nn5n Foundation
Branch of SCP Foundation
nn5n: scp-285 Un Travail Qui Prend Hackeur
SafeSCP-285 Un Travail Qui Prend HackeurRate: 11
SCP-285

Objet # : SCP-285
 
Classe : Euclide
 
Procédures de Confinement Spéciales : SCP-285 doit être gardé dans une cellule de confinement pour humanoïdes de Niveau 3 dans l'Aile-B du Site-43. SCP-285 doit avoir accès à toutes les commodités essentielles. Suite à sa récente coopération avec la Fondation, SCP-285 est autorisé à deux heures de promenade libre dans les jardins botaniques du Site-43, sous la supervision d'au moins un garde s'il décide d'y aller.
 
Le personnel ne doit pas discuter du passé de SCP-285 avec PdI-6938 sans l'approbation du Directeur du Site-43. Si cela se produit, les membres autorisés de l'équipe technique doivent retirer manuellement les informations de SCP-285-B en utilisant SCP-285-A.

Les instances de SCP-285-B ne doivent pas êtres éditées sans la permission de l’Administrateur de l’Équipe Technique du Site-43. SCP-285 ne doit jamais retrouver le contrôle de toutes ses capacités, sous aucune circonstance. 

Description : SCP-285 est une entité humanoïde anormale sans forme ni structure interne clairement définie, la seule exception étant SCP-285-A, qui se manifeste constamment sur le dos de SCP-285. Le corps de SCP-285 change sporadiquement, sans aucun motif se répétant parmi ses altérations ; en dépit du traumatisme que SCP-285 subit suite à cette mutation corporelle, le sujet ne démontrera aucun signe de détresse homéostatique. Le sujet dit ne pas pouvoir contrôler ces changements. Ces changements incluent, mais ne sont pas limités à :

  • Perte et croissance de nouveaux membres.
  • Variations de la taille et la forme des parties du corps.
  • Perte et croissance de la hauteur et de la masse.

SCP-285-A semble être un port Ethernet1, qui autorise l’accès à la base de données interne de SCP-285. Lorsqu'on y accède à partir d'un ordinateur capable de connexions filaires entre réseaux, il est possible d’accéder à divers fichiers. Ces fichiers (SCP-285-B) contiennent une variété de fichiers textes, de fichiers audio, de danger-cognitifs et des vidéos. ~ 90% de ces fichiers ont été corrompus. La cause de cette corruption est actuellement inconnue. De plus, SCP-285 est uniquement capable d’accéder aux fichiers qui ont été créés à l’intérieur de sa base de données.

Des investigations concernant SCP-285-B et son contenu révèlent qu’éditer SCP-285-B pourrait causer des changements externes sur le corps de SCP-285 et son état psychologique. L'étendue des changements possibles sans causer de dommages permanents à SCP-285 est actuellement inconnue. Il est probable que PdI-6938 ait utilisé cette capacité pour s’évader du GdI-102 (''Unité des Incidents Inhabituels'') grâce à l'édition répétée de la structure faciale et de la morphologie de SCP-285, tout en ajoutant des capacités offensives basées sur la thaumaturgie pour protéger les agents faisant partie du GdI-102.

Récupération : SCP-285 a été récupéré suite à une tentative d'arrestation l'impliquant lui-même et un individu inconnu (actuellement considéré comme le créateur de SCP-285) à Las Vegas, dans le Nevada. SCP-285 et l’individu inconnu (PdI-6938) ont initialement été arrêtés suite à un excès de vitesse, avant que l’officier ne découvre que PdI-6938 venait d'attaquer un bâtiment fédéral à [SUPPRIMÉ], en Californie. Il a été révélé par la suite que ce bâtiment fédéral était sous le contrôle direct du GdI-102, et était utilisé comme prison pour humanoïdes anormaux. L’attaque de PdI-6938 et SCP-285 s’est soldée par la mort de 34 membres du personnel appartenant au GdI-102 et par la libération d’environ 70% de la population de la prison.

L’officier a tenté d’arrêter SCP-285 et PdI-6938, mais a été attaqué par SCP-285. PdI-6938 s’est ensuite échappé, laissant SCP-285 avec l’officier de police. SCP-285 a ensuite été arrêté et placé sous la garde du GdI-102, avant d’être finalement transféré à la Fondation, suite à un Échange d'Informations anormales entre la Fondation et le GdI-102. Les forces de l’ordre locales et les Agents Fédéraux ont tous deux été incapables de localiser PdI-6938. Des voies anormales localisées dans le Nevada sont actuellement en train d'être examinées par les Forces d'Intervention Mobiles de l'U2I et de la Fondation.


Rapport d’interview

Interviewer : Dr Henderson

Sujet : SCP-285

<Début de l’enregistrement>

Dr Henderson : Quel est votre but ?

SCP-285 : Je ne sais pas.

Dr Henderson : Comment pouvez-vous ne pas savoir ?

SCP-285 : Je ne sais juste pas. J’ai une idée de pourquoi j’ai été créé, mais je ne suis pas très sûr.

Dr Henderson : Et bien, dites-moi pourquoi vous avez été créé selon vous.

SCP-285 : Et bien, pour divertir les enfants. Du moins, à l’origine. Cependant, mon but a probablement été [pause] altéré, faute d'un meilleur terme.

Dr Henderson : Comment pensez-vous que avez été altéré ?

SCP-285 : C’est difficile à expliquer. Je me rappelle parfaitement de certaines choses, mais pas d’autres. Je pense qu’il était fou, et qu'il voulait faire du mal à quelqu’un. Et il m’a utilisé pour l’aider à lui faire du mal. J’espère qu’il n’a pas réussi.

Dr Henderson : Pourquoi ne voulez pas qu’il réussisse ?

SCP-285 : Je ne veux faire de mal à personne.

Dr Henderson : Alors pourquoi avez-vous attaqué cet officier ?

[SCP-285 s’arrête de parler]

SCP-285 : J’ai juste fait ce qu'on m'a dit de faire. Mais je pense que c’est la seule fois où il m’a forcé à blesser quelqu’un. Du moins, je pense qu’il l’a fait.


Dr Henderson : Pourquoi, selon vous, votre créateur a mis ces divers fichiers à l’intérieur de vous ?

SCP-285 : En guise d’assurance, je suppose.

Dr Henderson : Expliquez.

SCP-285 : Vous voyez, je me souviens que ma, euh, ''base de données'', faute d'un meilleur terme, est de nature biologique. Mon cerveau [SCP-285 tapote sur sa tête], contient toutes les informations de ma ''base de données'', même si je ne peux pas accéder à tout ce qu'il a mis en moi. Ou tout ce qu'il ne voulait pas que je vois.

Dr Henderson : Donc, si votre cerveau venait à être endommagé ou si vous mourriez, tous les fichiers à l’intérieur de votre base de données disparaîtraient ?

SCP-285 : Elles ne vont pas disparaître pour autant, mais elles se corrompront. Mais, oui, c’est l’idée. Il voulait être sûr que si j’étais capturé par la ''uh-deu-hi'' ou peu importe comment ça s'appelait, ils ne seraient pas capables de lire mes fichiers. Il détestait vraiment ces gens. Peut-être que c’est ce qui l’a rendu fou en premier lieu. Je me souviens qu'à chaque fois que je lui parlais de ça, il se mettait en colère et criait beaucoup après moi. J’ai pleuré un peu, mais pas beaucoup. Il déteste quand je pleure. Ce n’est pas de ma faute s’il m’a créé pour pleurer.

Dr Henderson : A-t-il déjà parlé de quoi que ce soit qui aurait pu expliquer pourquoi il était tant en colère ?

SCP-285 : Non, mais à l'entendre on aurait dit que c'était la fin du monde pour lui. C'est pour ça qu'il m'a créé, je pense. Ce pourquoi il m'a altéré. Il voulait m’utiliser comme quelque chose, euh, une arme, je suppose ? Peu importe ce que c’était, il voulait faire du mal à la ''uh-deu-hi''. Il avait l’habitude de parler sans cesse du fait qu'ils étaient maléfiques et qu'ils méritaient d'être détruits parce qu’ils lui avaient tout pris, et de comment ils devraient tous mourir. C’était effrayant.

Dr Henderson : Et bien, l’U2I n’est pas maléfique ; je peux le dire en connaissance de cause.

SCP-285 : Comment ? Il m’a dit qu’ils kidnappent et tuent des personnes innocentes qui n’ont rien fait sauf exister. Il m'a raconté comment ils ont rendu la vie infernale pour lui, ses amis et sa famille. Je n'ai jamais eu de famille, mais ça doit faire mal, non ?

Dr Henderson : Peu importe ce que votre créateur vous a dit, ça n’a rien à voir avec la réalité.

SCP-285 : Si vous le dites, docteur. De toute façon, je vous crois davantage que lui.


Dr Henderson : Pourquoi pensez-vous que votre créateur vous a abandonné ?

SCP-285 : Il n'avait plus besoin de moi.

Dr Henderson : Pourquoi n'avait-il plus besoin de vous ?

SCP-285 : Il a fait ce qu’il voulait faire, peu importe ce que c’était. Je pense que j’étais simplement un fardeau de plus.

Dr Henderson : Si vous étiez vraiment un ''fardeau'', comme vous le dites, pourquoi ne vous a-t-il pas tué lui-même ?

SCP-285 : Je pense qu’il allait le faire, après avoir téléchargé tous les fichiers de ma ''base de données'', il allait le faire. Mais il a été interrompu. Et il a paniqué, et a simplement espéré que le policier en finirait avec moi. Je suis reconnaissant qu'il ne l'ait pas fait, vous savez ? J’aime vivre. Encore plus qu’avant.

Dr Henderson : Pourquoi pensez-vous qu’il voulait se débarrasser de tous les fichiers dans votre base de données ?

SCP-285 : Quelque chose y était, quelque chose à propos d’autres personnes. Il leur a fait quelque chose. Il leur a volé quelque chose de très important. Je pense qu’il faisait partie des leurs à un moment, mais qu'il les a quittés. Peut-être que je faisais aussi parti des leurs, je ne sais pas, mais je sais que peu importe de quel groupe il s'agissait, il ne voulait pas qu’ils le retrouvent. Ou qu’ils me trouvent.

Dr Henderson : Vous rappelez-vous du nom de ce groupe ?

SCP-285 : Je ne sais pas. Je me souviens qu’il parlait de ''putains de drogués'', mais c’est à peu près tout.

<Fin de l’enregistrement>


Addendum-285-1

Les documents suivants sont classés par ordre chronologique et proviennent de la base de données interne de SCP-285 ainsi que de fichiers liés au GdI-102. Le but de ce regroupement est de fournir une possible chronologie en ce qui concerne la création de SCP-285 ainsi que les motivations générales et le but de PdI-6938.

Le document suivant était un fichier audio supprimé, supposément adressé aux propriétaires originaux de SCP-285.

[DONNÉES CORROMPUES]

Je me fous de ce que blunt pense ou dit. J’ai besoin de lui. Sans lui, je ne serais pas arrivé aussi loin. Ces putains de fédéraux rampent partout autour de ce putain d’endroit, et ce type est la seule chose qui les tienne éloignés de moi. Tu devrais être heureux qu’il soit là. Mieux vaut pour eux qu’ils soient désorientés et dans le néant que juste tués, OK ?

Mec, tu as vraiment donné à ce gars des pouvoirs géniaux. Tu es sûr qu'il est censé être un truc pour enfants ? Je croyais qu’on devait être des pacifistes ou un truc dans le genre ?

Pas que je m'en plaigne.

Tu sais, c’est la seule chose que j’ai toujours détesté à propos de vous deux. Tu es trop fragile. Tu ne ripostes jamais. Tu ne fais que t’asseoir sur ton cul en faisant des blagues et tu ne fais rien.

Ouais, c’était sympa, ce qu’on a fait. Pendant un certain temps, en tout cas. Puis Jordan s'est fait prendre. Vous deux vous ne comprendriez pas. Ce que ça fait de devoir s'occuper de quelqu'un. De veiller sur quelqu'un. De faire [pause] des choses vraiment merdiques pour protéger ceux que tu aimes.

[DONNÉES CORROMPUES]

Et à chaque fois que j'ai essayé de te demander à toi et aux autres ce que nous devrions faire à propos de Jordan. À propos de la manière dont les Corbeaux l'ont eu. Tu te souviens de ce que tu as dis, Jude ? "Il a eu que ce qu'il méritait" ?

Et bien, je m'en rappelle.

[DONNÉES CORROMPUES]

Peut-être que nous avons besoin de quelques de terroristes dans ce monde. Pour péter une cheville ou deux à l'homme.

[DONNÉES CORROMPUES]

Document faisant supposément référence au même "Jordan" que dans le Document-A.

Copie électronique ci-dessous conformément à la Loi sur les Documents Fédéraux

Fichier U2I 2016-982 : Nom de code "Fêtard"

Résumé : Suspect capable de Thaumatologie de haut niveau de déformations mineures de la réalité. Possibles liens avec La Main du Serpent, une organisation terroriste anormale, et est principalement actif dans le Sud de la Californie et dans le Nevada. Possible membre de l'emplacement secret connu sous le nom de "La Bibliothèque", le quartier général de La Main du Serpent.

Le document suivant a été découvert à l'intérieur des fichiers mémoire de SCP-285. Il s'agissait initialement d'une vidéo, mais seul l'audio a pu être récupéré.

L'audio commence par le son d'une voiture sur une route. Une voix d'homme peut être entendue en train de parler, identifié comme PdI-6938.

PdI-6938 : C'est des animaux, chacun d'eux. Ils nous frappent, ils abusent de nous, ils nous font suivre leurs règles, qui nous désavantagent toujours, et ils espèrent qu'on va pas contre-attaquer ? C'est horrible. 

SCP-285 ne dit rien.

PdI-6938 : Ben toi et moi on va leur montrer. On va récupérer Jordan, et toi, moi et lui on va conquérir le monde. Pas vrai, Hax ? 

SCP-285 ne répond pas.

PdI-6938 : Pas vrai, Hax ? 

SCP-285 : O-Oui, oui monsieur.

PdI-6938 : Je préfère. Maintenant prépare-toi, y'a des fédéraux droit devant. Normalement c'est là qu'ils gardent la liste des prisonnier et tout. Et file moi ce masque. C'est pas parce que t'en as pas besoin que c'est pas mon cas.

La voiture ralentit avant de s'arrêter, les deux portes s'ouvrent et sont claquées. Quelques paroles basses peuvent être entendues, ainsi que le son d'une porte ouverte puis fermée.

Le son est coupé durant trente et une minutes avant de reprendre.7 Des bruits de vomis peuvent être entendus, ainsi qu'une personne en train d'hurler.

PdI-6938 : Putain de nique ta mère ! T'as pas foutu de faire quoi que ce soit correctement, gros con ?

SCP-285 : J-Je suis désolé, je peux pas— 

SCP-285 est interrompu par ses nausées.

PdI-6938 : Putain de diminué. <Soupire> Pourquoi a-t-il fallut qu'on fasse de toi une telle tafiole ?

SCP-285 : Oh mon Dieu, je peux pas le faire. Ça fait mal.

PdI-6938 : Je m'y attendais. Ils m'ont fait te mettre cette réaction. 

SCP-285 : Ils ? 

PdI-6938 : Ouais, ces putains de drogués. C'est de leur faute ce qu'il se passe. Lorsque quelqu'un comme moi ou qui que ce soit d'autre se sent mal de tuer quelqu'un, c'est genre cinq fois plus douloureux pour toi. Empathie augmentée et tout. Je t'aurais bien fait comme moi, mais il fallait qu'ils—

Les bruits de vomis reprennent. 

SCP-285 : Enlève-moi ça ! Aide moi, rends-moi sociopathe ou n'importe quoi, je peux pas continuer à faire ça pour le restant de mes jours.

PdI-6938 : Je peux pas. C'est un truc intégré qu'ils m'ont fait mettre directement en toi. Je devrais te tuer pour le retirer. Donc t'as plutôt intérêt à t'y habituer Hax. Heureusement ce n'était pas totalement inutile. On a ce qu'on voulait. Va, euh, te reposer, ou je sais pas quoi.

SCP-285 : O-Oui monsieur. 

<Fin de la vidéo>

L'appel téléphonique suivant est supposé être un échange entre le PdI-6938 et le PdI-6939 ("Jordan") après qu'ils se soient échappés du complexe correctionnel où PoI-6939 avait initialement été placé. 

PdI-6938 : Hey, mec, t'es là ? 

PdI-6939 : Ouais, ouais. Il s'est passé quoi ? 

PdI-6938 : Aucune putain d'idée mec. Nos, euh, nos amis communs ont fait quelque chose à Hax. 

PdI-6939 : Tu veux dire quoi quand tu dis qu'ils lui ont 'fait quelque chose' ?

PdI-6938 : Je peux pas fouiller dans ses dossiers là. Pas sans risquer de le tuer, en tout cas.

PdI-6939 : Et ? 

PdI-6938 : Ça veut dire que c'est un fardeau. Ils connaissent son visage, et il n'a pas tous les trucs cools qu'il avait avant. Maintenant faut juste qu'on [pause] soit imprévisibles. Il est trop dangereux. 

PdI-6939 : On fait quoi ? 

PdI-6938 : On, euh, on fait ce qu'on doit faire. 

PdI-6939 : Évidemment. Et où ça ? 

PdI-6938 : Pas à Vegas. On se voit à Salt Lake. 

PdI-6939 : D'accord. Juste, sois prudent, d'accord ?

PdI-6938 : Tu me connais, frérot. Je t'aime. 

PdI-6939 : Je t'aime aussi. 


Addendum-285.2

Le document suivant a été donné à la Fondation par le GdI-102 durant l'échange initial entre le GdI-102 et la Fondation.

Ma parole ! Vous avez trouvé votre propre M. Hax par Les Joueurs Contre l'Herbe ! Utilisez toujours des antivirus, les enfants. Qui est ce Fourchan ?

Trouvez-les tous et devenez M. Joueur !

01. M. Littéralement Tueur en Série
02. M. Normie
03. M. Bernie Sanders
04. M. Tout Est Gratuit Dans Tous Les Magasins
20. M. Téléphone Rose
21. M. Vertus Paradisiaques
22. M. Péchés Mortels
23. M. Personnage Original
24. M. D.É.F.I.
25. M. Gentrification
26. M. Fou des Jeux-Vidéos
27. M. Mème
28. M. Inquiétant (retiré)
29. M. Destin
30. M. Monty Python : Sacré Graal
31. Mlle. Zapatiste
32. M. Hax ✔
33. M. A Juste Le Tatouage
34. M. Texte du Haut et M. Texte du Bas
35. M. Final
36. M. Le Humble Marchand de Filtres à Eau


Addendum-285.3

Le document suivant a été découvert à l'intérieur d'une enveloppe scellée adressée au personnel du Site-23.

Chers Geôliers/Corbeaux,

Je sais que ce genre de chose ne fait pas partie de notre style habituel, mais nous avons collectivement décidé que cette situation ne pouvait pas être considérée comme 'normale', loin de là.

Nous savons que vous avez Hax, et nous savons ce qui lui est arrivé. Cela inclut ce qui s'est passé avec Ken and Jordan, et ce qu'ils avaient prévu de faire. La façon dont nous l'avons appris n'est pas importante, c'est ce que nous en avons tiré qui compte. Et nous voulons juste dire à chacune des personnes impliquées :

Nous sommes désolés.

Nous sommes désolés d'avoir fait confiance à un monstre que nous prenions pour un ami. Nous sommes désolés de ne pas avoir pu l'arrêter à temps. Nous sommes désolés de ne pas avoir pu empêcher ce qui t'est arrivé, Hax. Et moi, au nom du reste du groupe, tiens à dire que nous n'avons jamais voulu que ça se termine de cette manière. Pour Hax, pour les Geôliers, pour les Corbeaux, qui n'avez pas mérité ce qui vous est arrivé.

On voulait juste rendre les enfants heureux avec nos pouvoirs.

On voulait juste se moquer de vous et des Corbeaux.

On ne voulait pas tout ça. On ne pensait pas que les choses se termineraient comme ça.

On est vraiment désolés.

Signé, les Joueurs Contre l'Herbe.

P.S. Ne vous en faites pas pour Ken et Jordan. On s'en est occupé.

révision de page: 8, édité la dernière fois: 13 May 2018 18:35
Unless otherwise stated, the content of this page is licensed under Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License

Privacy Policy of website