nn5n Foundation
Branch of SCP Foundation
nn5n: scp-2287 M. Sans-Tête
SafeSCP-2287 M. Sans-TêteRate: 76
SCP-2287

Objet # : SCP-2287

Classe : Sûr

Procédures de Confinement Spéciales : SCP-2287 doit être confiné dans le Hall-██ du Site-██. Excepté durant les périodes de tests autorisés, le masque de SCP-2287 ne doit pas être retiré. SCP-2287 n’a pas besoin de manger, mais peut être fourni en encens à sa demande, en fonction de sa bonne conduite. Toute lecture procurée à SCP-2287 doit être traduite en braille au préalable.

Description : SCP-2287 est un humanoïde mâle acéphale de type caucasien qui manifeste de nombreuses propriétés anormales, la principale étant sa capacité à vivre en l’absence d’une tête. Les mots "M. Sans-tête, des Petits Messieurs ® par Dr. Wondertainment" sont tatoués au bas du dos de SCP-2287. Le moignon de son cou est couvert par de la peau vivante ; une radiographie a montré que le moignon du cou ne possède que les quatre dernières vertèbres cervicales, sans qu’il n’y ait de signes de dommages à la moelle épinière.

Les fonctions habituellement situées sur la tête dont SCP-2287 fait preuve incluent la pensée, l’ouïe et l’odorat. L’entité est capable de parler mais n’a pas démontré la capacité à imiter le timbre de voix normal d’un être humain. De plus, l’entité prétend être aveugle. SCP-2287 ne mange et ne bois pas et prétend que sa source d’énergie est potentiellement "une sorte de photosynthèse améliorée ou un truc du genre" (voir Interview 2287-41-B).

L’observation visuelle directe de l’absence de tête de SCP-2287 n’est pas possible : les individus qui essayent de l’examiner vont à la place voir une version sans tête d’eux-mêmes depuis le point vue de SCP-2287. Les sujets disent se sentir "déconnectés" d’eux-mêmes, mais sont toujours capables de contrôler les mouvements de leurs propres corps, bien qu’avec difficulté. Cet effet ne se manifeste pas lorsque SCP-2287 est vu par d’autres moyens que l’œil humain nu ; l’absence de tête de SCP-2287 peut être observée via une transmission vidéo en direct, des photos, un miroir, à travers une fenêtre ou des lentilles. Les individus ayant subi une kératotomie radiaire se sont avérés incapables de regarder l’absence de tête de SCP-2287. Aucun individu ayant subi une opération de la cataracte n’a été disponible pour les tests jusqu’à présent.

Les détecteurs de mouvement et autres appareils de surveillance similaires montrent également que l'objet est dépourvu de tête. Néanmoins, SCP-2287 est capable d’accomplir des actions qui nécessiteraient normalement une tête, comme porter des accessoires, ce qui comprend les masques, chapeaux, écharpes, écouteurs, pince-nez, boules Quies, boucles d’oreilles, lunettes, rouge à lèvres et barrettes à cheveux. (Pour accéder à une liste exhaustive des objets, consultez le Document 2287-N12)

SCP-2287 fut découvert à ██████, dans le Wisconsin, le 24 Novembre 20██, suite à un nombre important de témoignages d’habitants décrivant les effets anormaux de SCP-2287. Les témoins reçurent des amnésiques et SCP-2287 fut récupéré sans incidents.

[DÉBUT DE L'ENREGISTREMENT]

Dr. Howard : Bonsoir, SCP-2287.

SCP-2287 : Hey, Docteur Howard. Quoi de neuf ? De nouveaux tests d’audition ?

Dr. Howard : Non, en réalité ce soir ce sera plutôt une interview. Nous nous demandions par exemple ce que vous pourriez nous dire au sujet du Docteur Wondertainment.

SCP-2287 : Oh. Euh, d’accord. Je vous dirais ce que je peux sur elle, mais je ne l’ai jamais réellement vue, vous savez. Rapport au fait que je sois aveugle.

Dr. Howard : Mais vous l’avez rencontrée ?

SCP-2287 : Hein ? Qui ça ? Oh, le Docteur Wondertainment ? Ouais, un mec vraiment cool la plupart du temps, je trouve. Il avait des idées vraiment dingues. Comme ce qu’il avait en tête pour moi, vous voy…

Dr. Howard : Attendez, attendez. D’abord vous l’avez appelé "elle" et maintenant vous dites "il" ?

SCP-2287 : …Hein ?

Dr. Howard : D’abord vous avez parlé du Docteur Wondertainment en tant que femme, et ensuite en tant qu’homme.

SCP-2287 : Je… je ne comprends pas de ce que vous voulez dire. Genre… le Docteur Wondertainment en tant que véritable personne ? De quoi parlez-vous ? Vous m’embrouillez.

Dr. Howard : Mais vous venez juste de dire que… Non, désolé, j’ai dû mal comprendre. C’est ma faute.

SCP-2287 : Bon, okay. Pendant un instant, ce que vous disiez n’avait aucun sens. Et ils disent que c’est moi qui ai perdu la tête, ha !

Dr. Howard : <s’éclaircit la voix > Eh bien, hem, quand vous travaillez pour la Fondation depuis un certain temps, vous rencontrez beaucoup de situations qui n’ont pas vraiment de sens. Vous avez dit toutefois que Wondertainment avait prévu quelque chose de particulier pour vous ?

SCP-2287 : Ah, oui, c’est vrai. Bien, typiquement, vous voyez les produits spécial fête qu’on vend durant les vacances ?

Dr. Howard : Oui…

SCP-2287 : Ben, en gros, je suis le produit spécial Halloween. Vous suivez ?

Dr. Howard : C’est tout ?

SCP-2287 : Yep. De ce que j’ai entendu, ils voulaient faire Douceur pour Halloween à la base, mais… J’sais pas, des idioties d’entreprises, des cadres qui se tiraient dans les pattes les uns des autres… Vous savez comment ça se passe. Du coup je suis le plan de secours : mettez moi dehors sous le porche, je fais le mort et ensuite quand les enfants arrivent, BOOOUUUH, je me lève et j’agite les bras vers eux en montrant mon moignon, regarde, regarde, TOUT LE MONDE est un monstre sans tête, je me balade en titubant GRAAH, GRAAH, la totale. Le Monsieur Sans-tête du Docteur Wondertainment, un Halloween effrayant et amusant pour toute la famille !

Dr. Howard : Je vois. Et vous l’êtes ? "Amusant pour toute la famille", je veux dire.

SCP-2287 : Ben… je crois. Je veux dire, oui, les gens s’amusaient avec moi. Ce qui est super, ne vous méprenez pas ! Mais je n’ai jamais réellement compris moi-même. Je m’assied là, je me lève, je reste là, j’agite les bras et c’est à peu près tout. Mais… les gens ont la frousse et rigolent, et… ça me suffit. Enfin ça me suffisait, avant que vous autres me récupériez. Ça pourrait être pire, je suppose.

Dr. Howard : Vous aimiez divertir les gens ? Est-ce que cela vous manque ?

SCP-2287 : Ouais, bien sûr. J’veux dire, oui, ça pouvait devenir un peu ennuyeux quand je devais me contenter de rester là, assis, attendant que les gens arrivent. Mais c’était vraiment génial d’entendre leurs réactions, le soir d’Halloween au moins. C’est marrant comme les gens trouvent ce qui est effrayant amusant une nuit par an, vous savez ? Peu importe combien de fois vous vivez durant une année, ils ne changent de réaction que le soir d’Halloween.

Dr. Howard : Et vous êtes le seul… enfin, le seul "spécial fêtes" parmi les… euh…

SCP-2287 : Hé, vous pouvez dire "Petits Messieurs", c’est pas grave, ça me dérange pas. C’est ce que je suis.

Dr. Howard : Je suppose. C’est juste que… Eh bien, ça me semble un peu infantilisant.

SCP-2287 : C’est comme ça que le Docteur Wondertainment nous a nommés, alors c’est comme ça qu’on s’appelle. Mais ouais, je suis l’unique Petit Monsieur spécial fêtes. Au début, le Docteur Wondertainment avait prévu d’en faire plus — je me souviens qu’elle avait des idées pour Monsieur Ramadan, et Mademoiselle Maslenitsa, et aussi Monsieur Divali, Mademoiselle Yom Kippour, et Monsieur Hogmanay — mais elle n’a jamais fait aucun de ceux-là. Seulement moi.

Dr. Howard : Comment vous sentez-vous par rapport à ça ?

SCP-2287 : Je n’y jamais vraiment pensé pour être honnête. Je suppose qu’il a peut-être pensé que je serais plus intéressant si j’étais le seul ? Ou peut-être qu’il a juste changé d’avis à propos de faire des trucs pour les fêtes. Il change souvent d’avis, vous savez. C’est ce qui arrive quand il y a une bande d’abrutis en costard qui prennent tous des décisions les uns contre les autres. C’est pour cela que je suis Monsieur Sans-Tête, "un Halloween effrayant et amusant pour toute la famille !", au lieu de Monsieur Halloween.

Dr. Howard : Vous considérez-vous comme effrayant ?

SCP-2287 : Je me considère comme quelqu’un qui apporte surprise et joie. Quand ils ont peur, ça veut dire que je fais du bon boulot. Bien que, ben, ce soit devenu de plus en plus dur ces derniers temps. Le Docteur est un gars qui travaille en solo, et elle ne réalise pas, — ou n’avait pas réalisé ? — combien d’enfants portent des lunettes de nos jours. Et à chaque fois que je vis une année comme celle-ci, avec ces caméras et les trucs dans le genre, l’effet tombe un peu à l’eau. Je veux dire, oui, je suis toujours l’effrayant Monsieur Sans-Tête, "des frissons et de l’amusement pour toute la famille !" mais cela ne semble pas être aussi drôle pour les gens quand ils ne peuvent pas devenir sans-tête avec moi.

Dr. Howard : Là où on vous a retrouvé, dans le Wisconsin, pouvez-vous nous dire ce que vous faisiez ?

SCP-2287 : Là où vous m’avez trouvé ? Eh bien, j’ai passé quelques années là avec cette famille. Je pense aujourd’hui que c’était des années consécutives, mais je n’y mettrais pas la main à couper… Je sais que certaines d’entre elles étaient définitivement des années dans lesquelles je n’avais jamais vécu avant. Vous savez comment une année semble toujours étrange la première fois que vous la vivez ? Elles me semblaient comme ça. Bon, du coup la famille chez laquelle j’étais me gardait la plus grande partie du temps dans le grenier, qui était… Eh bien, qui était calme. Je me souviens que parfois j’arrivais à entendre des bruits en bas s’ils étaient assez forts mais la plupart du temps c’était silencieux. Je m’étais plutôt habitué à l’odeur, une odeur de moisissure, de poussière, de vieux papiers, et, vous connaissez l’odeur qu’ont les tuyaux en métal quand il fait chaud ? Ben c’était comme ça. Ils me descendaient en bas pour Halloween, et ensuite ils me remontaient en haut une fois que c’était fini. Et puis, un Halloween, ils ne sont pas venus me chercher, du coup je ne suis pas descendu cette année-là. Je sais que cette année était définitivement une nouvelle année. Ils ne sont pas venus me chercher l’année suivante non plus. Ni l’année d’après, et c’est à ce moment que j’ai commencé à m’inquiéter pour eux, alors je suis descendu mais je n’ai trouvé personne. J’ai tâté les environs un peu partout, mais tous les meubles et toutes les affaires avaient disparu aussi. Peut-être qu’ils avaient déménagé et m’avaient oublié ?

Dr.Howard : Et c’est ce qui vous a conduit à errer dans les rues de la ville ?

SCP-2287 : Ouais. J’ai attendu à l’intérieur quelques semaines, et puis des gens ont ouvert la porte du porche de devant, là où le bol à bonbons est d’habitude. Et ils sont rentrés. Je ne reconnaissais pas leurs voix, mais un public est un public, non ? Donc je suis redescendu du grenier et ils, ben, ils ont en quelque sorte paniqué, je crois ? J’veux dire, j’ai l’habitude d’entendre les gens crier, mais pas comme ça. L’une d’entre eux avait un… comment on dit encore, le machin en métal, qu'on tient dans la main et ça fait un genre de bruit de pétard et ça sent les produits chimiques, et ensuite les gens ont mal ?

Dr. Howard : Un fusil ?

SCP-2287 : Voilà. L’une d’entre eux avait un fusil, ce que j’ai seulement remarqué quand je me suis dirigé vers elle et que j’ai essayé de toucher son visage. Bon, j’admets que c’était pas l’idée du siècle, mais bon, je me sentais un peu seul pour dire la vérité, et j’ai pensé que peut-être c’était une des personnes de la famille, vous voyez ? J’veux dire, oui, j’aurais pu demander avant, mais je me sentais seul et j’étais content que quelqu’un soit là, et j’ai songé que c’était peut-être quelqu’un que je connaissais. Mais ce n’était pas le cas. Et ensuite il y a eu tous ces cris et les bruits de fusil, et c’était vraiment des mauvais cris. Pas le genre amusant du tout, laissez-moi vous dire. Et puis l’un d’entre eux était étendu sur le sol et sentait bizarre — ça veut qu’il était mort n’est-ce pas ? — l’un d’entre eux était mort et les autres se sont enfuis. Mais ils ont laissé la porte de devant ouverte, du coup j’ai pensé que c’était aussi bien que j’aille dehors maintenant. Du coup, je me suis baladé dans les rues et il y avait ces voitures tout autour de moi qui se klaxonnaient les unes sur les autres et qui faisaient tout plein de bruits d’accident avec des vitres qui se brisent. Et il y avait beaucoup de gens en train de crier, et encore une fois c’était les mauvais cris. Mais c’est alors que je me suis souvenu qu’il y avait un parc près de la maison d’habitude, et j’espérais que si j’allais là-bas, avec tous les buissons et les fourrés où je pourrais me cacher, je pourrais au moins être à l’abri des ennuis. Donc je me suis débrouillé pour aller jusque-là et je me souviens que je pensais que, peut-être, si j’arrivais à retourner chez le Docteur Wondertainment, elle pourrait tout réparer. Aider ce type dans la maison à ne pas être mort, comprendre ce qui avait mal tourné, découvrir où la famille était partie ou bien trouver quelqu’un d’autre pour me prendre avec lui ? Et, euh, c’est à peu près à ce moment que vous autres m’avez trouvé. Ce n’est pas elle qui vous a envoyé, n’est-ce pas ?

Dr. Howard : Ah, non. Nous avons intercepté des rapports de police.

SCP-2287 : Oh.

Dr. Howard : Mais dites-moi, pourquoi n’êtes-vous pas retourné dans la maison ? Dans le grenier ?

SCP-2287 : Euh. C’est un peu embarrassant. J’ai en quelque sorte… quand j’étais dehors dans la rue, avec toutes les voitures. J'ai été un peu déboussolé. J’ai perdu mes repères. Je n’ai pas l’habitude de me retrouver dans des endroits plus grands qu’une maison ou un jardin! J’aurais probablement pu retrouver la maison s'il n’y avait pas eu autant de gens en train de crier et d’emboutir des voitures, mais, bon, j’étais en train de paniquer aussi, alors je me suis contenté de trouver un endroit qui sonnait comme s’il n’y avait pas de bâtiments.

Dr. Howard : Ah, je vois. Et pourquoi n’avez-vous pas essayé de sortir plus tôt ?

SCP-2287 : Ben, la porte de devant n’était pas ouverte avant ça.

Dr. Howard : Non, je veux dire : pourquoi avez-vous attendu si longtemps avant de simplement descendre ? Avant que vous ne réalisiez qu’il y avait peut-être quelque chose de bizarre à ce que vous ayez été laissé seul dans le grenier pendant si longtemps ?

SCP-2287 : Oh. Ben, je suppose que je ne m’en inquiétais pas vraiment. Je me contentais de… penser. Le grenier était vraiment calme, et l’odeur n’était pas désagréable. Ça permet de penser facilement. C’est quelque chose que je fais beaucoup, vous savez. Pendant que j’attends. Pas grand-chose d’autre à faire.

Dr. Howard : Et à quoi pensez-vous ?

SCP-2287 : Juste… à des trucs, vous voyez. Des trucs en général. Le monde, ce à quoi il peut ressembler, ce que ça fait d’être moi. Rien de spécial, j’imagine.

Dr. Howard : Mais… pendant trois ans !?

SCP-2287 : Ouais, pourquoi ?

[FIN DE L'ENREGISTREMENT]

Addendum 2287-1: SCP-2287 a été en mesure de fournir le document suivant lorsqu'il lui fut demandé :

Wahou ! Tu viens de trouver ton propre Petit Monsieur, une collection en édition limitée du Dr. Wondertainment !

Trouve-les tous et deviens M. Collectionneur !!

01. M. Caméléon
02. M. Sans-tête ✔
03. M. Rigolo
04. M. Étourdi
05. M. Pâte à modeler
06. M. Glissant
07. M. Affamé
08. M. Laiton
09. M. Chaud
10. Mlle Douceur
11. M. Vie et M. Mort
12. M. Poisson
13. M. Lune
14. M. Redd (retiré)
15. M. Argent
16. M. Perdu
17. M. Menteur
18. M. Énervé
19. M. Effrayant
20. M. Rayures

révision de page: 4, édité la dernière fois: 17 May 2017 12:10
Unless otherwise stated, the content of this page is licensed under Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License

Privacy Policy of website