nn5n Foundation
Branch of SCP Foundation
nn5n: scp-1619 Site 45: Étage B24
EuclidSCP-1619 Site 45: Étage B24Rate: 155
SCP-1619 - Site 45: Etage B24
notation: +7+x
EtageB24

SCP-1619. Photo prise à l''étage B24 suite à l''évènement 1619-0.

Objet #: SCP-1619

Classe : Euclide

Procédures de Confinement Spéciales : L''accès à l''étage B24 doit être autorisé par au moins un membre du personnel possédant un niveau de sécurité de 3 ou plus. Les ascenseurs du Site 45 doivent être modifiés afin de restreindre l''accès à l''étage B24. Si jamais une entité originaire de SCP-1619, en dehors des SCP-1619-2-C domestiqués par la Fondation, est découverte à l''extérieur de SCP-1619, celle-ci doit être maîtrisée et réintégrée à SCP-1619 par tous les moyens disponibles.

Si une entité SCP-1619-1 maîtrise avec succès un individu quelconque, la victime doit demeurer à l''étage B24, même après la mort. L''euthanasie peut être envisagée pour les membres du personnel affectés lorsque cela est possible, mais doit être effectuée en respectant une distance de sécurité pour éviter toute contamination. La caricature résultante doit ensuite être enregistrée dans le Document-1619-8.

Les membres du personnel ne doivent pas éliminer les entités SCP-1619-1 de l''Etage B24, à moins que la fuite ou l''élimination via SCP-1619-2-C soit impossible. Les membres du personnel doivent éviter les entités SCP-1619-2 si possible. Si un SCP-1619-2 devient agressif, il est conseillé au personnel de viser son ampoule. Les membres du personnel doivent porter des masques lorsqu''ils explorent SCP-1619.

Chaque instance de SCP-1619-2-C doit recevoir une ampoule ultraviolette tous les six (6) jours, et doit accompagner le personnel lorsqu''il explore SCP-1619. Le personnel est autorisé à donner des titres individuels aux SCP-1619-2-C lors des entraînements, mais ces titres doivent être approuvés, et l''équipe doit les référencer par leur désignation numérique (SCP-1619-2-C-#) dans les rapports ou lors des interviews.

Description : SCP-1619 désigne le phénomène affectant actuellement l''étage B24 du Site 45. L''accès à SCP-1619 ne peut se faire que via les ascenseurs du Site 45, compte tenu du fait que toute autre méthode d''accès à l''étage B24 débouche sur une version condamnée de l''étage, remplacé par le dessin au crayon d''une porte sur le mur. De ce fait, l''étage B24 est devenu une anomalie dimensionnelle auto-confinée.

SCP-1619 consiste en un certain nombre de couloirs, de pièces et de halls, mais ne comporte aucune porte, laissant libres les accès des différentes pièces. L''environnement de SCP-1619 contient plusieurs outils de travail et fournitures du bureau, qui consistent essentiellement en des tables modernes en verre et en des chaises de bureau. Des esquisses et des documents rédigés en français ont pu être récupérés dans les bureaux présents à l''intérieur de SCP-1619. Actuellement, les limites de la surface de SCP-1619 n''ont pas encore pu être découvertes.

L''étage B24 est devenu l''habitat de plusieurs types de sculptures conscientes et autonomes, regroupées en deux catégories, SCP-1619-1 et SCP-1619-2. Les murs et le sol de SCP-1619 sont recouverts de SCP-1619-1-A, une variété inconnue de végétal ayant l''apparence et la texture du papier à dessin.

La principale menace présente à l''intérieur de SCP-1619 consiste en des sculptures humanoïdes féminines identiques possédant une épaisse couche externe de papier imperméable, collectivement désignées comme SCP-1619-1. Chaque instance de SCP-1619-1 est remplie de peinture noire ayant un pH de 8,2. Les entités SCP-1619-1 sont originaires de SCP-1619-1-A, et sont hostiles envers tout sujet à la respiration et au rythme cardiaque détectables. Les entités ne semblent pas remarquer ou accorder d''attention aux sujets tant que ceux-ci n''ont pas été observés en train de respirer. Les entités SCP-1619-1 émettent un cri puissant lorsqu''elles sont éliminées par le personnel, ce qui a pour effet d''alerter les entités aux alentours. Cependant, les entités éliminées par un sujet qu''elles n''ont pas remarqué demeurent silencieuses.

SCP-1619-2 est la désignation collective d''un groupe de constructions conscientes fabriquées à partir d''éléments d''éclairage, comme des lampes. Beaucoup de SCP-1619-2 ressemblent à des espèces animales existant à l''extérieur de SCP-1619 et en adoptent le comportement, évoquant des chiens, des chats, des rongeurs, ou des entités supposées originaires de diverses mythologies (voir la synthèse des SCP-1619-2). Cependant, certains SCP-1619-2 sont de simples lampes industrielles dotées d''une autonomie.

Chaque SCP-1619-2 est principalement constitué d''acier et d''aluminium, est de couleur noire, possède une ''queue'' formée par une unique prise, a au moins une ampoule ultraviolette représentant le(s) visage(s) de l''entité, et les mots "Porteur de Torche" et "A█████™" gravés dans le dos. La majorité des SCP-1619-2 possède un abat-jour protégeant l''ampoule d''éventuels dégâts. Lorsque l''ampoule est cassée ou grillée, l''instance cesse tout mouvement et perd toute propriété d''autonomie.

Lorsque l''on empêche un SCP-1619-2 de chasser selon ses méthodes préférées pendant un certain laps de temps, son ampoule perd peu à peu sa luminosité, et le SCP-1619-2 cesse de fonctionner. Tuer un SCP-1619-1 ou briser une autre ampoule suffisent à empêcher l''ampoule de perdre sa luminosité. Pour toute information sur les instincts comportementaux de SCP-1619-1 et SCP-1619-2, veuillez consulter l''Addendum-1619-2.

On suppose que SCP-1619 a pour origine l''Objet Anormal #: 00553. L''Objet Anormal #: 00553 avait fait l''objet d''une demande du Dr.████ qui souhaitait étudier des sources d''énergie alternatives, et il fut transféré dans l''aile du Site 45 consacrée aux objets bénins, à l''Etage B24. Les tests ont eu lieu en dehors des horaires de travail, et provoquèrent la disparition d''au moins trois membres du personnel, y compris le Dr.████. Pour consulter la documentation d''origine de l''Objet Anormal #: 00553, voir l''Addendum 1619-1.


Addendum 1619-1 : Objet Anormal #: 00553

D%C3%A9but

Description de l''Objet : Une ampoule à filament cylindrique qui génère suffisamment d''électricité pour rester allumée. Le filament de tungstène ne semble pas s''user, en dépit du courant électrique constant qui le traverse. L''étiquette du fabriquant indique ''A█████™''.
Date de Récupération : 11/██/1959
Lieu de Récupération : Paris, France
Statut Actuel : Transféré au Site-45.
Notes : Avec la crise énergétique qui se profile, il serait bon d''essayer d''utiliser cet objet pour s''y préparer. En se basant sur les notes de travail, si l''on pompe suffisamment l''énergie de l''ampoule, celle-ci pourrait tenter d''en produire davantage pour rester allumée. Ça ne ferait pas de mal de tester ça dans un environnement contrôlé, dans tous les cas. –Dr. ████

Addendum 1619-2 : Comportement et méthodes de chasse de SCP-1619-1 et SCP-1619-2 ; organisés par désignation :

Sombre

Une instance de SCP-1619-1.

Les instances de SCP-1619-1 se déplacent avec lenteur, mais tentent en général de d''acculer et de maîtriser leurs victimes. Lorsqu''une de celles-ci est maîtrisée, SCP-1619-1 tente d''exécuter une manœuvre de réanimation cardio-pulmonaire (CPR), soufflant dans la bouche du sujet, stoppant occasionnellement pour appliquer les deux mains au centre de la poitrine du sujet, et les pressant de manière répétée environ trente fois avant de continuer à exhaler dans la bouche du sujet. Au cours de ce processus, le SCP-1619-1 attaquant libère de la peinture dans la bouche de la victime.

La peinture produite par SCP-1619-1 demeure dans l''estomac de la victime pendant approximativement une minute avant de réagir à l''acide gastrique de la victime. Généralement, la victime est libérée avant que la peinture ne réagisse, et tente de s''enfuir. La peinture commence ensuite à s''auto-dupliquer à l''intérieur de l''estomac de la victime, doublant en quantité au cours d''une période de trois (3) secondes tandis que son PH s''élève progressivement jusqu''à 14.

Les victimes subissent des brûlures gastriques corrosives étendues de l''estomac, l’œsophage et la bouche, et vomissent continuellement la substance, ce qui endommage davantage les zones affectées. Leur respiration devient difficile en raison du gonflement de la gorge et de l’œsophage, et leur paroi intestinale se dissout, causant une importante hémorragie.

La peinture continue à s''auto-dupliquer à l''intérieur de la victime, ce qui entraîne sa mort par perforation intestinale, avant de dissoudre la majorité du corps. Lorsque la victime est morte, SCP-1619-1 absorbe la peinture et le cadavre, empêchant la peinture de continuer à se dupliquer et d''inonder la zone, et permettant à SCP-1619-1 de s''alimenter.

Après complète absorption, l''endroit de la mort sera indiqué par une caricature de la victime. Cette caricature représente en général la victime en train de participer à une activité qu''il ou elle appréciait particulièrement. Lorsque plusieurs victimes sont tuées, leurs caricatures interagissent parfois les unes avec les autres, généralement lorsque les victimes se connaissaient avant leur mort. Lorsque la caricature représente une victime participant à une activité requérant normalement d''autres participants, des silhouettes sans visage de genre variable sont représentées aidant la victime à accomplir cette activité. Les tentatives visant à retirer ces caricatures ont été infructueuses à moins de repeindre le mur afin de les masquer, ou à moins de détruire le mur sur lesquelles elles sont tracées.

Malgré leur hostilité et leur nature dangereuse, les SCP-1619-1 sont surtout considérés comme des proies par la plupart des entités SCP-1619-2. Les méthodes de chasse inefficaces des SCP-1619-1, leurs réflexes lents et leur manque d''intérêt envers les SCP-1619-2 font des SCP-1619-1 des prédateurs uniquement performants face aux organismes non-originaires de SCP-1619.

Chat-lampe

SCP-1619-2-C-46 (à gauche) et une instance de SCP-1619-2 (à droite). L''instance de SCP-1619-2 a ensuite été éliminée.

Chaque instance de SCP-1619-2 se comporte généralement de manière similaire à l''animal qu''elle représente. Les SCP-1619-2 ne sont pas activement hostiles envers les membres du personnel, mais peuvent se montrer très territoriaux, et peuvent menacer les membres du personnel si ceux-ci les approchent. Chaque entité a développé des caractéristiques et des habitudes lui permettant de chasser des instances de SCP-1619-1 ou d''autres variantes de SCP-1619-2.

Les instances de SCP-1619-2 ayant tendance à attaquer SCP-1619-1 ainsi que d''autres variantes de SCP-1619-2 sont désignées SCP-1619-2-A. Ces entités possèdent souvent un abat-jour plus aiguisé autour de leur ampoule, n''excèdent d''habitude pas 1,5 mètres de haut, et possèdent des mains ou des pattes, généralement utilisées pour saisir les abats-jours d''autres SCP-1619-2.

Les instances de SCP-1619-2 qui n''attaquent que SCP-1619-1 sont désignées SCP-1619-2-B. Ces instances comportent un petit trou au milieu de leur abat-jour, qui projette un fin rai de lumière. Les entités sont capables de concentrer ce rayon grâce à une lentille rétractable afin d''enflammer des objets. Bien que cette méthode de chasse soit très efficace contre SCP-1619-1, elle est inadaptée face aux autres SCP-1619-2, et ne cause que des brûlures superficielles aux sujets humains. Les SCP-1619-2-B possèdent en général un abat-jour au rebord poli autour de leur ampoule, et sont soit suffisamment imposants pour se défendre contre d''autres SCP-1619-2, soit suffisamment rapides pour leur échapper.

SCP-1619-2-C est la désignation donnée à une variante spécifique de SCP-1619-2, sélectionnée pour domestication par la Fondation dans le but de maîtriser les SCP-1619-1 sans en attirer davantage dans la zone. SCP-1619-2-C ressemble à un chat domestique (Felis catus) et se comporte de manière similaire, mis à part une plus grande docilité à l''égard des humains ou des entités d''apparence humaine, SCP-1619-1 excepté. SCP-1619-2-C répond également plus vite aux techniques de dressage nécessitant des stimuli basés sur la peur ou l''aversion.

Un SCP-1619-2-C peut être identifié par les trois supports en métal en travers de son abat-jour facial, qui confèrent une protection supplémentaire à son ampoule. Le copyright "A█████" d''origine apparaissant sur tous les autres SCP-1619-2 est remplacé par les mots "Dédié à F█████, qui parvient à éclairer les recoins les plus obscurs bien mieux que je ne le pourrai jamais" sur toutes les instances de SCP-1619-2-C. Les SCP-1619-2-C ont commencé à résider de préférence vers les points d''entrée connus de l''Etage B24 depuis que l''exploration a commencé, et ont pris l''habitude de suivre les membres du personnel, à moins que ceux-ci ne soient déjà accompagnés de deux entités SCP-1619-2-C ou plus. Les SCP-1619-2-C sont plus faibles que la plupart des autres SCP-1619-2, et sont souvent considérés comme des proies par les plus gros SCP-1619-2-A.


Document 1619-8 : Rapport Partiel 9
Date : #: Personne(s): Description:
16/01/1960 02 Deux inconnus Représente un vieil homme et une vieille femme. L''homme est habillé comme un pêcheur, et tient un poisson. L''homme semble présenter ce poisson à la femme, qui porte un tablier de cuisine.
16/01/1960 15 Une inconnue Représente une femme âgée de trente à quarante ans. La femme porte une longue robe d''un style populaire dans les années 30 et le début des années 40, et tient une fiole jaugée.
17/01/1960 16 Un inconnu Représente un enfant âgé de huit (8) à dix (10) ans. Cet enfant est représenté avec la bouche cousue, portant une salopette et une chemise rayée. L''enfant est assis et caresse un SCP-1619-2-C posé sur ses genoux. Il s''agit d''une des deux seules images découvertes où un SCP-1619-2-C est représenté.
28/03/1960 46 Agent Crowely Représente l''Agent Crowely au milieu de plusieurs silhouettes portant des blouses de laboratoire de la Fondation, portant un toast à un personnage jouant de la guitare acoustique. On suppose que ce personnage représente le Dr. Hayward.
06/04/1960 56 A█████ L''image couvre la totalité de l''observatoire où elle a été découverte. Représente A█████ portant une toge, créant des instances de SCP-1619-2, tandis que d''autres SCP-1619-2 l''aident en lui tendant différentes sortes de crayons, de peinture, d''encre et de papier. A côté d''A█████ se trouve une entité SCP-1619-1 unique dont les bras enveloppent la poitrine de A█████.

Chat-lampe2

(de gauche à droite) SCP-1619-2-C-12, -23, -11, et -44.

Rapport de Terrain-1619-12 : Le 26/03/1960, une exploration de l''Etage B24 par une équipe de quatre personnes a été organisée par le Directeur de Site Y██████ dans le but de cartographier l''étage dans un rayon de trois (3) kilomètres, ainsi que de rassembler davantage d''informations sur les origines de SCP-1619. Ce groupe était commandé par l''Agent Crowely, et composé du Dr. Hayward, de l''Agent Beck, et du Dr. Sampson, ainsi que de quatre instances dressées de SCP-1619-2-C, SCP-1619-2-C-11, -12, -23, et -44 (voir photo).

<Début du Rapport>

Ici l''Agent Crowely au rapport pour le Jour Un. Nous avons bien progressé jusqu''ici, mais c''est probablement parce que nous avons trouvé deux couloirs excessivement longs. A peu près un kilomètre de long, c''est ça ? <Pause> Ouais, un kilomètre et demi de long pour chaque couloir, et l''un des deux est orienté au nord tandis que l''autre l''est vers l''ouest. Nous avons pu cartographier une zone en quart de cercle avant la fin de la journée.

Le Dr. Hayward a mis la main sur <pause> Combien ? Au moins douze ? <Pause> Douze documents. Deux d''entre eux sont des esquisses de plusieurs -2, et les autres sont des lettres écrites par - ou adressées à - A█████ et F█████. D''après ce que dit le Dr. Hayward, il semble que F█████ avait un genre d''aventure avec A█████ avant que son mari ne traverse une sorte d''évènement tragique qui lui a coûté la vie, et A█████ essayait de convaincre F█████ de rentrer à la maison.

Ils font tous les deux référence à leur vieillesse et à leur précédent statut de [SUPPRIME], mais on ne sait toujours pas comment ils se sont connus, comment ils peuvent coexister, et ils décrivent toujours leur situation comme une ''retraite''. Ça mériterait une étude plus approfondie à notre retour.

La résistance des seize-dix-neuf-un a été minimale jusqu''ici. On en a trouvé un total de vingt-deux, tous rapidement chassés et détruits par les -C. Les -1 sont souvent en groupes de cinq ou six, et sont généralement immobiles avant qu''ils ne nous repèrent. Ça reste gérable pour nous.

Quant aux -2, ils sont territoriaux, comme d''habitude, mais il est facile de les éviter. Ils restent en général dans une pièce à moins qu''ils soient en train de chasser, et lorsqu''ils le font, ils nous laissent une marge de manœuvre suffisante. Je peux garantir qu''ils ont envie d''attraper les -C, mais pour l''instant, ils ne nous ont pas attaqués. C''est comme s''ils savaient que nous allions leur tirer dessus. Enfin, bon, je suppose que c''est pas plus mal, mais je ne les quitte pas des yeux pour autant avant d''être hors de portée.

L''architecture de l''étage a été plutôt cohérente jusqu''ici ; il y a quelques variations d''une pièce à l''autre du point de vue des dimensions, mais la plupart des pièces sont des copies les unes des autres. Nous n''avons pas encore trouvé de véritables portes, alors trouver un endroit sûr où installer un campement a été difficile. Nous avons fini par laisser tomber, choisir une pièce, et construire une barricade dans l''embrasure de la porte.

A ce rythme, je pense que nous aurons fini cette inspection dans un jour ou deux.

<Fin du Rapport>

<Début du Rapport>

Ici l''Agent Crowely au rapport pour le Jour Deux. Nous avons rencontré un problème aujourd''hui : nous sommes entrés dans un observatoire rempli de -1. Je ne sais pas qui c''était, mais un d''entre nous a été surpris et a lâché un ''Oh merde'', ce qui a détruit notre couverture. [Je] ne lui en veux pas ; c''était une grande pièce, et il y en avait beaucoup, mais si l''un d''entre eux vous trouve, ils vous trouvent tous.

Nous avons dû courir, ce qui en soi était déjà risqué. Ces couloirs sont étroits, et il y a beaucoup d''angles morts. Nous aurions pu courir droit sur un autre groupe de -1, ou encore notre fuite aurait pu être interprétée comme un signe d''hostilité par un -2. Je dois reconnaître que pour des choses qui sont sensées se comporter comme des chats, les -C sont assez obéissants. Ils ne se sont pas enfuis dans une direction différente et ils ne nous ont pas perdus non plus, donc heureusement, nous les avons toujours.

Nous sommes dans une zone inconnue actuellement, tout se ressemble. Mais nous avons toujours nos plans, donc nous devrions pouvoir nous en sortir si on doit attendre que les choses se calment. Ils vont <pause ; murmure> silence, les gars ! Ils sont là. Je continuerai ce rapport plus tard.

<Fin du Rapport>

<Début du Rapport>

Ici l''Agent Crowely au rapport pour la suite du Jour Deux. L''enregistrement a lieu une heure et douze minutes après le précédent rapport. Nous avons un problème. Les -1 nous ont trouvés. Ils devaient savoir où nous nous cachions, ou alors ils ont remarqué la barricade, parce qu''ils nous ont trouvés presque instantanément. Ils n''essaient pas activement d''entrer, mais ils bloquent nos issues et nous empêchent de sortir. En plus, impossible de lâcher les -C. Dès que nous faisons une brèche dans la barricade, les -1 réagissent et tentent d''entrer.

Nous avons pensé, au début, qu''ils étaient partis, parce que nous n''entendions plus rien derrière la barricade, mais dès que nous avons vérifié, ils nous ont attaqués. Je crois que toutes ces choses sont en train de fixer la barricade, en attendant qu''on leur ouvre.

Je commence à envisager de leur tirer dessus, mais ça pourrait faire empirer la situation. <Pause> Il y a deux points d''entrée, l''un au nord, l''autre à l''est. Les deux sont barricadés, mais le bruit d''un -1 mourant attirerait probablement le reste d''entre eux vers l''un des points d''entrée pendant que nous nous échapperions par l''autre.

Je crois que ça va être notre plan B si nous ne pouvons pas trouver d''autre solution. Ils vont peut-être être attaqués par un -2, mais il faudra attendre un certain temps avant de vérifier si c''est le cas. Peut-être qu''ils vont juste retourner dans leur pièce au bout d''un moment. Jusque là, nous allons devoir installer un campement ici. S''il ne sont pas partis d''ici-là, il va bien falloir essayer d''appliquer le plan B.

<Fin du Rapport>

<Début du Rapport>

[Silence sur l''enregistrement pendant douze secondes] Ici le Dr. Hayward, au rapport pour le Jour Quatorze. Je… Je m''excuse pour l''absence de mise à jour ces derniers temps et pour mon manque de professionnalisme au cours de ces évènements, ainsi que dans ce rapport, mais nous avons été séparés de l''enregistreur, et ça a été d- deux semaines difficiles. De plus, on peut dire que j''ai mes raisons de faire ça.

Pour résumer, notre plan d''évasion n''a pas marché. Nous avons tenté d''exécuter le plan de Crowely, en tuant un -1 pour attirer les autres vers une des barricades, qu''on a fermée, et en nous enfuyant par l''autre côté pendant que le gros des -1 tentait de franchir la première.

Ça a incité certains d''entre eux à bouger, mais pas tous. Chris… l''Agent Beck est sorti le premier, mais il a été immobilisé par un -1… Il venait probablement juste de nous trouver au moment où le premier est mort. Une fois que la plupart d''entre nous sont arrivés à la moitié du couloir, j''ai regardé en arrière, et j''ai vu Beck se débattre pour essayer d''éloigner ces… d''éloigner les -1 de lui. Ça aurait été inutile de ne pas tirer ; s''ils y en avaient d''autres qui arrivaient, ils étaient de toutes façons déjà en chemin.

L''odeur de la peinture était forte après qu''ils soient partis ; quelqu''un aurait pu s''évanouir si nous étions restés plus longtemps à cet endroit. Les -C n''en avaient rien à faire, et ce sont eux qui ont fait le plus gros du travail. Nous sommes arrivés à la fin du couloir, et nous avons descendu ceux qui s''approchaient de trop près. Finalement, nous avons fini par tous les avoir, mais c''est là que Beck est arrivé.

On l''a vu couvert de peinture noire, les mains crispées sur sa poitrine par la douleur. Il avait l''air d''avoir besoin d''aide, et nous voulions l''aider, mais nous savions ce que ces choses lui avaient fait. Il a commencé à se relever et à se diriger vers nous. Il a pris ses sacs, et a essayé de nous les donner, mais… il a commencé à tousser du sang, puis à vomir de la peinture. Nous l''avons abandonné. Nous y étions obligés.

Nous ne pouvions pas le sauver ou juste… l''achever, et nous savions déjà ce qui allait se passer, donc… c''est pour ça. C''était trop dangereux de rester près de lui ; on ne pouvait même pas récupérer le matériel qu''il transportait vu qu''il avait probablement répandu de la peinture sur les sacs. Ça a foutu en l''air notre mission, parce que Beck était notre cartographe, et dans ces sacs qu''il portait, il y avait les plans, une bonne quantité de nos rations, et cet enregistreur.

Nous avons décidé d''annuler la mission après ça, et à partir de là, nous nous sommes concentrés sur le retour au point d''entrée, qui était à deux kilomètres et demi environ. Nous avons commencé le voyage de retour, mais au bout d''un moment, j''ai entendu Crowely crier. Je me suis retourné, et je l''ai vu arracher le bas de son pantalon. C''est là qu''on s''est rendu compte que de la peinture avait traversé ses vêtements et avait atteint sa jambe.

Je ne suis pas docteur en médecine, mais ça n''avait pas l''air bon : la peinture commençait déjà à liquéfier sa jambe, et commençait à goutter sur son talon, alors Sampson et moi l''avons assise sur une chaise. Sampson a dit que… de l''urine pourrait aider à enlever la peinture. Nous n''avions pas assez d''eau pour boire, et encore moins pour nettoyer sa jambe sans que la peinture n''atteigne celui qui nettoierait, mais si de l''urine pouvait lui sauver la vie, pourquoi pas.

Ça a fonctionné pour la peinture, mais… elle avait perdu beaucoup de chair. Sampson aurait dû pouvoir faire quelque chose, n''importe quoi pour l''aider. Mais il m''a dit qu''il ne pouvait pas faire grand chose de plus. Nous lui avons fait un pansement, qui a stoppé l''hémorragie et l''a empêchée d''entrer en état de choc, mais… Sampson parlait déjà d''amputation si nous arrivions aux ascenseurs à temps, et si nous n''y arrivions pas… il n''avait pas grand chose pour stériliser les plaies. Au mieux, Crowely avait une semaine.

J''en étais malade. Je n''arrivais même plus à l''écouter. Oui je l''admets, ma relation avec Crowely allait au delà du domaine purement professionnel. Elle a été ma partenaire pendant plus de ██ ans ; on a traversé les mêmes galères. Lorsque les choses ont changé, nous sommes devenus-… nous nous faisions mutuellement sentir humains.

J''ai fait tout ce que j''ai pu pour trouver les ascenseurs, mais je n''étais pas certain de savoir si nous nous en rapprochions, nous en éloignions, ou les avions manqués. Je n''avais pas dormi depuis longtemps, et les blessures de Crowely empiraient. Toute sa jambe a commencé à gonfler après quelques jours… Ensuite elle a commencé à noircir. La jambe de Crowely a commencé à puer comme un cadavre. Sampson a dit que c''était la gangrène… Je n''avais vraiment pas besoin de savoir ce qu''il m''a dit là-dessus.

Il s''est tenu là et il m''a dit, en face d''elle, que sa jambe était en train de mourir, et que ça serait mieux à ce stade si nous - si nous ''abrégions sa souffrance'', comme si elle était un putain d''animal, comme si elle n''était pas avec nous dans la pièce, comme si elle n''avait pas son mot à dire à ce sujet.

Je ne me sentais pas à l''aise de la laisser seule avec lui après ça. Sampson n''arrêtait pas d''essayer de me convaincre que Crowely n''allait pas survivre à ça, mais comment ça aurait été possible ? Elle avait vu pire ; comment aurait-elle pu mourir à cause d''un truc aussi… aussi mineur ?

[Silence sur l''enregistrement pendant six minutes]

Vous savez, je me rappelle comment c''était avant le Site-45. Elle aimait bien rechercher les informations elle-même, en interrogeant des personnes sous couverture. Je lui disais de quelles informations on avait besoin, et nous trouvions un moyen de le dire sans éveiller les soupçons. Elle m''a appris les ficelles de son métier, et moi les ficelles du mien, surtout les moyens de repérer le genre de choses que nous traquons. Elle est devenue tellement forte qu''elle pouvait quasiment identifier une anomalie à vue… Eh, je s-suppose que nous étions un genre de… variante paranormale de Bonnie et Clyde.

[Silence sur l''enregistrement pendant une minute et vingt-quatre secondes]

Il l''a tuée. Je sais qu''il l''a fait. Je suis parti voir un -1 dont il m''avait parlé, et en revenant, je l''ai trouvé penché sur Crowely, qui serait "juste morte à l''instant" en mon absence. …Avec des marques de strangulation autour de son cou ? J''aurais dû le tuer sur place. Au lieu de ça, je lui ai dit de dégager avant que je lui fasse subir la même chose.

Je… Je ne veux plus jamais le revoir. Il l''a probablement fait parce qu''il estimait qu''elle le ralentissait, et qu''il avait peur de ne pas s''en tirer si elle était là… Il a fait ce que je lui ai dit de faire, et il nous a laissés, parti avec -C-11 et -C-12… Parfait. J''espère qu''il s''est fait déchiqueter par une lampe.

Je suis resté un moment avec Crowely… Je l''ai regardée couler dans le sol, et j''ai vu un dessin sur le mur… Je suppose que le sol était toujours actif à cause de la peinture sur la jambe de Crowely. Ou quelque chose de ce genre… Vous savez, c''était la façon de s''en aller la plus paisible que j''ai jamais vue. Peut-être que c''était parce qu''on a la même expression pour tout, mais pendant qu''elle coulait, elle semblait être en train de dormir…

Quand j''ai levé les yeux et que j''ai vu le dessin prendre forme… Je ne savais vraiment pas comment réagir, si je devais pleurer ou me sentir nostalgique. Crowely avait l''air de vivre le meilleur moment de sa vie. De toute évidence, ça se passait dans la salle de repos. Elle portait un toast, pendant qu''une chose sensée me représenter s''apprêtait à jouer de la guitare pour le petit groupe de personnes qui étaient là… Je me suis reconnu au manteau et aux oreilles.

Je me suis dit que c''était le moment de tourner la page… Ça n''arrive pas à tout le monde, d''avoir confirmation que leur chose préférée, c''est de rester assis là et de t''écouter jouer tes chansons pourries en faisant les idiots dans un bar… J''en suis toujours malade, j''aimerais qu''elle puisse revenir, et si j''avais l''opportunité de la faire revenir, croyez-moi, je le ferais sans hésitation, et je casserais la gueule de Sampson si je le voyais, mais… je me fiche de ce qui va lui arriver. Qu''il meure de faim, qu''il s''en sorte, qu''il moisisse sur place ; je m''en moque.

J''ai finalement décidé de partir, et d''essayer au moins de survivre, mais j''ignorais si j''allais ou non dans la bonne direction. J''avais de vagues souvenirs de la direction dans laquelle nous allions avant que les choses ne tournent mal, mais mon but était de trouver l''un de ces longs couloirs que nous avions trouvés au tout début. Je me suis dit qu''au moins, si je trouvais l''un des deux, je pourrais retrouver nos traces.

J''ai marché pendant quelques jours, et je commençais à avoir faim. J''avais déjà mangé les rations que Sampson avait oublié d''emporter avec lui, et j''allais bientôt manquer d''eau, alors… ce qui s''est passé ensuite… Je suis tellement, tellement désolé. Vous devez me comprendre, j''étais désespéré et-…

Pen-pendant que je cherchais, j''ai regardé dans une pièce, et j''ai trouvé quelqu''un aux côtés d''un -1. Le -1 ne l''attaquait pas, ni lui ni moi, mais le type était juste assis là et fixait le sol. Je suis allé lui demander qui il était, s''il allait bien… J''ai dû le surprendre : je crois que c''est naturel quand on est coincé dans un endroit pareil, mais il n''a pas réagi comme je m''y attendais. Il s''est présenté comme étant A█████, en d''autres termes, la personne dont le nom est inscrit partout ici.

Nous avons discuté, mais je n''ai pas pu m''empêcher de lui demander de m''aider à sortir… Il a gloussé un peu, et m''a dit qu''il voulait me faire une offre… Je suis désolé d''avoir continué à lui parler après ça, mais… il m''a offert de la nourriture juste en échange de mon attention. Je ne l''aurais pas fait en d''autres circonstances. Quand j''ai terminé, il a dit qu''il me donnerait un plan menant au Site, et a garanti que je survivrais, mais en échange… il voulait que je le tue.

Je ne m''attendais pas à entendre ça. Il a dit qu''il avait essayé de le faire lui-même, mais que ça ne fonctionnerait que si quelqu''un d''autre le faisait pour lui, pendant que quelque chose le détruisait de l''intérieur… Je me suis senti obligé de lui demander pourquoi il souhaitait cela, et… et il m''a dit que F█████ s''était jetée du haut d''un pont à Paris, et s''était noyée il y a ██ ans. Je lui ai demandé pourquoi ça avait fonctionné pour elle et pas pour lui, et il m''a dit que ça ne fonctionnait pas de la même façon. Ils avaient des origines différentes, donc les règles étaient différentes.

J''ai accepté, et il m''a donné un couteau couvert d''un genre de fluide rouge, et m''a demandé de le lui planter en plein coeur après qu''il ait tué le -1 et bu la peinture… J''ai fait ce qu''il m''a dit, et il est mort comme vous et moi… J''ai trouvé le plan dans ses mains, et je suis parti avant qu''il ne se désagrège. Je ne voulais pas revoir quelqu''un d''autre subir ça.

A l''heure où j''enregistre ceci, je suis en route vers la sortie. J''ai dû tourner en rond avant de trouver A█████, parce que j''étais près de l''endroit où se trouvaient nos sacs. Il y avait de la peinture dessus, mais l''enregistreur était intact.

Je commence à voir de plus en plus de -C dans le coin, alors je vais arrêter cet enregistrement, et me concentrer sur la recherche des ascenseurs. Encore une fois, pour mémoire, je m''excuse de mon manque de professionnalisme, mais… il ne me reste plus rien à dire.

Post-scriptum : Le Dr. Hayward a été placé sous congé administratif depuis la conclusion de l''Exploration 1619-12. Les membres du personnel déclarés décédés par le Dr. Hayward ont été confirmés morts, mais le Dr. Sampson n''a pas encore été localisé. Une enquête sur l''implication et la mort de A█████ et F█████ est en cours. De possibles liens avec des suicides documentés il y a ██ années à Paris sont en cours d''étude.

révision de page: 13, édité la dernière fois: 11 Feb 2015 15:04
Unless otherwise stated, the content of this page is licensed under Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License

Privacy Policy of website