nn5n Foundation
Branch of SCP Foundation
nn5n: scp-2408 La Chute d'Orok
KeterSCP-2408 La Chute d'OrokRate: 129
SCP-2408

Objet # : SCP-2408

Classe : Keter

Procédures de Confinement Spéciales : La Fondation doit infiltrer et prendre le contrôle des agences locales de maintien de l'ordre dans les zones soupçonnées d'abriter une activité du GdI-0432. Toute information concernant les activités anormales de ce GdI doit être effacée. La FIM Psi-13 ("Chasseurs de Sorcières") a été chargée de rechercher et d'éliminer les membres du GdI-0432 (SCP-2408-1). Si un de ses membres venait à être capturé vivant, il devra être interrogé soigneusement (en faisant usage de tout moyen jugé nécessaire) avant d'être supprimé. Le corps devra être autopsié, puis éliminé en suivant le protocole d'élimination des déchets toxiques.

La FIM Psi-9 ("Ceux qui regardent l'Abîme") doit assurer la sécurité des chercheurs affectés à SCP-2408-3. Les individus qui tentent d'accéder à SCP-2408-3 doivent être abattus à vue. Des patrouilles doivent chercher les points d'accès potentiels, et les refermer de façon sûre.

La Zone de Confinement Reliquaire et Biologique Armée 06 a été bâtie sous Moscou afin de confiner et d'étudier SCP-2408-3.

Description : SCP-2408 désigne plusieurs anomalies en lien avec le GdI-0432 ("La Loge Noire du Chasseur"), une organisation criminelle ainsi qu'un culte Sarkique, dont l'activité est principalement basée dans les états post soviétiques. SCP-2408-1 désigne des êtres humains, génétiquement normaux, capables de subir des transformations physiques grossières. Les modifications connues comprennent :

  • Une multiplication de la masse par 2, parfois par 3 (essentiellement musculaire).
  • Densité osseuse accrue.
  • Production de testostérone accrue (avec des niveaux atteignant 6 fois ceux observés chez un homme adulte classique).
  • Production d'adrénaline accrue (avec des niveaux atteignant 4 fois ceux observés chez un homme adulte classique).
  • Agrandissement des organes proportionnellement à l'accroissement de la masse, à l'exception des testicules et des glandes surrénales, dont la taille augmente plus, et du cerveau, qui ne semble pas changer de taille.
  • Manifestation de plusieurs particularités physiques non humaines (par ex. des caractéristiques lupines, hircines, porcines, ursines, cervines et octopines ont été observées).
  • Aptitude à passer d'un déplacement bipède à un déplacement quadrupède.
  • Sens améliorés (vision, audition, perceptions gustatives et olfactives au delà des limites sensorielles humaines).
  • Force, vitesse et régénération améliorées.

Contrairement aux cas de syndrome Proteus-Cronenberg, les instances de SCP-2408-1 sont capables d'inverser ces changements tout en maintenant leur stabilité cellulaire. Il n'est pas encore certain que ces transformations puissent être maintenues indéfiniment. Une transformation complète prend entre 10 et 30 secondes pour se terminer.

SCP-2408 a été découvert au cours de l'opération FALKENRATH.

L'opération FALKENRATH impliquait une infiltration du GdI-0432. Connu sous le nom de "Loge Noire du Chasseur" (ou simplement "Loge Noire"), le GdI-0432 est lié à des affaires d'extorsion, de meurtre, de cambriolage, de paris, de prostitution, de trafics d'êtres humains, de drogue et d'armes, ainsi qu'à l'organisation de combats clandestins. Bien que ces activités ne soit pas intrinsèquement anormales, les capacités anormales des membres du GdI-0432 ont eu un impact aberrant sur leur mise en œuvre. Ces anomalies comprennent :

  • Le trafic et la distribution d'agents pharmaceutiques anormaux, principalement sous la forme de stéroïdes anabolisants "Гнев"1. L'injection intraveineuse de Гнев déclenche une croissance des os et des muscles dans des proportions anormales. Un usage suivi ou excessif entraînera l'apparition d'un syndrome de Proteus-Cronenberg et/ou un décès. Les analyses suggèrent que cette substance est issue des glandes surrénales d'une espèce animale non identifiée, et a donc reçu la dénomination SCP-2408-2A.
  • Le trafic et la distribution de "Похоть"2, un puissant narcotique, de plus en plus utilisé3 comme "drogue de club". Habituellement vendu en petite fiole de verre, le produit est administré par inhalation dans les sinus (l'injection s'est avérée systématiquement fatale). La substance déclenche diverses hallucinations sensorielles, accroit le rythme cardiaque et le désir sexuel, et induit une sensation d'euphorie. Des études ont révélé qu'elle est plus addictive que l'héroïne. Les effets ne sont pas anormaux (le produit ayant visiblement été créé dans un but lucratif), mais la substance elle-même semble issue du liquide cérébro-spinal d'une espèce animale non identifiée, et a donc reçu la dénomination SCP-2408-2B.
  • Le trafic et la distribution d'agents biologiques, dont des pathogènes et des toxines jugés anormaux par la Fondation. La création et la distribution de "Красная Смерть"4 représente une menace d'un niveau exceptionnellement élevé. Déjà classées en tant que SCP-███, les informations concernant la "Mort Rouge" ne sont actuellement disponible qu'en cas de besoin.
  • Les victimes du GdI-0432 ont été découvertes empalées sur de grandes aiguilles organiques5 ou complètement déchiquetées. Les cadavres présentent des blessures qui suggèrent un attaque de plusieurs animaux distincts, comme des marques de sabots, des blessures similaires à celles provoquées par des animaux à cornes ou à défenses, ainsi que des marques de dents rappelant celles que laisserait un organisme lupin de grande taille.

La Fondation a pris connaissance du GdI-0432 au lendemain de la chute de l'URSS, lorsque plusieurs anomalies, et des documents en lien avec des anomalies, furent transférés par la Division P du GRU à la Fondation. L'existence du GdI-0432 fut par la suite confirmée par d'anciens membres de la Division P. Il semblerait que la Division P ait été incapable de contenir ou de neutraliser la menace que représentent le GdI-0432 et ses anomalies de manière définitive. Une source décrit la destruction apparente de l'organisation à plusieurs reprise, signalant qu'elle réapparaissait systématiquement quelques mois plus tard, visiblement renforcée.

GSI "LOGE NOIRE" DIVISION P DÉPARTEMENT V
APPROUVÉ 12.III.1959 IMPRIMÉ NO : 3
SIGNÉ .................. S
CHEF DE DÉPARTEMENT V-P-9-GRU D.NO : 20-III-1959
RESPONSABLE : Ivan P. Krupin
DÉTAIL : Le GSI "LOGE NOIRE" désigne une organisation criminelle qui a amélioré ses activités illégales et déviantes par des moyens anormaux. Le GSI "LOGE NOIRE" opère actuellement dans toute l'URSS, mais son quartier général est soupçonné d'être à Moscou, dans un lieu appelé par les criminels le "Vieil Autel". Les informations disponibles sur ce lieu ont été principalement fournies par une personne ayant survécu aux Rites, Samuil T. Ankudinov, exécuté pour implication dans des activités criminelles lorsque sa survie n'a plus été jugée nécessaire.


RAPPORT D'INTERVIEW DIVISION P DÉPARTEMENT V
07.III.1959 D.NO: 12.III.1959
ATTACHÉ AU DOCUMENT 12-III-1959
Ci-joint se trouve la transcription de l'interview de Samuil T. Ankudinov, ancienne recrue de la "LOGE NOIRE" et survivant des Rites. L'interviewer est ████ █. K████████. Suite à la perte de son mandibule, le sujet ne peut répondre que par écrit. Le sujet a une connaissance au mieux faible des anomalies spécifiques, et semble avoir subi un important traumatisme psychologique. Le sujet a été récupéré par des agents d'entretien des égouts du District Arbat de Moscou.


BoV3MRP.jpg

Samuil T. Ankudinov, présentant des blessures.

K : Où est l'autel ?

STA : "JE NE SAIS PAS. EN DESSOUS ? JE NE POUVAIS PAS VOIR. YEUX BANDÉS."

K : Qu'y avez-vous rencontré ? Dites-moi tout ce que vous avez perçu.

STA : "ANCIEN TEMPLE. PAÏEN. PIERRE NOIRE. SANG. VIANDE. LE CHANT. LE TAMBOUR."

K : Qu'avez-vous été forcé à faire ?

STA : "ME BATTRE OU MOURIR. PAS LE CHOIX. POUR OROK. POUR LA GLOIRE DE LA CHASSE. J'ÉTAIS FAIBLE. PATHÉTIQUE. INDIGNE."

K : Comment vous êtes-vous échappé ?

STA : PARMI LES MORTS. DES GRILLES BOIVENT LE SANG. RAMPÉ PLUS LOIN. SANG ET VIANDE ET OS. PLUS PROFOND. TOUT ÉTAIT NOIR. MÉRITÉ. PAS ASSEZ FORT. AURAIS DÛ ÊTRE SÉLECTIONNÉ AVEC HONNEUR.

L'agent ████ S████, de la FIM Psi-13 ("Chasseurs de Sorcières"), a officiellement reçu pour mission l'infiltration du GdI-0432 le 11/04/1994, au sein de l'opération FALKENRATH. La FIM Psi-13 est une force d'intervention conjointe de la Fondation et de la CMO, hautement secrète, créée dans le cadre du Projet : Sitra Achra. La FIM PSi-13 est constituée dans le but d'infiltrer les organisations Sarkiques6, et d'en éliminer les membres représentant une forte menace.

Dans le cadre du Projet : Sitra Achra, les agents de la FIM Psi-13 sont formés aux Stratagèmes de Contre-Occultisme (SCO), ainsi qu'à l'utilisation d'armes corrosives/incendiaires. Chaque agent est équipé d'un SIG Sauer P226 modifié pour utiliser des munitions incendiaires et corrosives.

En se faisant passer pour "Dominik Myshkin", l'agent S████ a agi à Moscou en tant que tueur à gages pour se créer une réputation dans le milieu du crime, et finalement attirer l'attention du GdI-0432. Le 20/01/1995, l'agent S████ a été contacté par des membres du GdI-0432, qui lui ont demandé de se rendre dans le Красные фонари.

Le Красные фонари ("Lanternes Rouges") est une boîte de nuit/club pour adultes situé dans le District de Golyanovo. Façade de la Loge Noire, il est soupçonné d'abriter des activités de prostitution forcée, de trafic d'êtres humains et de distribution illégale de narcotiques (souvent anormaux). Les origines supposées de la passivité des forces de l'ordre locales sont la corruption et l'intimidation pratiquées par le GdI-0432.

Du fait de la nature délicate de sa mission, l'agent S████ n'était pas équipé d'appareil d'enregistrement. Les informations étaient à la place transmises à la Fondation via une boîte aux lettres morte7. L'agent S████ est entré dans le club à 21h00 le 25/01/1995, équipé d'un SIG Sauer P226. Il a été vu abordé par un videur, qu'il a suivi après une courte conversation. Un agent présent à l'intérieur du club rapporte l'avoir vu monter vers un salon VIP qui surplombait la scène principale. L'agent S████ n'est pas sorti du club avant 08h00, le 29/01/1995. Un message sera plus tard délivré dans la boîte aux lettres morte vers 21h00.

Désolé pour le retard. Je vais reprendre depuis le début.

J'ai été conduit à l'étage, vers une table autour de laquelle se trouvaient six hommes et une vieille femme. Otari "Zver'" Iosava, chef du GdI-0432, était assis de l'autre côté de la table, à l'opposé d'un siège vide. Il m'a dit de m'asseoir, et je l'ai fait. Il avait un air menaçant, il était musclé, ne souriait pas et n'a pas retiré ses lunettes de soleil. Je pense que les autres étaient des lieutenants, mais ils ont gardé le silence la plupart du temps.

Il est immédiatement rentré dans le vif du sujet, sans mondanité. A dit qu'il était content de rencontrer quelqu'un qui n'ait pas peur de travailler en milieu humide8. Je me souviens de sa remarque, "Du sang neuf désireux de verser le sang".

Iosava a dit qu'il savait que je n'avais pas de frère9. Qu'il était rare et dangereux de travailler seul à Moscou. L'ai informé que j'avais reçu quelques offres, mais que j'avais dit à ces "suceuses de bites" qu'elles me faisaient perdre mon temps.

Paraphrase de sa réponse : "Tu te crois fort ? Tu parles fièrement, mais t'es peut-être qu'un connard de plus dont la chance s'apprête à tourner".

Il était difficile à cerner. Le ton de sa voix et son langage corporel étaient fermes, mais pas agressifs. Je lui ai dit que ces gangs étaient faibles. Il a répondu "pourquoi est-ce que je miserais sur la plus faible carte du paquet ?"

La vieille femme s'est penchée vers Iosava et a chuchoté à son oreille. Elle était remarquablement pâle, et couverte de tatouages étranges - pas normaux, pour une femme Russe de son âge. Elle me mettait bien plus mal à l'aise que ces voyous.

Il a dit : "Ton sang ne va pas, Kорова10 (le mot m'a paru étrange, difficile à expliquer, renseignez-vous), mais tu en as dans le pantalon. Je vais te donner une chance de faire tes preuves. Il va y avoir une petite initiation, un bon moyen d'éliminer les lopettes." Là encore, je paraphrase.

Il a claqué des doigts, et a dit : "Maintenant, on boit et on fait la fête".

Une serveuse a amené une bouteille de vodka et plusieurs verres. Suivant la tradition, chacun s'est servi son propre verre. Iosava a levé le sien, je lui ai rendu le geste, et nous avons bu.

En un clin d'œil, je me suis retrouvé nu et attaché sur le sol froid, un sac sur la tête et un bâillon dans la bouche (ce n'est pas si étrange, les Lanternes Rouges ont une ambiance un peu BDSM). J'avais imaginé que c'était exactement ce que j'évitais en versant mon propre verre. Peut-être qu'il y avait une couche de tranquillisant au fond de la bouteille. C'est difficile à dire. Aucune importance. C'est là que tout devient bizarre.

Ils ont fini par venir me chercher, et m'ont déplacé. Inutile de résister. Ça a pris une heure ou deux. Je me souviens du son de vieux tuyaux, et de l'eau qui coule. L'air était frais, et humide. Ça sentait la rouille et l'eau stagnante, avec une faible odeur de terre.

Il y avait des voix. Elles ne parlaient pas toutes Russe. "Szidaas nin", "vartaas x dask", quelque chose du genre. Du charabia, pour moi, mais je suis sûr que c'est du Sarkique.

Ils m'ont mis une chaîne autour du cou, et m'ont attaché à ce que j'ai plus tard identifié comme un pilier, on un genre de colonne de support. Ils ont détaché mes poignets et mes chevilles, retiré le sac et le bâillon.

J'étais dans un endroit peu éclairé, qui ressemblait à un amphithéâtre, d'apparence assez ancienne. Il y avait quatre autres hommes qui partageaient mon sort, enchaînés par le cou à des colonnes. Il y avait aussi pas mal de monde, dans la centaine de personnes, qui regardaient depuis un étage plus haut. Certains portaient des robes rouges et blanches, d'autres portaient des vêtements normaux ou des costumes de business. J'ai senti une piqûre à la base de la nuque, et tout est devenu flou.

J'ai entendu des chants. Je me rappelle les craquements des crânes, les yeux arrachés, et la chair sous mes dents.

Puis la cérémonie. Drogues, nourriture, femmes, et des éclats de violence - pas forcément dans cet ordre. Mes souvenirs sont confus, ce ne sont que des images vagues et disjointes. Excusez-moi pour le manque de détails.

Je me suis réveillé dans mon appartement, toujours couvert de sang. On m'a fait un tatouage, je n'en ai aucun souvenir et ça m'a surpris. Il ressemble à un crâne de cyclope noir, avec des cornes et des défenses. Je suppose qu'ils m'ont accepté parmi eux. Je ferais en sorte de sortir torse nu quelques fois, faites en sorte que l'équipe de surveillance fasse des photos, voyez ce que ça peut signifier.

AoECmXa.png

Vue d'artiste du tatouage de l'Agent S████.

La Fondation a par la suite reçu des rapports bihebdomadaires fournis par l'Agent S████.

Possible façade du GdI-0432 :

ul. ██████ 94
GELENDZHIK
Krasnodarskij kraj
353465
FÉDÉRATION DE RUSSIE

Le premier boulot concernait une vente d'armes. Des preuves à ajouter contre Abraxas Arms11. Pas grand chose de plus à en dire.

Sous bien des aspects, la Loge Noire ressemble aux autres Bratva. Ce sont des bandits, ni plus ni moins, principalement motivés par l'appât du gain. Ils sont plus vils, et c'est pas peu dire. C'est difficile de tomber plus bas que les Bratva, ces gars ont perdu le peu d'honneur qu'il leur restait en Sibérie.

Les Grandes Mères12 sortent clairement de l'ordinaire du monde du crime organisé. Les боевик13 les traitent de sorcières, de vieilles biques, de harpies, ce genre de choses (mais jamais en face). Elles sont révélatrices de l'influence Sarkique. Elles sont douze, et elles parlent d'elles-même en s'appelant "sœurs". Ce sont des prêtresses, ou quelque chose comme ça. Elles portent toutes les mêmes vêtements : un sarafane14 noir, un tablier de cuir sale, et un châle rouge et blanc couvre leurs épaules et leurs cheveux. Elles sont toujours pieds nus. Et très tatouées. Elles ne sont pas Karcistes15 mais ont néanmoins une grande influence au sein de la Loge Noire.

Le "crime souterrain" prend un sens littéral lorsqu'on parle de la Loge Noire. Il y a un autre monde sous Moscou. Des bunkers soviétiques abandonnés. Metro-2. Des cryptes oubliées. Mais ça descend tellement plus bas que ce que nous connaissons. Il y a quelque chose de franchement ancien, là-dessous. Pour tout dire, je pense que Moscou a été bâtie au dessus d'un temple Sarkique.

Il y a un donjon. Du matériel de torture rouillé, datant d'avant la révolution. Peut-être une relique du Temps des Troubles. Quoi qu'il en soit, on dirait que les Sarkites perpétuent la tradition. La profondeur et l'ancienneté de ce donjon sont très inférieures à celles du temple. Il pourrait être intéressant de chercher quels bâtiments se trouvaient dans cette zone au cours du 17ème siècle.16

Je ne sais pas encore grand chose de ces endroits. L'information semble transmise selon le besoin. Mais je pense avoir trouvé le maillon faible de leur chaîne. Une des Grandes Mères, appelons la "Cinq".

Cinq montre des signes de sénilité. Elle est douce, amicale, et, le plus important, naïve. J'ai pu glaner pas mal de renseignements grâce à elle (mais je ne peux pas dire ce qui est vrai et ce qui ne l'est pas).

D'après elle, la Loge Noire est à la fois ancienne et récente. Comme les autres Bratva, elle est apparue dans les goulags sibériens, au cours de la Сучьи войны17. Avgust Iosova, le père d'Otari, semble à l'origine de la résurrection de la Loge Noire en 51. À cause de quelque chose qu'il aurait trouvé dans le désert Sibérien après avoir réussi son évasion. C'est là que les sorcières l'ont cherché. Elles l'ont guidé. Lui ont montré "ce qu'il avait oublié". J'ai demandé de quoi il s'agissait, mais elle ne m'écoutait plus.

Elle avait l'air heureuse d'avoir quelqu'un à qui parler, ça la rendait nostalgique des anciennes coutumes. Elle m'a dit de prendre ce "secret", et elle m'a donné plusieurs documents, anciens et usés. Il s'agissait de copies, et non d'originaux, de notes qu'elle avait dû recopier à la source. C'est parcellaire, mais je pense que ça intéressera les chercheurs. Je vais recopier tout ça.

Cinq m'a aussi parlé de l'histoire oubliée de Moscou. À une autre époque, la ville portait un autre nom : "la chute d'Orok". C'était une colonie Sarkique, ainsi que le lieu où le Saint de la Guerre s'est sacrifié, "pour le sang des dieux et des tyrans". Je me suis jamais intéressé à cette ville. Je pense qu'elle a toujours eu quelque chose de sinistre.

Les termes qu'elle choisissaient pour décrire l'ancienne ville étaient étrangement anatomiques. Les différents lieux devenaient le "cœur", les "poumons" et le "crâne" de la Chute d'Orok.

Je fais une requête spéciale pour que mon nom, ainsi que mes actions (vous allez comprendre) soient retirés du rapport définitif. Si cette mission est un succès, et que je m'en tire en vie, je demande l'administration immédiate d'amnésiques.18

La plupart de mes cibles ont été des dégénérés et des criminels. Des rivaux potentiels, ce genre de personnes. Mais celle-ci était différente. Et Otari, ce putain de taré, voulait qu'on laisse un message différent. Il y a des cultistes Sarkiques à Moscou qui n'appartiennent pas à la Loge Noire. Je parle d'oligarques. De membres du Gouvernement. L'un d'eux a laissé entendre que quelqu'un, au Ministère des Affaires Internes, un certain ██████ █████████, voulait abattre la Loge Noire, et cherchait des alliés parmi les rares joueurs de la ville encore non affiliés.

Il fallait cibler la famille. Une femme, un fille. Ne pas les tuer, mais faire un exemple. Le genre de cicatrices qui ne guérissent jamais.

<DONNÉES RETIRÉES>

J'ai reparlé à Cinq, j'essaie toujours de penser à autre chose qu'à ce qui s'est passé. Elle n'est pas comme les autres, et je commence à me demander dans quelle mesure elle est vraiment sénile. Quand elle parle de moi, et de sa foi, il y a du regret dans sa voix.

Je lui ai demandé de me parler un peu plus du Sarkicisme (pas de panique, je n'ai pas employé le "S-word")19. Et, quand elle me parle d'Ion, je me sens comme un gosse, comme quand j'écoutais babouchka parler de Jésus et des prophètes. Fantaisiste, et, comme elle, sautant les passages qui glorifient la torture et le meurtre.

Je ne suis ni chercheur, ni historien, ni théologue, ni quoi que ce soit. Mais je pense que ces cultes, ce "Sarkicisme", n'étaient pas comme ça au départ (mais je suppose qu'il en va de même pour la plupart des religions). Cinq parle d'honneur, d'amitié, de vertu et de libération. Le doux peuple d'Adi-um contre les méchants Daeva. Elle est vieille, mais je pense que la foi a changé bien avant elle. Peut-être a-t-elle commencé à interpréter les textes différemment. Peut-être qu'elle se trompe, en voyant le bien sous des couches de folie et d'atrocité.

Je peux comprendre. C'est toujours pareil. Encore une révolution ratée. Quoi qu'il en soit, je pense que Cinq est une aberration. C'est peut-être pour ça qu'elle a confiance en moi. Les autres disent que les Grandes Mères peuvent voir des choses. Parfois, je me demande si elle sait qui je suis vraiment.

Mon entraînement voudrait que je l'élimine. Je pense que je ne vais pas le faire, pour le moment. En plus, il n'y a aucune raison d'éliminer une telle source d'information. Pas pour l'instant, du moins.

P.S. L'arène. Elle ne sert pas qu'à l'initiation. Elle sert aussi pour des événements sportifs sanglants, sous couvert de rituels. À moins que ce ne soient des rituels, sous couvert de sports sanglants. Six personnes entrent, une seule ressort. Beaucoup de gens paient pour voir ça, et pour parier sur le survivant. Certains portent des crânes de bêtes, et des costumes bien propres de milliardaires. Cinq n'apprécie pas, c'est comme écouter ceux qui se plaignent que Noël est devenu une fête commerciale. Je sais que la Loge Noire a été classée comme Néo-Sarkique, mais les Grandes Mères sont clairement Proto-Sarkiques. Elles suivent la tradition, célèbrent les grandes vacances, et réfléchissent toujours en terme d'intérêt commun. Les autres ne pensent qu'à devenir plus forts, plus riches, etc… Otari a pour lui une ruse animale, mais ce n'est pas un intellectuel. Il ne semble pas non plus être un Karciste (du moins, ce terme n'est pas employé pour parler de lui).

Ils m'ont fait travailler au "donjon" (mais ce n'est pas comme ça qu'ils l'appellent). Comme je l'ai déjà dit, je suis sûr que cet endroit a servi bien avant la révolution. Je me demande si les Tsars savent combien de gens ils ont plus ou moins sacrifiés sur un autel. Peut-être que oui. Ça ne m'étonnerait pas. Le Sarkicisme est une maladie qui a atteint plus de monde que nous ne l'avions imaginé.

En fait, ils appellent cet endroit le "sous-sol de la cave". D'une certaine manière, c'est encore plus inquiétant que "donjon".

Torture. Collecte d'information. Pas que ce soit fiable. On fait des exemples : un dernier avertissement qu'il ne faut pas se trouver sur la route de la Loge Noire. Récolte d'organes, aussi (on pourrait penser que ces mecs Sarkiques les feraient pousser sur des arbres). Parfois, c'est juste pour satisfaire le sadisme d'Otari.

Il y a une cellule qui n'est pas comme les autres. J'ai demandé à une boevik de m'en parler. Elle a dit qu'elle n'en savait rien et qu'elle n'avait pas besoin de savoir, du coup je ne sais pas non plus.

Une porte massive, qui tranche avec les barreaux rouillés des autres cellules, dans laquelle il y a une petite ouverture pour regarder, et une autre pour faire passer la nourriture. À l'intérieur, j'ai vu un homme. Ou ce qu'il en restait. Il n'avait plus de visage, ou du moins plus d'yeux ni de nez. Toute cette zone avait été creusée, et n'était plus qu'un trou béant. Ça m'a fait penser à un cyclope, comme si le trou me rendait mon regard. Un peu comme le tatouage, il y a peut-être un lien.

Il était assis sur le sol, nu, en tailleur. Son corps était musclé, couvert de tatouages, de cicatrices et de sang séché. Des crochets, reliés à des chaînes, le maintenaient en place, et il n'aurait pas pu bouger s'il l'avait voulu. J'ai vraiment pensé qu'il était mort en le voyant, mais je pouvais entendre sa forte respiration, et voir le mouvement de sa poitrine.

Je n'ai aucune idée de ce que je dois faire de lui.

Cinq m'a confié un petit secret. Otari a un frère, nommé Mikhail. Même père, mère différente. Et c'est cette chose à moitié morte dans la cellule.

Apparemment, Otari et Mikhail étaient en concurrence pour quelque chose, mais ce n'est pas pour ça que Mikhail est enfermé et défiguré. Cinq était véhémente en en parlant. Il semblerait que Mikhail se soit porté volontaire pour un genre de rituel.

Les choses deviennent un peu dingues, à partir de là. Je ne sais pas si c'est dû à la drogue ou non. Je laisserai une fiole20 avec ce rapport. Je vois des choses. Les angles du club, et tout ce qui est en dessous, ne vont pas. L'architecture me file des maux de crâne si je m'y intéresse trop longtemps. Hier, je me suis réveillé dans une cabine de toilettes avec une femme à moitié dévorée.

Les putes des Lanternes Rouges, un instant elles ont l'air humaines, et le suivant, eh ben, je sais que "monstre" n'est pas vraiment approprié dans ce genre de travail, mais je ne vois pas d'autre moyen de les décrire. Elles m'observent avec un regard sauvage et affamé. Cinq les a qualifiées de Rusalki21, une fois. J'ai pensé que c'était figuratif, mais je n'en suis plus si sûr. Elles se glissent dans l'arrière salle, de la viande fraiche dans leurs sillages. Elles reviennent une heure après, avec un air satisfait, mais les hommes qui sont entrés ne ressortent jamais.

Et quand je regarde les combats d'arène. Il y a des choses, parmi les spectateurs, qui ne sont pas complètement humaines. Des sons que je n'explique pas, comme un battement de cœur, parfois des rugissements, qui viennent des profondeurs, là où vont le sang et les corps.


L'Agent S████ a été déclaré disparu en mission le 28/05/1995.

Le 04/06/1995, après plusieurs délibérations, de multiples raids ont été lancés contre les sites de la Loge Noire, y compris la boîte des Lanternes Rouges. Au cours de l'assaut, des instances de SCP-2480-1 ont été vues en cours de transformation. Malgré leur agressivité et leurs facultés martiales anormalement améliorées, les instances de SCP-2408-1 ont été totalement maîtrisées à l'aide d'armement incendiaire (de manière inattendue, la Fondation n'a subi que peu de pertes). Au cours de l'opération, il est devenu évident que la Loge Noire n'avait engagé qu'une force minimale, une faible partie de ses effectifs dans la région.

La mission a entraîné la découverte de SCP-2480-3.

SCP-2408-3 est un complexe religieux mégalithique situé dans une vaste caverne, à une grande profondeur sous la ville de Moscou. Ancienne d'environ 3000 ans, il s'agit de la plus ancienne structure de Russie, et d'un site typique des groupes culturels Sarkiques. SCP-2408-3 est composé de matériaux organiques et inorganiques. Sa portion inorganique correspond à l'extérieur, et est constituée de mégalithes de gabbro (souvent appelé "granit noir") empilés. Sa partie organique et anormale remplit l'intérieur, et se compose d'os, de muscle et de viscères.

Parmi les "étages" de ce complexe se trouvaient une arène de gladiateur et un grand autel. Les restes de douze femmes âgées étaient accrochés au plafond - apparemment éventrées et pendues avec leurs propres intestins. Les grilles de fer au sol sont similaires à celles que l'on trouve dans les usines de préparation de la viande, et servent probablement à récupérer le sang et la plupart des entrailles.

5qxhW92.jpg?1

Image partielle de SCP-2408-4, constituée et compilée par un radar à pénétration de sol.

SCP-2408-4 est un organisme humanoïde situé directement sous SCP-2408-3, positionné horizontalement, avec les bras et les jambes étendus vers l'extérieur. L'entité semble immobile/dans l'incapacité de se déplacer, et est vraisemblablement en état de mort cérébrale. Elle est génétiquement humaine (quoique de nombreux gènes normalement dormants se soient exprimés chez elle), mais présente des caractéristiques qui n'apparaissent pas naturellement chez l'être humain (en dehors de malformations génétiques qui sont quasi systématiquement mortelles), parmi lesquelles :

  • un œil unique situé au centre du visage.
  • une fente nasale plate au lieu d'un nez proéminent.
  • des défenses, des cornes, et d'autres protubérances de kératine.
  • trois rangées de dents acérées, ainsi qu'une mâchoire de grande taille (proportionnellement à la taille de l'entité) munie de muscles puissants.
  • un exosquelette partiel qui coïncide avec un endosquelette, les deux étant anormalement solides, avec une résistance à la traction comparable à celle du carbyne.

La principale anomalie concernant SCP-2480-4 est sa taille, estimée à 300 mètres en position debout, pour un poids compris entre 70000 et 72000 tonnes. Ces dimensions sont bien plus importantes que ce qui est physiquement possible pour un animale terrestre. En se basant sur la longueur inhabituelle des bras (comparativement au reste du corps), il est probable que SCP-2480-4 se soit déplacé d'une manière similaire à celle d'un gorille. Une analyse ADN plus poussée à révélé certaines incohérences, qui ont mené à l'hypothèse selon laquelle SCP-2408-4 a constitué une partie de sa biomasse anormale en absorbant un nombre d'organismes humains et non humain potentiellement supérieur à 100000.

Il n'est possible d'accéder à SCP-2408-4 que par 3 puits distincts, dont 2 équipés d'élévateurs mécaniques comme ceux utilisés dans les mines. Chaque puits mène à une région spécifique du corps (le crâne, l'estomac, et les testicules), et il est à craindre que la création de nouveaux puits n'entraîne une instabilité structurelle qui mettrait en danger une grande partie de Moscou. Le passage vers l'estomac, qui n'est pas équipé d'élévateur, semble connecté à l'arène, permettant de nourrir SCP-2408-4.

Plus de 3000 pointes de flèches, harpons et fers de lances en bronze (appartenant à un grand nombre de cultures Eurasiennes) ont été extraits de ses tissus musculaires. La cause exacte de l'état végétatif dans lequel se trouve actuellement SCP-2408-4 est inconnue. Certaines parties de son corps semblent subir une décomposition lente, tandis que d'autres semblent régénérer.

Le corps de SCP-2408-4 est supposé être la source de SCP-2408-2A et SCP-2408-2B. Des éléments indiquent qu'avant sa découverte par les agents de la Fondation, SCP-2408-4 a subi une ablation chirurgicale de certains organes sécréteurs et de certaines glandes (comme les glande surrénale et pinéale, les testicules et l'hypothalamus), qui ont certainement été emportés clandestinement hors de Moscou par des membres du GdI-0432. Le confinement de ces objets organiques anormaux est de la plus haute priorité.

À ce jour, le GdI-0432 a étendu son influence tandis que l'addiction à SCP-2408-2B prend des proportions alarmantes. Les personnes dépendantes depuis de longues durées développent des traits physiques inhabituels (p. ex. une peau parcheminée, des sclérotiques noires et des iris jaunes, des proéminences osseuses, et d'autres mutations). Dans l'incapacité de confiner toutes les personnes dépendantes à SCP-2408-2B, la Surveillance a ordonné la capture et une élimination humaine pour les individus concernés, et a désigné des sites d'exécution. Les cadavres doivent être traités en suivant le protocole d'élimination des déchets toxiques (sauf autorisation pour recherche). Cet ordre restera en vigueur jusqu'au confinement et/ou à l'élimination de SCP-2408-2B.


Source : SCP-2408 | Auteur original : MetaphysicianMetaphysician

révision de page: 5, édité la dernière fois: 13 Dec 2016 14:02
Unless otherwise stated, the content of this page is licensed under Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License

Privacy Policy of website