que ce ne soit que pour le spectateur et le sujet/endroit observé. (Voir rapport d’événement : ██████, ██████, ██████-█ et ██████.) Les prérequis pour voir l’image semblent s’étendre à l’effet secondaire : même dans le cas d’un événement ██████-██, où le sujet a été démembré et tiré dans l’image, deux autres sujets dans la chambre de test n’ont pas été affectés.

Addendum : Les photographies, scans et copies de SCP-508 n’héritent pas de ses propriétés primaires, le spectateur ne voyant plus qu’un brouillard étrangement attractif. L'ensemble desdites copies doit être soigneusement rangé et aucun membre du personnel ne doit en regarder plus de ███ minutes pour toute période de ███ heures donnée, étant donné qu’une observation prolongée s’est révélée induire un désir irrésistible de regarder l’original (Effet 3.)

Si le sujet est incapable de voir plus de ██ % de l’image (si l’image est partiellement couverte, obscurcie, etc.) aucun de ces effets n’est constaté. Les copies de SCP-508 montrent les mêmes limitations en ce qui concerne l’Effet 3.

Addendum : En retirant avec prudence le matériau composant le dos, une étiquette de prix fut découverte indiquant que SCP-508 fut vendu pour 14,98 $. Aucune indication sur le magasin qui l’a vendu n’a été trouvée ; le code UPC ne correspond à aucune base de données connue.

Rapports de Tests :

Expérience-1 : Le sujet masculin D-9211 fut exposé à SCP-508 et il lui fut demandé de noter toute image perçue. Après 93 secondes, le sujet se mit à pouffer. Lorsqu’il lui fut demandé de s’expliquer, le sujet rougit et dit "Oh… Rien du tout… J’ai juste… Rien du tout, vraiment. Juste une drôle de vue." L’interrogatoire qui suivit révéla que SCP-508 avait donné sur une cabine de change pour femme d’un grand magasin local. Sujet éliminé le ██/07/10 à 16:23 étant donné sa fiabilité discutable.

Expérience-2 : Le sujet masculin D-4599 a été placé sur une chaise devant SCP-508 sans instruction. Le sujet a été observé regardant SCP-508 momentanément, vérifiant autour, puis retournant à l’observation de l’objet avec une expression perplexe sur son visage. Après 102 secondes, le sujet sembla entrer dans un état d’agitation extrême, suant à profusion et tentant de s’éloigner de SCP-508, sans quitter la chaise. Après 102 secondes additionnelles, le sujet devint soudain très pâle et tenta de quitter la chaise. Après s’être déplacé d’à peine 30 cm, le sujet hurla et s’effondra sur le sol. L’examen du sujet révéla l’ablation d’un segment cylindrique de 11 cm du côté gauche de l’abdomen du sujet. Les bords de la blessure semblent être cautérisés ; l’autopsie révéla que la mort était due à un choc systémique sévère.

Expérience-3 : Les sujets masculins D-8788 et D-7422 sont placés dans la chambre de test avec SCP-508, avec pour instruction que le premier à identifier l’image pourrait "gagner un prix". Après plusieurs minutes de lutte pour la position, les sujets commencent tous deux à scruter l'affiche. Après 87 secondes, D-7422 détourna soudainement le regard de dégoût. Les demandes sur ce qui est devenu visible n’ayant reçu aucune réponse, le sujet a été éliminé à distance. Il a été conseillé à D-8788 de continuer le test sous peine de souffrir du même traitement. Après 92 secondes, D-8788 sourit soudainement et s’avança vers SCP-508 avant de taper sur sa surface. Le sujet sembla surpris de trouver une surface solide mais continua à observer. Après 87 secondes supplémentaires, le sujet a été vu lever la tête et renifler, puis soudainement plonger dans SCP-508, traversant sa surface sans résistance. Le sujet D-8788 n’a pas encore été localisé.

Expérience-4 : Le sujet masculin D-4431 et le sujet féminin D-6744 sont placés dans la chambre de test avec SCP-508 après avoir visionné un enregistrement de l’Expérience-2. Les deux sujets s’assirent par terre dos à SCP-508 et commencèrent à discuter. Après quelques minutes, D-6744 secoua la tête en réponse à un commentaire fait par D-4431 et permit à son regard de se poser sur SCP-508 par inadvertance pendant moins d’une seconde. Bien que visiblement secouée, elle regarda encore l’image répétitivement pendant les 10 secondes qui suivirent avant de changer de position pour obtenir une meilleure vision. Les avertissements répétés de D-4431 échouèrent à dissuader D-6744 de tenter de voir l’image. Après 103 secondes, D-6744 blanchit soudainement et vomit. Les sujets furent ensuite récupérés et interrogés. Le sujet D-6744 fut incapable de décrire ce qu’elle a vu, déclarant que c’était juste "mauvais", mais d’une manière qu’elle ne pouvait pas expliquer. Le sujet D-4431 admit avoir regardé vers SCP-508 après avoir vu la réaction de D-6744 mais prétendit n’avoir rien vu. Sujets placés en quarantaine pour de potentiels futurs tests.

Expérience-5 : Le sujet féminin D-9801 a pour instruction d’entrer dans la chambre de test, d’observer SCP-508 et de revenir faire un rapport. Après 93 secondes d’observation, le sujet a été entendu s’exclamer "Oh, c’est super !". L’interrogatoire révéla que le sujet a vu une image d’elle-même dans ce qu’elle a pensé être une sorte de miroir expérimental. Le sujet a également noté que son image n’était pas inversée de droite à gauche, comme dans un miroir conventionnel. Sujet placé en quarantaine pour être utilisé dans de futurs tests.

Expérience-6 : Le sujet masculin D-6621 voit une vidéo de l’Expérience-5 et a pour instruction d’entrer dans la chambre de test, d’observer SCP-508 et de revenir faire un rapport. Après 97 secondes, le sujet D-6621 émit des sons indicatifs de dégoût et dit "Eurk ! Ils ne peuvent pas entrer ici, n’est-ce pas ?". Après 97 secondes additionnelles, D-6621 demanda soudainement qu’on le laisse sortir et se déplaça vers le point le plus éloigné de SCP-508 dans la chambre de test. Après 43 secondes où le sujet devint de plus en plus agité et où il demandait à ce qu’on le laisse sortir, le sujet commença soudainement à hurler et à taper sur ses jambes. L’analyse de l’enregistrement vidéo montre que les jambes du sujet semblaient se faire mordre par un grand nombre de petites créatures ; sur la base des blessures concomitantes, au moins 27 morsures étaient infligées en même temps. Après 14 secondes, le sujet s’effondra, à la suite de quoi le sujet commença à recevoir des blessures sur tout le corps. Après 14 secondes additionnelles, le sujet perdit connaissance. En quelques secondes après la perte de conscience du sujet, tous les dommages cessèrent. Le sujet a été impossible à réanimer et a été éliminé le ██/21/10 à 02:17. L’autopsie révéla que les morsures étaient cohérentes avec celles de punaises anormalement grandes, avec des traces de neurotoxines trouvées dans les blessures.

Expérience-7 : De nouveau, le sujet féminin D-9801 a pour instruction d’entrer dans la chambre de test, d’observer SCP-508 et de revenir faire un rapport. Après 81 secondes d’observation, le sujet a été vu se retourner plusieurs fois et déclarer "Oh, ben, c’est différent." L’interrogatoire révéla que le sujet a vu une image d’elle-même vue de dos. Lorsqu'elle s’est retournée, le sujet vit ce qui semblait être une copie identique de SCP-508 derrière elle. Aucun objet de la sorte n’est apparu sur l’enregistrement vidéo. Sujet placé en quarantaine pour être utilisé dans de futurs tests répétés.

Expérience-8 : Le sujet masculin D-2232 est placé dans la chambre de test et informé qu’il serait "récompensé" s’il pouvait proprement identifier "l’objet" montré par SCP-508. Le sujet porte un collier tranquillisant avec une commande à distance pour tester les effets de la rupture de contact visuel (par inconscience) sur l’Effet 2. Après 87 secondes, le sujet se pencha en avant et déclara "Wow ! Je ne savais pas que ceci pouvait montrer des images en direct ! Qui est-ce ?" Il a été conseillé au sujet de continuer d’observer. Après 87 secondes additionnelles, le sujet fit un geste d’invitation vers SCP-508. Six secondes plus tard, la vidéosurveillance montre SCP-507 sortir du cadre de SCP-508. 507 indiqua son appréciation d’avoir été "récupéré", son déplacement le plus récent ayant été interrompu son déjeuner. SCP-507 a été autorisé à retourner à sa routine normale. Le sujet D-2232 a été éliminé à cause du risque pour la sécurité le ██/29/10 à 04:27. Le collier tranquillisant a été récupéré pour de futurs tests.

révision de page: 5, édité la dernière fois: 26 Oct 2019 20:25
Unless otherwise stated, the content of this page is licensed under Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License

Privacy Policy of website