nn5n Foundation
Branch of SCP Foundation
nn5n: scp-831 Insecte Bricoleur
EuclidSCP-831 Insecte BricoleurRate: 134
SCP-831
blank.png

Objet # : SCP-831

Classe : Euclide

Termites_(Nasutitermes_sp.)_(6760731623).jpg

SCP-831

Procédures de Confinement Spéciales : Les colonies de SCP-831 doivent être confinées dans une chambre d'observation dont le plafond, les murs et le sol doivent avoir une dureté Vickers d'au moins 1000 kg/mm². La chambre de confinement doit être inspectée régulièrement ; tout dégât - même une éraflure sur le sol - doit être rapporté conformément à la procédure 831-C. Les nutriments introduits dans la chambre doivent être déversés sur le sol et non être contenus dans quelque sorte de récipient que ce soit. Les membres du personnel entrant dans la chambre pour n'importe quel motif doivent être équipés d'armures de Classe T et se soumettre à une inspection complète avant et après être entrés pour s'assurer qu'aucun objet étranger ne soit introduit dans la chambre, et qu'aucun spécimen de SCP-831 ne soit retiré par inadvertance de la chambre.

Les populations des colonies confinées de SCP-831 ne doivent pas dépasser les limites prescrites dans le Document 831-2155AE. Les nutriments ne doivent pas être délivrés et les spécimens doivent être détruits au besoin afin que les populations de ces colonies ne sortent pas de ces limites.

Les colonies de SCP-831 rencontrées hors du confinement de la Fondation doivent être immédiatement éradiquées. Les individus de SCP-831 peuvent être facilement exterminés par le feu, en les écrasant, en les asphyxiant et par de nombreuses autres méthodes. Cependant, il faut s'attendre à ce que les colonies de SCP-831 suffisamment avancées aient construit des mécanismes de défense. Après éradication, les objets trouvés dans la colonie doivent être amenés au Site-36 ou au Site-181 pour analyse.

Description : SCP-831 est une espèce d'organismes insectoïdes ressemblant superficiellement à des Reticulitermes flavipes de la caste des travailleurs dépourvus d'ailes, capables d'utiliser des outils. Des colonies de SCP-831 ont été récupérées ou éradiquées à onze endroits dans l'est et le centre de l'Amérique du Nord à ce jour, dans des régions allant du Texas à l'Ontario. Les organismes sont capables de se nourrir de la plupart des substances organiques, avec une préférence pour la cellulose et les sucres. Les spécimens matures ont une longueur allant de 7 mm à 1,2 cm. Les spécimens individuels ont une durée de vie comprise entre 25 et 40 jours. À la différence des vraies termites, SCP-831 ne semble pas être divisée en castes de morphologies distinctes ; tous les spécimens sont des "travailleurs" et toutes les femelles sont capables de se reproduire avec une durée de gestation extrêmement courte.

SCP-831 est un organisme hautement social et se développe en colonies. La limite supérieure de la taille des colonies n'est pas connue ; la plus grande colonie découverte par la Fondation à ce jour comprenait au moins huit millions d'organismes individuels. Les organismes individuels de SCP-831 ne démontrent aucune intelligence au-delà des instincts basiques de survie.

Les colonies de SCP-831 ayant été identifiées à ce jour étaient localisées dans (ou avait essaimé à partir de) des endroits sombres et fermés en milieu urbain leur fournissant un abri, un accès à une source de nourriture, à de l'eau et à des matériaux appropriés pour la construction des outils de SCP-831. Dans la plupart des cas, la colonie a été découverte dans le sous-sol, le grenier ou les murs d'une maison ou d'une autre structure. Si la colonie est située dans une structure, elle ne consommera pas la cellulose du bois jusqu'à un point où l'apparence ou l'intégrité structurelle de la structure serait compromise. Les organismes fuient la lumière et leur comportement suggère qu'ils ont un instinct les poussant à éviter d'être détectés ou observés par des humains ou des prédateurs.

Les colonies de SCP-831 construisent et utilisent des outils à partir des matériaux disponibles, passant rapidement d'outils simples à des outils plus complexes. Voir le rapport d'observation du Site-36 ci-dessous :

Rapport d'observation du Site-36 03/30/2009 - 08/05/2009

Jour@Heure Observation
01@00:00 Début de l'observation d'une chambre contenant approximativement 1000 spécimens de SCP-831. La chambre est fermée hermétiquement, elle comporte des murs, un plancher et un plafond constitués d'acier peint (de 15 cm d'épaisseur) et une fenêtre d'observation de classe C8. La chambre ne contient aucun meuble à l'exception d'une chaise percée et de trois seaux d'acier contenant respectivement de la pulpe de bois, une solution de sucrose et de l'eau.
01@13:08 Le membre du personnel D-334 entre dans la chambre pour remplir à ras bord les contenus des seaux en acier. Avant ce moment, les spécimens s'étaient exclusivement consacrés à se nourrir de la pulpe de bois et de la solution de sucrose et à se reproduire. Par inadvertance, D-334 ne récupère pas un trombone en acier tombé de la poche de sa chemise pendant qu'elle remplissait les seaux.
01@13:09 Un groupe de spécimens de SCP-831 s'avance vers le trombone puis l'emporte vers un coin de la pièce, où des spécimens de SCP-831 commencent à l'altérer.
01@13:43 Le trombone est reconverti en outil de grattage. Les spécimens commencent à gratter le sol et les murs de la chambre, ainsi qu'à récupérer des copeaux de métal et de peinture.
01@23:26 Le grattage a produit une petite pile de copeaux de métal (pas plus de 10 grammes).
02@00:00 En raison de la reproduction, la chambre contient, d'après les observations, approximativement 2 500 spécimens vivants de SCP-831.
02@16:04 La taille de la pile de copeaux de métal est estimée à environ 400 grammes. Les copeaux de peinture sont accumulés dans une pile séparée. Certains spécimens de SCP-831 sont observés en train de se se lancer dans la mastication des copeaux de métal et de peinture.
03@00:00 D'après les observations, la chambre contient approximativement 5 000 spécimens vivants de SCP-831.
03@01:23 La pile de copeaux forme un tas d'environ 11 cm de hauteur. Les copeaux de métal ont été déplacés à l'intérieur de la pile de copeaux de peinture.
03@21:24 La pile de copeaux continue à s'agrandir tandis que des spécimens continuent à y transporter des fragments de métal et de peinture. L'activité à l'intérieur de la pile de copeaux de peinture est inobservable, mais l'imagerie thermique indique la présence d'une source de chaleur à l'intérieur (que l'on présume être la friction ou le métabolisme corporel de SCP-831).
04@00:00 En raison de la reproduction, la chambre contient, d'après les observations, approximativement 12 000 spécimens vivants de SCP-831 (en excluant ceux qui pourraient être dissimulés à l'intérieur de la pile).
04@08:10 Le membre du personnel D-334 entre dans la chambre d'observation sur ordre du Dr Garcia et disperse intentionnellement la pile de copeaux de peinture et de métal. D'après les observations, la pile contient au moins 1 000 spécimens de SCP-831 et onze objets en métal, certains similaires à l'outil de grattage initial, et certains qui ressemblent à des pioches et à des burins. Un de ces instruments est récupéré. L'analyse montre que cet instrument, un cône de métal acéré d'approximativement 1 cm de longueur et d'un diamètre maximal d'1 mm, est composé du même métal que les copeaux du sol métallique.
04@13:44 Les spécimens commencent à tailler des copeaux de céramique de la chaise percée de la chambre de confinement en utilisant les instruments décrits précédemment.
05@00:00 D'après les observations, la chambre contient approximativement 22 000 spécimens vivants de SCP-831. La pile de copeaux de peinture a été reconstruite.
06@00:00 D'après les observations, la chambre contient approximativement 40 000 spécimens vivants de SCP-831.
06@13:23 La rupture du confinement de [DONNÉES SUPPRIMÉES] interfère avec l'observation pendant approximativement 122 minutes. Lors de la reprise des observations, les seaux en acier et la chaise percée ont disparu. Le Dr Garcia ordonne qu'à partir de ce moment, la pulpe de bois, l'eau et la solution sucrée introduites dans la chambre de confinement doivent être déversées sur le sol plutôt que contenues dans un récipient.
07@00:00 D'après les observations, la chambre contient approximativement 100 000 spécimens vivants de SCP-831.
07@11:15 Le membre du personnel D-334 entre dans la chambre d'observation sur ordre du Dr Garcia et disperse intentionnellement la pile. D'après les observations, la pile contient un creuset rudimentaire, un petit mécanisme ressemblant à un tour, et d'autres objets de fonction indéterminée. Plusieurs trous profonds ont été creusés dans le sol de la chambre. Le Dr Garcia ordonne le renforcement du plafond, des murs et du sol avec d'autres couches d'acier et de béton.
08@00:00 D'après les observations, la chambre contient approximativement 240 000 spécimens vivants. La chambre de confinement contient plusieurs piles de diverses tailles constituées de copeaux et des corps de spécimens vivants et morts.
09@00:00 Le nombre de spécimens dans la chambre est suffisant pour remplir la chambre sur une profondeur d'approximativement 2 cm, bien que les spécimens ne soient pas répartis uniformément. Bien que l'observation des instruments de la colonie soit rendue problématique à cause du nombre de spécimens, plusieurs creusets et forges calibrées pour différentes températures, plusieurs tours de différentes tailles, ainsi que des tarauds et des moules ont pu être mis en évidence. La chambre contient également une bobine d'approximativement 40 mètres de fil fin d'acier.
09@15:30 Les spécimens construisent des soufflets, de l'équipement de soufflage de verre, et plusieurs objets de fonctions inconnue.
10@00:00 Le nombre de spécimens dans la chambre est estimé à 400 000 au minimum.
10@03:20 Le membre du personnel D-334 entre dans la chambre sur ordre du Dr Garcia et tente intentionnellement de déranger un grand tas de spécimens avec un bâton en bois. Les appareils dont il est fait mention à 09@15:30 s'avèrent être des fusils à air comprimé avec des munitions en forme de fléchettes. D-334 est touché plusieurs fois à la tête et au cou et s'effondre, à la suite de quoi des spécimens se ruent sur D-334. Le Dr Garcia donne l'ordre de laisser le corps dans la chambre et de cesser la distribution de pulpe de bois, d'eau et de solution sucrée.
10@23:25 Une panne électrique dans la chambre d'observation désactive l'éclairage et empêche l'observation pendant approximativement 35 minutes.
11@00:00 Le nombre de spécimens dans la chambre est estimé à 600 000 au minimum. Lors du rétablissement de l'éclairage, le corps de D-334 a disparu. Une couverture textile, apparemment composée de cheveux humains et de fibres de l'uniforme de D-334, recouvre plusieurs tas dans la chambre d'observation, empêchant leur observation.
11@15:54 Les membres du personnel D-118 et D-536 entrent dans la chambre sur ordre du Dr Garcia avec pour ordre de retirer la couverture. D-118 et D-536 portent des armures. D-118 reçoit une décharge électrique douloureuse en touchant la couverture et bat en retraite. D-536 parvient à retirer la couverture avec succès et les deux membres du personnel quittent la chambre. D'après l'observation, la colonie semble à ce moment avoir construit de nombreux instruments de verrerie, plusieurs bassins remplis de divers liquides et solides, plusieurs poches gonflées contenant des gaz inconnus, des objets ressemblant à des machines-outils, et divers autres objets de fonction indéterminée. Les spécimens semblent avoir entrepris de construire des équipements de polissage de lentilles et de raffinage chimique. Lors des analyses, la couverture contient des fils cachés et de petites batteries. Le personnel de la Fondation est en train de chercher comment des batteries de cette taille ont pu générer le voltage observé.
11@21:23 L'éclairage de la chambre d'observation tombe en panne. Des analyses ultérieures montrent que l'éclairage est tombé en panne en raison d'un court-circuit généré de l'intérieur de la chambre. L'observation est empêchée pendant approximativement 18 minutes.
12@00:00 Le nombre de spécimens dans la chambre semble s'être stabilisé à environ 800 000. Lors du rétablissement de l'éclairage, une grande partie de la colonie est cachée par une coque de céramique en forme d'igloo. Les analyses thermiques indiquent que la colonie a construit plusieurs moteurs à combustion interne alimentées par un carburant inconnu. Les analyses des objets dans la chambre indiquent que plusieurs objets à l'intérieur de la chambre, de fonction indéterminée, sont composés d'alliages contenant du cuivre, du zinc, de l'étain, du nickel et du plomb, qui ne sont pas présents dans les murs de la chambre mais peuvent être trouvés dans les câblages électriques et les canalisations du site, ou qui pouvaient se trouver sur la personne de D-334. Le Dr Garcia ordonne un renforcement supplémentaire de l'intégrité de la chambre, et l'extermination de tout spécimen de SCP-831 retrouvé en-dehors de la chambre.
12@15:53 Le membre du personnel D-054, portant une armure de combat et équipé de façon appropriée, entre dans la chambre avec une masse sur ordre du Dr Garcia, avec pour instructions de briser la coque de céramique et révéler son contenu. D-054 est attaqué par "plusieurs objets rapides volants" et bat en retraite sans endommager la coque. D-054 est aussi touché par plusieurs fléchettes qui ne parviennent pas à pénétrer son armure. Après analyse, il a été découvert que les fléchettes étaient enduites d'une substance corrosive contenant des enzymes inconnues.
12@23:25 L'éclairage de la chambre d'observation tombe à nouveau en panne pendant 22 minutes, apparemment en raison d'une pulsation électromagnétique généré depuis l'intérieur de la chambre. Lors du rétablissement de l'éclairage, l'observation est empêchée en raison de l'application d'un enduit opaque similaire à de la laque sur la face intérieure de la fenêtre d'observation.
13@04:05 Le membre du personnel D-033, portant une armure de combat et équipé de façon appropriée, entre dans la chambre sur ordre du Dr Garcia, avec pour instructions de gratter et ôter l'enduit de la fenêtre. Il est conseillé à D-033 de ne pas déranger la coque de céramique. Approximativement 3 minutes après être entré dans la chambre, D-033 est immobilisé par une substance similaire à du papier tue-mouches et est anesthésié, apparemment par le biais d'une injection intraveineuse. Avant que l'observation ne soit à nouveau empêchée par la réapplication de l'enduit (apparemment au moyen d'un pulvérisateur situé au-dessus de la fenêtre d'observation), l'observation indique que les spécimens ont entrepris de purifier du silicium de qualité électronique et à construire des composants électroniques complexes. Des signaux radio émanant de l'intérieur de la chambre sont détectés et enregistrés.
13@11:10 [DONNÉES SUPPRIMÉES]
13@22:06 L'éclairage de la chambre d'observation tombe à nouveau en panne. Les spécimens sont en train d'appliquer un gel opaque et insonorisant sur la fenêtre d'observation lorsque le Dr Garcia ordonne l'arrêt des observations en raison d'inquiétudes sur le fait que SCP-831 ait pu rompre son confinement. Les spécimens de la chambre sont asphyxiés et leurs restes incinérés. Le reste du Site-36 est inspecté, et les spécimens de SCP-831 retrouvés dans la chambre adjacente sont isolés. Les objets retrouvés dans la chambre de confinement sont en cours d'analyse. Ces objets incluent, parmi de nombreux autres de fonction indéterminée : la coque de céramique, une machine de perçage de trous munie de forets en carbure, plusieurs tubes à vide, un moteur d'une puissance approximative de 55 000 watts, un milieu de gain à argon, des lentilles de précision et d'autres composants de lasers, plusieurs circuits imprimés hexagonaux gravés chimiquement, des récipients en verre contenant diverses substances incluant de la nitroglycérine, de l'acétone, de la Fmoc-D-alanine et de la 5-amino-1H-tétrazole (5-AT), un appareil apparemment utilisé pour synthétiser des cristaux, un cyclotron, et un appareil ressemblant à une tour de diffusion de télécommunications micro-ondes, avec une antenne de diffusion pointant vers le haut. La chambre est vidée mis à part l'installation d'un récepteur micro-ondes dans la chambre, réglé sur le même signal que la tour de diffusion présumée. Les restes de D-334 et de D-033 ne sont pas récupérés mais des analyses ADN indiquent que de nombreux objets de la pièce sont composés, en partie, à partir de leurs restes.
128@14:03 Le récepteur micro-ondes dans la chambre reçoit des signaux d'une source inconnue. Les signaux ont été enregistrés et sont en cours d'analyse.
révision de page: 3, édité la dernière fois: 06 Jul 2020 19:36
Unless otherwise stated, the content of this page is licensed under Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License

Privacy Policy of website