nn5n Foundation
Branch of SCP Foundation
nn5n: scp-2428 M. Fou
SafeSCP-2428 M. FouRate: 85
SCP-2428

Objet # : SCP-2428

Classe : Sûr

Procédures de Confinement Spéciales : En dehors des tests, SCP-2428 doit rester dans un casier sécurisé dans le Hall ██ du Site-██. À la fin de chaque test, le sujet affecté doit ingérer SCP-2428-2.

Description : SCP-2428 est un document créé par le Groupe d’Intérêt "Docteur Wondertainment" servant de preuve d’achat pour "M. Énervé", un produit de la série des "Petits Messieurs". Regarder directement SCP-2428 lorsque personne d'autre n'est sous son effet fera percevoir à l'observateur une hallucination d'un humanoïde mâle, désigné SCP-2428-1.

Wahou ! Tu viens de trouver ton propre Petit Monsieur, une collection en édition limitée du Dr. Wondertainment !

Trouve les tous et deviens M. Collectionneur !!

01. M. Caméléon
02. M. Sans-tête
03. M. Rigolo
04. M. Étourdi
05. M. Pâte à modeler
06. M. Glissant
07. M. Affamé
08. M. Laiton
09. M. Chaud
10. Mlle Douceur
11. M. Vie et M. Mort
12. M. Poisson
13. M. Lune
14. M. Redd (retiré)
15. M. Argent
16. M. Perdu
17. M. Menteur
18. M. Énervé✔
19. M. Effrayant
20. M. Rayures

SCP-2428-1 semble être un humanoïde masculin d’origine slave, mesurant un mètre soixante-sept et d'un poids estimé à cinquante-cinq kilogrammes. SCP-2428-1 porte une camisole multicolore, dont les manches ont été arrachées au niveau des coudes, et un pantalon gris. Les mots "M. Énervé, des Petits Messieurs ® par Dr. Wondertainment" sont tatoués sur l'avant-bras gauche de SCP-2428-1.

SCP-2428-1 est conscient, et se souvient des informations retenues auprès des différents sujets affectés, même s'il n'a pas de perception du temps entre ses manifestations. Il est aussi capable de percevoir et d'interagir avec les autres hallucinations pouvant affecter un sujet, même si celles-ci sont anormales. Les interviews ont confirmé qu'il peut être perçu par les autres anomalies associées aux "Petits Messieurs" si son hôte est dans leurs environs.

Les amnésiques se sont révélés inutiles pour supprimer l'effet anormal de SCP-2428. Cependant, SCP-2428-1 peut donner au sujet une hallucination de pilule d'apparence variable (désignée SCP-2428-2) qui met fin à tous les effets de SCP-2428 approximativement cinq minutes après l'ingestion.

Addendum : Journal de test

But

Interaction initiale de D-49851 après la découverte d'une boîte possédant le logo de Wondertainment dans l'entrée du Site-██, laquelle semblait contenir SCP-2428 après que D-49851 l'ait ouverte.

Sujet de test

D-49851

Résultats

SCP-2428-1 est décrit comme amical et désireux de parler. Il prétend avoir passé approximativement trois ans sans interaction humaine, ces estimations étant basées sur la date. À la fin du test, SCP-2428-1 est décrit comme sortant SCP-2428-2 de la poche gauche de son pantalon, et l'offrant à D-49851. D-49851 l'ingère et remet SCP-2428 dans sa boîte. SCP-2428 a été par la suite catalogué et mis à disposition pour de nouveaux tests.


But

Interview détaillée

Sujet de test

Dr. Andrea Segerstrom

Résultats

SCP-2428-1 : C'est comme si j'étais juste… apparu, un jour. Certains des autres disaient qu'ils se sentaient bizarres, comme si leur cerveau ne fonctionnait pas comme avant. Des fois le Docteur les examinait, dans son atelier ou même ailleurs, et ils revenaient un peu changés. Ils parlaient différemment, avaient l'air différents. Douceur a changé plus que ça, je me souviens. Mais je pense que l'ancien moi -s'il y avait un ancien moi- est encore à peu près là. Ici. Bref.

Dr. Segerstrom : Donc vous pensez que vous aviez une vie avant de devenir un produit de Wondertainment ?

SCP-2428-1 : Je crois, oui. Si seulement je savais ce que c'était. J'ai juste l'impression que j'étais plus… je pense que vous pourriez dire dans un état mental "stable". Ce qui est marrant, si vous y pensez. Les autres avaient leurs petites bizarreries qui allaient avec leur thème, mais moi j'étais juste… le type imaginaire. Je veux dire j'en ai l'air, mais je me sens pas particulièrement énervé. Je suppose que ceux qui le sont non plus.

Dr.Segerstrom : Vous pensez qu'il puisse y avoir une raison à cela ?

SCP-2428-1 : J'ai vu des trucs quand j'étais près d'Étourdi. Les autres semblaient avoir une raison d'exister, vous comprenez ? Ils avaient un but. J'ai le sentiment que Wondertainment m'a fait comme ça juste pour voir s'il en était capable. Ça m'aide pas de ne jamais vraiment être là, je pense que j'étais "éveillé" pour une heure en tout ces deux dernières années.

Dr. Segerstrom : Et comment vous vous sentez, en suivant cette logique ?

SCP-2428-1 : Mal, je suppose. Comme si j'avais été créé et jeté. Je me demande si je ne deviens pas parano. Mais je peux pas me débarrasser de ce sentiment de… dépendance. Comme si, ma propre existence était entièrement dépendante du fait que votre esprit soit anormal, et puisse me percevoir. Mais, et si je me transférais pas complètement ? Et si j'étais une sorte de projection du propriétaire ? Créé par son esprit ? Maintenant je me demande à quel point "Je" suis réel, aussi irréel que je sois manifestement.

Dr. Segerstrom : Nous avons fait des tests là dessus, Énervé. Nous savons que votre mémoire ne change pas et ce quoi que sache le propriétaire.

SCP-2428-1 : Mais ça ne réfute pas que je sois changé par le propriétaire ! Bien sûr je pourrais avoir les mêmes souvenirs, mais suis-je toujours la même personne ?

Dr. Segerstrom : Ceux qui lisent les retranscriptions auraient noté les incohérences, mais ça demanderait plus de tests sur des sujets- ou les propriétaires, plutôt. Donc vous pensez que vous n'êtes pas conscient ? Si j'étais sujette à d'autres hallucinations, seriez vous sujet à elles ou seulement conscient d'elles ?

SCP-2428-1 : En fait, je ne ferais pas la différence. Vos hallucinations ne sont pas plus ou moins réelles que cette table pour moi, vous pourriez être en train de l'halluciner. Et pour vérifier que c'en soit une, il pourrait y avoir quelqu'un d'autre essayant d’interagir avec. Mais cette autre personne pourrait aussi être une hallucination. Et de mon point de vue ça ne fait toujours aucune différence immédiate. Vous êtes la seule chose concrètement "réelle". Qu'importe à quel point vous êtes stable congnitivement, je suis uniquement ici à cause de vous.

Dr. Segerstrom : Et maintenant ?

SCP-2428-1 : Je sais pas. Je suppose qu'il n'y a pas de réel moyen de le savoir sans le tester.

Dr. Segerstrom : Vous voudriez le tester ?

SCP-2428-1 : J'imagine. J'y avais jamais réellement pensé avant, ce que je suis ou ce que je veux. Mais je pense que je ne peux pas changer ce que je suis. Et je pense que j'ai envie de laisser une marque en quelque sorte. Aider ceux qui sont réels pour moi. Si je peux me souvenir de faire ça, la prochaine fois.

Notes

De prochain tests incluant des sujets souffrant d'hallucinations et des tests impliquant des objets anormaux hallucinogènes sont à l'étude.


But

Possibles interactions avec des hallucinations non-anormales

Sujet de test

D-96485, qui est sujette à des hallucinations auditives

Résultats

Rapport écrit par D-96485 : Dès que je me trouve à côté d'un conduit d'aération en marche, j'entends quelqu'un me murmurer des menaces. Alors on m'a mis dans cette pièce avec un conduit d'aération et on m'a donné ce skip. J'ai un peu parlé avec Monsieur Énervé. Il m'a posé des questions au sujet des voix. Du coup je lui ai expliqué et il a fixé la ventilation un moment.

Finalement il m'a dit de demander une échelle et un tournevis. Je l'ai fait, et █████ les a apporté. J'ai essayé de donner le tournevis à Énervé mais il ne pouvait pas le prendre. Il est monté à l'échelle et a regardé la ventilation mais c'est tout, il est redescendu et m'a dit de ne pas être effrayée. Alors je suis montée et j'ai dévissé la ventilation, tout du long elle me chuchotait des menaces. Et quand le couvercle a sauté j'ai vu cette CHOSE et j'ai flippé, je suis presque tombée de l'échelle, et je suis descendue aussi vite que possible.

Énervé m'a tapoté l'épaule et il est monté, il avait l'air surpris, mais il a dégagé ce petit monstre. Le gobelin de ventilation continuait de murmurer ; Énervé a descendu lentement l'échelle avec une main et s'est dirigé vers le coin de la pièce. Je ne sais pas ce qu'il a dit mais ça a fait taire le gobelin pendant une minute. Énervé a continué de parler et le gobelin a hoché la tête ; Énervé a dit quelque chose qui avait l'air menaçant, ensuite il a ramené la chose dans la ventilation et m'a dit de revisser le cache.

Maintenant la chose me répète que j'ai fait du bon boulot, et que je devrais penser au côté positif des choses. J'me demande combien de temps ça durera.

Notes

Les changements dans les hallucinations de D-96458 ont perduré pendant trois semaines après l'expérience, même si elle n'a pas vu la créature hors du test avec SCP-2428. Son moral s'est significativement amélioré, et elle a fait de nombreuses demandes pour que d'autres Classe-D souffrant d'hallucinations similaires soit assignés à des tests sur SCP-2428.


But

Déterminer ce qui arrive lorsque le sujet affecté meurt.

Sujet de test

D-24282, D-24283

Résultats

SCP-2428 est donné à D-24282 pendant qu'une arme à feu est donnée à D-24283. D-24282 se déplace de façon erratique quand D-24283 sort l'arme, ce qui lui fait rater le premier tir. D-24282 semble lutter contre SCP-2428-1 plusieurs secondes avant que D-24283 ne soit capable de l'abattre. D-24283 regarde ensuite SCP-2428, et après un bref instant lève ses bras en position défensive et prétend que SCP-2428-1 l’agresse. Après une lutte D-24283 semble agripper quelque chose et le mettre dans sa bouche. Aucune autre agression ne semble avoir lieu dans les cinq minutes précédant la fin des effets de l'anomalie.

Notes

SCP-2428-1 se comporta de manière renfermée dans de nombreux tests par la suite, essayant de forcer deux sujets de tests à ingérer SCP-2428-2.


But

Interaction avec des hallucinations anormales

Sujets de test

D-24286, SCP-1212

Résultats

Pour que les tests entre anomalies soient clairs, une synthèse a été incluse ci-dessous.

(D-24286 regarde SCP-2428 et explique à SCP-2428-1 la nature de SCP-1212, même si D-24286 n'est pas au courant de la nature létale de l'objet. Il s'assied ensuite sur SCP-1212, lequel se change en tabouret en métal avec un coussin vert terne.)

D-24286 : Wouah, c'est vraiment un endroit de merde pour s'asseoir. Vous avez vraiment sur-vendu ça, doc'. Je pense pas- Oups, quelqu'un l'a mal pris. Allez, c'est parti mon pote, essayons ça.

(L'interaction avec SCP-1212 continue comme prévu pendant approximativement quatre minutes.)

D-24286 : Oh, salut Monsieur Énervé. J't'avais oublié pendant un instant. Désolé. Prends un verre, amuse toi. (Pause.) Nan, j'vais bien. J'm'amuse. T'en fais pas.

(L'effet de SCP-1212 continue pendant approximativement deux minutes.)

D-24286 : Eh mec. J'sais pas combien de temps j'vais encore pouvoir le supporter. J'suis tout juste capable de supporter ça– Mon dieu regarde toi ! C'est comme si c'était rien. J'vais p't'être devoir- Bordel ?

(L'effet de SCP-1212 force D-24286 à prendre un autre verre. Il s'étouffe un peu mais le finit cependant sans problème.)

D-24286 : Putain. Ok. Urm. Je peux pas m’arrêter. Doc, c'est supposé se passer comme ça ? Attend, elle peut plus m'entendre. Ou… je peux plus l'entendre. Peu importe. Urm. Nan, j'peux pas abandonner.

(Le bras droit de D-24286 est secoué vers le côté, probablement tiré par SCP-2428-1 qui essaye de le sortir de SCP-1212. Après quatorze secondes, D-24286 arrête de bouger et se remet à boire.)

D-24286 : Ça marche pas ! P't'être que ça va s'arrêter, ou les docteurs peuvent m'assommer ou autre chose.

(Deux minutes s'écoulent et D-24286 boit deux fois)

D-24286 : Ugh. J'vais être malade. Énervé, et si tu m’assommais ? Ça marcherait ? J'veux dire, ça peut pas f- aouch ! Ok, ça fait mal. Non, ne réessaye pas. Et si- attend qu'est c'que tu- oh putain de merde !

(D-24286 se comporte comme s'il attrapait la table ou le comptoir en face de lui et se renversait sur son siège. Il se protège les yeux et semble surpris en voyant SCP-2428-1. Après sept secondes il réagit comme s'il s'était fait frapper au bras, et est déplacé comme s'il était tiré hors de SCP-1212.)

D-24286: Lâche moi, enfoiré !

(D-24286 le repousse et donne un coup de poing, qui touche son assaillant imaginaire. Il agit comme s'il attrapait quelque chose et balance son bras, comme s'il utilisait une bouteille d'alcool comme arme. Cela semble fonctionner et il se tourne vers un autre assaillant.)

D-24286 : Wha- oh ! C'est fini, bordel. Ouais, sans blague. Hey, doc ? Allez vous faire foutre pour ça. Hum ?

(D-2428 semble prendre SCP-2428-2.)

D-24286 : Et Énervé veut savoir si vous avez d'autres tests pour lui.

révision de page: 4, édité la dernière fois: 18 Dec 2017 08:13
Unless otherwise stated, the content of this page is licensed under Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License

Privacy Policy of website