nn5n Foundation
Branch of SCP Foundation
nn5n: scp-2133 Notre Terre, Notre Servitude
EuclidSCP-2133 Notre Terre, Notre ServitudeRate: 96
SCP-2133
15_Russian_Village_on_Tundras.jpg

SCP-2133

Objet # : SCP-2133

Classe : Euclide

Procédures de Confinement Spéciales : Un périmètre de sécurité doit être établi dans un rayon de dix kilomètres autour de SCP-2133, afin d'empêcher toute entrée ou sortie de la zone qui l'entoure. Le périmètre doit être sous la surveillance permanente de gardes, et doit se présenter sous la couverture d'une installation militaire russe. Si des civils ou des entités hostiles venaient à en compromettre la sécurité, l'usage de la force létale est autorisé. Le caractère isolé de SCP-2133 rend peu probable l'éventualité d'une découverte accidentelle. Les membres du personnel qui explorent SCP-2133 ou qui interagissent avec sa communauté doivent être équipés de combinaisons hazmat de niveau A.

Description : SCP-2133 est un village sans nom dans le nord de l'Oural, dont la population est estimée à cinquante habitants, bien qu'un recensement exact soit difficile. De nombreux pathogènes microbiens ont été découverts au sein de SCP-2133, dont certains qui étaient jusqu'alors inconnus. Parmi ces pathogènes, on a trouvé :

  • Mycobacterium leprae et M. lepromatosis (les agents responsables de la lèpre)
  • Yersinia pestis (sous la forme de peste pneumonique, septicémique et bubonique)
  • la sous espèce enterica de Salmonella enterica (l'agent responsable de la fièvre typhoïde)
  • les virus A, B et C de la grippe
  • Vibrio cholerae (l'agent responsable du choléra)
  • Variola major et Variola minor (les agents responsables de la variole, éradiquée en dehors de SCP-2133 depuis 1975)

Les habitants de SCP-2133, désignés par la suite comme SCP-2133-1, présentent une certaine résistance à la maladie. Bien que les symptômes se développent en cohérence avec la progression de la maladie, entraînant défiguration et débilitation, la mort est relativement rare.

Il s'est avéré que les instances de SCP-2133-1 ne peuvent pas ou ne veulent pas quitter SCP-2133. Des analyses génétiques ont révélé une forte consanguinité, bien que les instances de SCP-2133-1 n'aient jamais été observées en train de se reproduire sexuellement depuis leur confinement. Une hypothèse a été émise selon laquelle les maladies sont un symptôme de leur principale anomalie, et ne sont pas intrinsèquement anormales.

La plus importante anomalie associée aux instances de SCP-2133-1 est une forme de réincarnation. Les instances décédées se décomposent rapidement et, au cours de la nuit de la première lune, sont récoltées dans les champs sous la forme d'enfants. Les entités SCP-2133-1 conservent l'apparence et les souvenirs de leurs précédentes incarnations. Des échantillons prélevés dans le sol des champs ont révélé la présence de liquide amniotique.

640px-Cannibalism_russian_famine1921_6_peasants_bouzuluk_district_and_remains_of_humans_they_eatten.jpg

Habitants de SCP-2133.

Les entités SCP-2133-1 parlent un dialecte russe archaïque. Elles montrent parfois l'envie d'être interviewées, mais refusent la plupart du temps de révéler les détails importants de leur histoire et de leurs traditions. Leur mode de vie s'apparente à celui de serfs du 14ème siècle, et dénote une sévère technophobie. Le village ne comportant ni livre, ni document écrit, ses résidents sont supposés être illettrés. Les éléments connus de leur culture et de leurs croyances ont été obtenus par l'observation comportementale, ainsi qu'à l'issue d'un nombre limité d'interviews concluantes. Les entités SCP-2133-1 appellent leur religion l'Église de la Récolte Rouge, église dont la doctrine et la mythologie sont encore mal comprises.

Les instances de SCP-2133-1 ignorent généralement le personnel de la Fondation, et ne se montrent hostile que si leurs habitudes sont perturbées. Les membres du personnel peuvent entrer dans les bâtiments et les explorer sans déclencher de réaction de la part des SCP-2133-1 - la seule exception connue étant l'église. Toutes les tentatives visant à pénétrer dans l'église ont conduit à de violentes réactions de la part des SCP-2133-1 et SCP-2133-2, entraînant plusieurs décès à cause des dommages subis par les combinaisons hazmat et, dans le cas de SCP-2133-2, par strangulation et empalement.

Les instances de SCP-2133-2 sont des structures organiques préhensiles de couleur rouge sombre et de forme tentaculaire, qui se trouvent un peu partout dans SCP-2133. Les instances de SCP-2133-2 ne semble se mouvoir que pour attaquer les intrus ou pour permettre aux instances de SCP-2133-1 d'entrer dans l'église, qu'elles recouvrent complètement. Les échantillons de tissus prélevés sur SCP-2133-2 sont génétiquement identiques, et proches de l'homo sapiens.

Les entités SCP-2133-1 travaillent dans les champs du lever au coucher du soleil. À la tombée de la nuit, toutes les instances de SCP-2133-1 se rendent à l'église, apparemment pour y déposer la récolte du jour, et y restent pendant environ trois heures avant de retourner dans leurs maisons. Elles dormiront alors jusqu'à l'aube, et recommenceront tout le processus pour le jour suivant. Cette routine n'a connu aucune variation significative depuis que SCP-2133 est confiné. Parmi les comportements adoptés par les instances de SCP-2133-1 ont aussi été enregistrés le fait de passer jusqu'à deux heures à regarder dans le vide, l'auto amputation de membres gangrenés et de masses tumorales (qui ont par la suite été déposées dans l'église), ainsi que des marmonnements périodiques et souvent incohérents.

En dehors de leur utilisation anormale, les champs servent principalement à la culture du navet. Les cadavres ne provenant pas de SCP-2133-1 ne subissent pas la régénération anormale. L'analyse des matières fécales de SCP-2133-1 récupérées indique une alimentation riche en protéines, bien que le navet semble être leur seule source de nourriture.

SCP-2133 a été découvert et confiné par la division P du GRU le 10/03/1936. Il fut placé sous la garde de la Fondation après la dissolution du l'URSS en 1991. Des documents d'archive suggèrent que la division P du GRU a eu connaissance de SCP-2133 à la suite d'une épidémie. Plusieurs villages ont été placés sous quarantaine le temps que des procédures adéquates soient mises en place afin de confiner et d'étudier SCP-2133.

L'épidémie est supposée avoir pour origine le retour d'une équipe de prospection minière qui a été exposée à SCP-2133, et en a contracté les maladies contagieuses. Les prospecteurs finirent par mourir, mais ont auparavant déclenché par inadvertance une épidémie en traversant des hameaux alors qu'ils se dirigeaient vers le sud.

Interviews:

Interviewé : SCP-2133-1-10, "Aristarkh". A l'apparence d'un vieil homme, à qui il manque le bras gauche, et dont la majeure partie de l'épiderme est nécrosée.

Interviewer : Dr. Judith Low

Avant-propos : Première interview concluante d'une instance de SCP-2133-1. Réalisée en Russe, et éditée pour une plus grande clarté.

<Début de l'enregistrement>

Dr. Judith Low : Bonjour. J'aimerais vous poser quelques questions.

SCP-2133-1-10 : Dites ce que vous avez à dire.

Dr. Judith Low : Quand est-ce que ça a commencé ? Jusqu'où remontent vos souvenirs ?

SCP-2133-1-10 : C'était une époque de Tsars et de Khans.

Dr. Judith Low : Votre état. Ça fait mal ?

SCP-2133-1-10 : Mal. Oui. La lutte est formatrice. Elle arrache le péché de nos corps. Elle nous prépare au paradis, mais le paradis ne vient jamais.

Dr. Judith Low : La "renaissance" que les vôtres subissent. Pouvez-vous me l'expliquer ?

SCP-2133-1-10 : C'est l'Église de la Récolte Rouge. Nous servons jusqu'au bout. Ce sont les termes de notre accord.

Dr. Judith Low : Est-ce que les morts sont soignés ? Ou acquièrent-ils un nouveau corps ?

SCP-2133-1-10 : Le dragon se tue lui-même, s'unit à lui-même et se féconde lui-même. C'est ce qu'elle nous a appris. Le contrat ne doit pas être brisé. Nous sommes dévorés, et la terre nous régurgite.

Dr. Judith Low : Pourquoi continuez-vous à faire ça alors qu'il est évident que vous en souffrez ?

SCP-2133-1-10 : Nous n'avons pas le choix. La terre appelle. Nous répondons. Rien ne change jamais.

Dr. Judith Low : Permettez moi de reformuler ma question. Comment en êtes vous arrivé à être dans cet état ?

SCP-2133-1-10 : La prêtresse est venue au village. Il y a de cela plusieurs morts. Elle nous a assuré une place au paradis, à condition que nous servions jusqu'au bout. Elle à dit que la fin était proche, mais ça a duré si longtemps.

Nous sommes si épuisés. Sommes-nous en enfer ? Avons-nous failli au Grand d'une manière ou d'une autre ? Hiver après hiver. On a essayé de garder le compte, mais le nombre est devenu trop grand.

Avons-nous été oubliés ?

Non. Non. Je ne dois pas douter. L'Église de la Récolte Rouge est la vérité. Il n'y en a pas d'autre.

<Fin de l'enregistrement>

Mot de clôture : Le sujet a pleuré silencieusement et s'est opposé à la poursuite de l'interview. Un échantillon de sol a été trouvé et fourni pour analyses.

Interviewé : SCP-2133-1-26, "Anya". A l'apparence d'une fille, entre six et huit ans.

Interviewer : Dr. Judith Low

Avant-propos : Seconde interview concluante d'un résident de SCP-2133. Réalisée en Russe, et éditée pour une plus grande clarté.

<Début de l'enregistrement>

Dr. Judith Low : Bienvenue. Nous ne vous voulons pas de mal. Pouvez-vous nous parler de votre communauté ?

SCP-2133-1-26 : Vous n'êtes pas d'ici. Partez.

Dr. Judith Low : J'ai bien peur que nous ne puissions pas partir. Vous avez l'air malade. Nous pourrions vous fournir une aide médicale si vous coopériez.

SCP-2133-1-26 : Vous ne faites pas partie de l'accord. Vous ne pouvez pas comprendre.

Dr. Judith Low : J'essaie de comprendre. S'il vous plaît. De quel accord parlez-vous ?

SCP-2133-1-26 : D'un pacte de sang. Notre rédemption ; notre malédiction. Nous servons jusqu'à la fin de toute chose.

Dr. Judith Low : Nous parleriez vous de vos croyances religieuses ?

SCP-2133-1-26 : Les croyances sont bonnes pour les indécis. Les croyances sont bonnes pour les étrangers. Pour les païens qui délaissent les traditions. Nous savons.

Dr. Judith Low : Dans ce cas, pourriez-vous au moins expliquer le sens de l'église ? De la nourriture y est amenée, mais nous ne l'avons jamais vue ressortir. Peut-être un repas commun ?

SCP-2133-1-26 : Vous ne devriez pas nous observer. Vous ne comprendrez jamais. Vous êtes sur la terre sur laquelle les dieux de rouille et de sang meurent.

Dr. Judith Low : Ça ne répond pas à ma question.

SCP-2133-1-26 : [le ton suggère l'agacement] L'église était là bien avant le village. Une église de pierre sous la terre. Elle est sacrée. Une église en bois fut construite au-dessus, au nom de l'hérésie de la croix - avant que nous ne nous tournions vers la vraie foi. La Karciste Alka vous éclairera. Vous n'êtes vivants que parce qu'elle a choisi de vous laisser vivre.

Dr. Judith Low : Servir qui ? Parlez vous de dieu ou…

SCP-2133-1-26 : [l'interromps] Notre Père Immortel. Roi Sorcier d'Adytum. Vous ne pouvez pas connaître son amour. Partez. L'Église de la Récolte Rouge n'est pas faite pour les gens comme vous.

Dr. Judith Low : Soyez coopérative s'il vous plaît. Juste une dernière question. Ce village, a-t-il un nom ?

[SCP-2133-1-26 vomit un liquide noir et visqueux]

Dr. Judith Low : Je vais vous mettre sous surveillance médicale. Nous reparlerons lorsque vous vous sentirez mieux.

<Fin de l'enregistrement>

Mot de clôture : Une réussite plus grande que ce que l'on avait anticipé. Un échantillon de vomi a été prélevé et fourni pour analyses. Des recherches seront menées pour voir si les affirmations de SCP-2133-1-26 concordent avec une religion ou une culture connue. Cette région est le berceau historique de plusieurs sectes non orthodoxes. Je recommande fortement une entrée dans l'église. La Fondation devrait être en mesure de maîtriser les instances de SCP-2133-1 sans trop de difficulté.

Exploration :

La Force d'Intervention Mobile Beta-7 ("Les Chapeliers Paumés") fut en mesure de maîtriser les habitants de SCP-2133 sans perte, parmi les opérateurs de la Fondation comme parmi les entités SCP-2133-1. Une équipe d'exploration composée de douze opérateurs de la FIM Beta-7 fut équipée de radios, d'enregistreurs vidéos, de combinaisons hazmat de type B et d'une réserve d'air pur de 3 heures. Après avoir subi d'importants dégâts incendiaires, les vrilles SCP-2133-2 se sont rétractées dans le sol.

Au sein de l'église se trouvaient plusieurs fétiches (faits d'os et de cuir) et de la matière organique (identifiée par la suite comme étant de la masse tumorale) accrochés au toit par des crochets en fer et des chaînes. Une grande fissure a été découverte au centre du bâtiment, qui menait à un réseau de cavernes sous SCP-2133 qui s'est avéré se prolonger jusque sous les montagnes proches.

Plusieurs organismes, classés depuis en tant que SCP-2133-3, ont été découverts au bout d'environ 25 minutes d'exploration. Du fait de leur taille et de leur refus de partir, la FIM Beta-7 a abattu une unique instance de SCP-2133-3 et l'a ramenée pour autopsie.

Rapport d'autopsie

Poids : 181,437 kg

Taille : 270 cm

Âge : Inconnu

Cause du décès : Trauma crânien

Contenu de l'estomac : Brassica rapa subsp. rapa, aussi appelé navet blanc.

Détails : Le sujet présente une hypertrophie des tissus adipeux et des os, ainsi qu'une reconfiguration corporelle grossière. Les organes sont gonflés et la chair présente des marques d'incisions et de guérisons répétées. Possible prélèvement de viande. Un tatouage représentant la lettre P croisée avec un marteau et une faucille est présent sur l'épiderme de l'avant membre gauche. Ce tatouage était courant parmi les membres de l'ancienne division P du GRU.

Après avoir déposé le cadavre de l'instance de SCP-2133-3, les membres de l'équipe d'exploration ont remplacé leurs réserves d'air et sont repartis en mission. Au bout d'environ cinquante minutes d'exploration sans événement notable, les contacts radio et vidéo ont été perdus sans aucun signe de combat. Le contact radio a été rétabli après un silence d'environ six heures - le flux vidéo est resté coupé.

Dr. Felsenstein : Est-ce que quelqu'un m'entend ? S'il vous plaît mon dieu, faites que quelqu'un réponde !

Commandement du Site : Felsenstein ? On vous a perdu depuis des heures. Où est Myers ? On a besoin de connaître votre situation.

Dr. Felsenstein : Mort. Je pense. Ça fait un moment que je suis seul maintenant. Ça a été… Ça a été plutôt moche. [sanglots audibles] Ils sont tous morts. Ou partis. Il y a eu un cri. Je pense. Peut-être… quelque chose de fort, j'ai senti la vibration jusque dans mes os. Briggs… mon dieu. Oh mon dieu. Quelque chose l'a attrapé. On a essayé de le retirer. Ça ressemblait à… j'en sais rien. C'était long. Je ne sais pas à quel point. Glissant. Et… et… [hyperventilation] J'ai vu un homme attiré dans un petit trou…

[chuchote] Je suis lâche. Je les ai laissés en arrière… Je…

Commandement du Site : Ils étaient formés au combat. Pas vous. Vous avez fait ce que vous deviez faire. Une idée d'où vous êtes ? Nous pouvons envoyer des renforts.

Dr. Felsenstein : Non. Je vous en prie, ne faites pas ça. Je ne suis plus qu'un cadavre ambulant. J'ai glissé dans une fissure. Je crois que je me suis cassé la cheville. La combinaison s'est déchirée. L'air. Il brûle mes poumons. Je suis condamné à chopper toutes les maladies de ce putain de trou de merde.

Commandement du Site : Essayez de vous libérer. Faites en sorte que les autres ne soient pas morts en vain. Vous pouvez encore collecter des données pour nous. Nous permettre de mieux comprendre la menace.

Dr. Felsenstein : Ouais… Ouais. Je leur dois bien ça, non ? Je vais essayer.

Ok. Un, deux, trois…

[bruit de tâtonnement] Merde !

Commandement du Site : Au rapport.

Dr. Felsenstein : [mélange de pleurs et de rires] Je suis coincé plus profond. Il y a trop de vase. Ça glisse trop pour s'accrocher. Je glisse un peu plus… et je vais finir écrasé. [bruits de lutte, forte respiration ; il y a un craquement et une inspiration rapide]

Je suis libre. Je ne sens plus mes jambes. Le reste de mon corps me fait un mal de chien. Mais je suis libre.

Commandement du Site : Dites moi ce que vous voyez.

Dr. Felsenstein : Je vais vraiment y rester, n'est-ce pas ? Je suis… Je suis au bord d'un genre de gouffre. Je n'en vois pas le fond. Cet endroit s'enfonce vraiment profondément. Je pense qu'on est arrivé dans ou sous la montagne. L'odeur est nauséabonde. Mes yeux, ma peau - tout me brûle. Je pense que c'est la vase. C'est comme frotter de la lessive sur une plaie.

Commandement du Site : Je suis content que vous arriviez à garder votre calme. Il reste une chance pour qu'on vous sorte d'ici.

Dr. Felsenstein : Je n'ai jamais ressenti une telle douleur. Jamais été aussi proche de la mort. Plus rien à perdre… donc plus rien à craindre. Ça n'enlève pas la douleur.

Commandement du Site : Les choses se gâtent en haut. On a des centaines de SCP-2133-1 présumés qui viennent des montagnes. On évacue. On garde ce canal ouvert. Tout est enregistré. Décrivez ce que vous voyez. On reviendra avec des renforts.

Dr. Felsenstein : Bien reçu. J'ai mes ordres et vous les vôtres. Dieu vous garde, et cassez-vous de là.

Commandement du Site : Je… Je suis désolé. On n'avait pas imaginé…

Dr. Felsenstein : Vous avez des ordres.

[le commandement du site reste en ligne malgré l'évacuation ; l'enregistrement se poursuit]

[cinq minutes de respiration bruyante, de toux et de vomissement]

Je suis descendu dans le gouffre. [toux, suivi par une voix plus aigüe] Le brouillard jaune est dense. La roche est déformée et poreuse. Comme à l'intérieur d'une ruche. Je ne sens plus rien. Je pense qu'il ne me reste pas longtemps.

Il y a des œufs. Des centaines. Des milliers. Peut-être plus. Difficile à dire depuis le sol. Je vois des tas de viande dans lesquels des créatures de… de [tousse] la taille d'un chat ont l'air de se nourrir. Elles ont des corps de ver. Des visages comme ceux d'un enfant humain - presque de la même taille, d'ailleurs. Elles ne me voient pas [tousse]… ou peut-être qu'elles s'en fichent. Je n'arrive pas à regarder ces visages plus longtemps. Trop semblables à de visages humains. Trop semblables.

Il y a un genre de structure. On dirait un temple. L'architecture ne ressemble à rien de ce que j'ai pu voir. C'est noir. [tousse violemment] Poli mais dur. Les angles… les angles font mal aux yeux. Ils n'ont pas l'air corrects. Pourquoi est-ce que je continue à bouger ? Pourquoi…

[rire hystérique] On me tire. Des racines… tentacules, vrilles… on s'en fiche… m'ont attrapé. Je suis complètement engourdi. Je n'avais même pas remarqué… ha ha… he… [on l'entend pleurer] Les gaz… la vase… le saignement aussi, je peux le voir. Juste une traînée de sang… juste une… même pas… pas… pourquoi ? Pourquoi ?

Ils ne m'ont… pas encore déchiqueté. Pourquoi ? Tuez moi ! [suppliant faiblement] Contentez-vous de me tuer, et finissons-en avec… [alterne entre des cris frénétiques et des murmures incohérents]

Il y en a d'autres ici. Encore plus de ces sales paysans. Non. Pas comme les autres. Pas faibles et malades. Ils sont forts. Ils me regardent. Ils me regardent… me faire traîner. Ils me fixent avec leur putain de regard vide. Fait chier… allez tous vous faire foutre… je peux pas… j'arrive pas à respirer. Je sens plus… [gémissements] Qu'est-ce que ça veut… Qu'est-ce que ça veut…

Un ange… Je vois un ange…

Elle me prend dans ses bras… avec ses mille ailes… si belle… si…

Elle me… elle me serre… contre ses… contre ses… seins nus… [friture]… je… je… [un bruit de froissement, possiblement le bruit d'une combinaison hazmat (et de sa radio) que l'on retire]

[connexion perdue]

<Fin de l'enregistrement>

Source : SCP-2133 | Auteur original : MetaphysicianMetaphysician

révision de page: 3, édité la dernière fois: 13 Dec 2016 15:27
Unless otherwise stated, the content of this page is licensed under Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License

Privacy Policy of website