nn5n Foundation
Branch of SCP Foundation
nn5n: scp-1633 Le Jeu Vidéo le plus Dangereux
SafeSCP-1633 Le Jeu Vidéo le plus DangereuxRate: 241
SCP-1633 - Le Jeu Vidéo le plus Dangereux
notation: +3+x

Objet #: SCP-1633

Classe: Sûr

Procédures de Confinement Spéciales: Une copie de SCP-1633 doit être stockée sur un DVD-ROM standard lui-même rangé dans un casier sécurisé dans le Site-15, avec toute la documentation s''y rapportant et le matériel annexe. Tout individu souhaitant réaliser des expériences sur SCP-1633 doit déposer une demande écrite au Docteur Berger. Les expériences seront effectuées uniquement sur des ordinateurs du site répondant à tous les critères précisés sur le document SCP-1633-HS-01.1 Ces ordinateurs peuvent être utilisés sur de longues périodes d''expérimentation (jusqu''à six (6) mois), mais le disque dur doit être formaté et tous les composants détruits à l''issue de l''expérimentation.

Aucune sauvegarde personnelle ne doit être jouée au-delà de la fin du troisième acte du jeu sans l''autorisation expresse du Dr. Berger. Jusqu''à ce point, la sauvegarde et le fichier .ptd affilié doivent être effacés.

Description: SCP-1633 est un jeu vidéo pour ordinateur créé par le studio de développement indépendant ███████ █████, aujourd''hui fermé. La copie en possession de la Fondation est une version bêta du jeu. Le cœur du programme est relativement terminé, mais plusieurs éléments sont encore en développement: certaines textures manquent, il y a plusieurs problèmes d''ordre graphique, la musique est soit absente, soit remplacée par une composition « générique », et ainsi de suite.2 Comme cette version fut finalisée deux jours avant que la Fondation n''investisse les locaux de ███████ █████ le ██/██/201█, il est supposé qu''il s''agit de la version la plus complète du jeu qui existe.

La source des propriétés anormales du jeu, qui fut par ailleurs un point très important de la campagne de marketing du jeu, sont ses soi-disants « algorythmes de tactique heuristique ». Après qu''un joueur ait sauvegardé sa partie et ait quitté le jeu, une application se lancera sur l''ordinateur du joueur en arrière-plan.3 Lorsque l''application est terminée, soit un nouveau fichier doté de l''extension « .ptd » est créé dans le même dossier que la sauvegarde du joueur, soit un fichier .ptd existant est mis à jour.4 Quand un joueur charge une sauvegarde existante dotée d''un fichier .ptd associé, les ennemis dans le jeu seront plus intelligents et efficaces, et ce d''une manière proportionnelle à la durée totale passée à jouer au jeu.5 Au départ, cela entraînera une hausse de la difficulté du jeu, avec des ennemis s''adaptant aux armes, stratégies, et manière globale de jouer d''un joueur. Cependant, au bout d''un certain temps, les ennemis prennent conscience de l''existence du joueur et commencent à l''attaquer plutôt que les personnages du jeu.

La progression typique est la suivante:6
Temps total Intelligence des ennemis
0-2 heures Les ennemis ne disposent d''aucune forme de pensée stratégique de base et chargeront le personnage du joueur sans tenir compte des armes équipées, de l''équipement, de la présence d''abris, etc.
2-5 heures Les ennemis commencent à adapter leurs tactiques à leur environnement et aux armes qu''ils emploient. Par exemple, les ennemis équipés d''armes à courte portée tenteront de se rapprocher du personnage du joueur avant d''attaquer, et dans le cas de combats à longue portée chercheront à s''abriter. A ce stade, les ennemis sont à peu près au niveau d''un civil non entraîné .
5-8 heures Les ennemis commencent à contrer les tactiques favorites d''un joueur. Par exemple, ils attaqueront un joueur qui utilise des armes à longue portée depuis un abri à l''aide de grenades ou d''armes infligeant des dégâts sur une zone pour le forcer à s''exposer. Ils utiliseront l''environnement aussi bien à des fins offensives que défensives : par exemple en plaçant des pièges dans des goulets d''étranglement ou en se mettant en embuscade dans des zones de « respawn ». A ce stade, les ennemis sont du niveau d''un soldat humain entraîné.
8-12 heures Les ennemis commencent à employer des tactiques ciblées sur le joueur plutôt que sur les personnages. A un moment indéterminé, les ennemis semblent se rendre compte que les personnages des joueurs sont contrôlés par une intelligence « extérieure », et ajustent leurs stratégies en conséquence. Plutôt que d''attaquer les personnages du joueur, les ennemis se placeront de manière à bloquer le champ de vision du joueur. Les ennemis ont pu être observés se comportant d''une manière évoquant des « bugs » informatiques (marchant constamment vers des murs, réalisant encore et encore les mêmes actions, se figeant sur place), attendant que le joueur cesse de les considérer comme une menace avant d''attaquer. Durant une partie, les ennemis employèrent à plusieurs reprise le sort « flash solaire »7 lors de chaque affrontement, en en modifiant la fréquence à chaque fois. Finalement, ils réalisèrent une fréquence « stroboscopique » qui se révéla déroutante pour la joueuse et finit par provoquer une crise d''épilepsie.
12 heures et + Les ennemis commencent à attaquer le joueur sur un plan psychologique. Les modalités spécifiques d''attaque varient énormément puisque le jeu ajuste ses attaques selon le profil psychologique de chaque joueur. Face à un joueur qui gérait individuellement ses personnages avec une attention toute particulière sur leur contrôle individuel, les ennemis employaient des attaques qui causaient pas ou peu de dégâts mais qui plaçaient les personnages dans un état de « confusion », un état qui empêche temporairement le joueur de contrôler ses personnages. Cependant, plutôt que d''attaquer les personnages « confus », les ennemis se contentaient de les encercler et d''utiliser constamment des attaques de « confusion » pour empêcher le joueur de faire quoi que ce soit. La quasi-impossibilité à contrôler les personnages qui en résulte eut un effet important sur la capacité du joueur à se concentrer. Dans un autre exemple, les ennemis « kidnappèrent » un des personnages du joueur et l''emmenèrent rapidement hors champ. Plus tard, dans le même niveau, le joueur découvrit le cadavre du personnage étendu sur un « autel » rudimentaire, en train de se faire continuellement attaquer par un groupe d''ennemis. Cela n''eut pas d''effets supplémentaires, à l''exception de l''addition continue d''une texture « d''éclaboussure de sang » sur le sol et les murs de la pièce, mais cela perturba visiblement le joueur.

Aucune amélioration sensible de l''intelligence n''a été observée au-delà de douze heures. Il est supposé que ceci représente le niveau maximal d''aptitude pour les ennemis du jeu, à moins qu''il ne soit dirigé par une entité consciente (voir le Document-1633-DX-12 pour plus d''informations).

Informations sur le jeu: SCP-1633 est un jeu-de-rôle-action à la troisième personne de gestion d''escouade, jouable grâce au clavier et à la souris. Les personnages du joueur sont visibles à l''écran , le point de vue du joueur sur le jeu étant placé en hauteur. Le joueur contrôle une escouade de quatre personnages, avec un contrôle direct sur l''un des personnages à la fois et un menu de commandes pour contrôler les trois autres.8 Chaque personnage dispose d''une spécialité : le « franc-tireur » utilise des armes à longue portée, « l''alchimiste » a accès à des potions et produits chimiques aux effets divers, le « roublard » peut se déplacer furtivement et assassiner les ennemis, tandis que la « brute » a plus de santé que les autres personnages et cause plus de dégâts au corps à corps. L''expérience obtenue en tuant des ennemis et en accomplissant des objectifs peut être utilisé pour améliorer les compétences et les attributs des personnages.

Le jeu se déroule dans un monde « steampunk » peuplé de diverses races fantastiques (humains, nains, orques, gobelins, etc.). Une technologie basée sur l''usage de la vapeur et de machinerie et la magie existent côte à côte. Les zones urbaines sont principalement inspirées du Londres de l''époque victorienne. Les personnages du joueur sont un groupe de criminels qui ont été engagés par l''Archiduc de Bowdrick afin d''enquêter sur un vol. Au fur et à mesure du jeu, ils découvrent qu''une ancienne entité quasi-divine nommée « Kr''th''nar » cherche à s''échapper de son emprisonnement plusieurs fois millénaires et à dévorer le monde.

Journaux de tests:

Test numéro: 001

Sujet: Assistant chercheur Ross

Notes: Ross était un joueur de jeu vidéo passionné et expérimenté. Son désir maladif de tester le SCP, qui l''a poussé à ne pas respecter les procédures et à négliger la phase de test par les Personnels de Classe D, a été noté dans son dossier.

Observations: Après 47 minutes de jeu, Ross commença à essayer de découvrir des bugs ou des « raccourcis » dans le moteur du jeu afin de pouvoir terminer le jeu plus rapidement. Il en trouva plusieurs, notamment une façon de déplacer ses personnages 33 % plus rapidement que la normale et un moyen pour utiliser une compétence plusieurs fois d''affilée sans devoir laisser passer une période de « récupération ». Ross mis fin à sa première session de jeu après 2 heures et 12 minutes, en plein milieu du premier acte.

En redémarrant le jeu le lendemain, Ross remarqua immédiatement l''amélioration de l''intelligence des ennemis. Ses notes indiquent que les ennemis utilisaient leurs armes de manière plus efficace, et qu''ils l''attaquaient en groupes comprenant des capacités offensives variées. Il joua pendant 1 heure et 33 minutes, en sauvegardant à la fin du premier acte.

Durant la troisième session de jeu, les ennemis commencèrent à exploiter des bugs du moteur de jeu pour attaquer les personnages de Ross. Certains de ceux ci étaient des manipulations qui avaient auparavant été découvertes et utilisées par Ross ; d''autres furent découvertes de manière indépendante. Ross fut surpris par ceci, mais continua à jouer pendant 2 heures et 50 minutes.

La quatrième et dernière session de jeu de Ross s''acheva au bout de sept minutes. Il commença par rabattre un groupe d''ennemis dans un lieu qu''il avait visité auparavant ; alors qu''il pénétrait dans un bâtiment, deux ennemis firent tomber un ensemble de caisses sur les personnages de manière à ce que ceux ci se retrouvent « sous » le monde du jeu. Dans cet espace, la physique du jeu était légèrement différente, permettant à des ennemis postés en embuscade de faire « flotter » les personnages de Ross dans un espace vide sans limites. Après plusieurs minutes passées à essayer de reprendre le contrôle, Ross quitta le jeu par frustration.

Test numéro: 002

Sujet: D-22930

Notes: D-22930 souffrait d''importants problèmes de maîtrise de soi et fut placé dans le Programme Classe D suite au meurtre de sa petite amie.

Observations: La progression de D-22930 dans le jeu fut lente et sans incidents notables, proche du schéma « standard ». Il joua un total de 13 heures et 44 minutes, avec quatre pauses pour sauvegarder et relancer le jeu. Après avoir relancé le jeu une cinquième fois, D-22930 remarqua que les ennemis n''attaquaient plus ses personnages. D''importants groupes d''ennemis se précipiteraient vers les personnages, lâcheraient leurs armes, et se mettraient en position de soumission (les mains placées en l''air, agenouillés, prosternés devant le joueur, etc.). D-22930 tua ces ennemis de la même manière qu''auparavant, jusqu''à ce que les groupes d''ennemis soient si nombreux qu''il lui fallait plusieurs minutes pour faire l''équivalent de trois mètres. Il commença à être de plus en plus énervé que les ennemis ne « jouaient pas le jeu », et il essaya de passer au travers de ces groupes en utilisant la compétence « charge du taureau ».9 Des ennemis commencèrent alors à attaquer ses personnages, toujours depuis un angle qui faisait qu''il lui était impossible d''identifier l''attaquant dans la foule. Sa frustration s''accrut au point qu''il essaya de casser le clavier ; à partir de ce point le groupe tout entier devint hostile et tua ses personnages à mains nues.

Test numéro: 014

Sujet: Agent ██████

Notes: Agent ██████, avant de rejoindre la Fondation, était un membre de l''armée ██████ et finalement des forces spéciales ██████. Par conséquent, elle a une grande expérience des tactiques employées avec des unités d''assaut de petite taille.

Observations: Après une brève période d''apprentissage des contrôles, l''Agent ██████ se révéla assez douée au jeu, et atteint la fin de l''acte un en une session de 4 heures et 19 minutes. Après avoir sauvegardé et relancé la partie, les ennemis commencèrent à employer des contre-mesures efficaces face à ses tactiques, notamment en essayant de se fondre dans des groupes de PNJs non hostiles, en plaçant des « mines » et d''autres pièges sur les routes principales, et en employant des tireurs d''élite postés à de multiples emplacements en hauteur. La possibilité d''employer SCP-1633 comme un moyen de développer des contre-tactiques face à des types d''attaque spécifiques a été proposée.

Test numéro: 021

Sujet: D-30620

Notes: D-30620 fut choisi parce qu''il avait une certaine expérience des jeux vidéo disponibles sur le commerce et qu''il avait exprimé sa volonté de procéder au test. Il lui fut demandé de battre le jeu sans sauvegarder ou quitter le jeu, bien qu''il lui fut permis de mettre le jeu en pause pour avoir quelques périodes de repos, et de la nourriture, de l''eau et l''équipement nécessaire pour qu''il puisse dormir lui furent mis à disposition.

Observations: Le test dura au final 13 heures, 31 minutes, avec 2 heures et 12 minutes qui furent employés par D-30620 pour se reposer. Aucune amélioration de l''intelligence des ennemis ne fut observée durant le jeu. Des bugs et des éléments manquants furent observés plus fréquemment au fur et à mesure que D-30620 avança dans le jeu ; il est supposé que cela était dû au fait que les derniers niveaux n''étaient pas aussi avancés dans leur développement que les premiers. Les dialogues étaient identiques aux scripts les plus avancés dans les documents annexes. Après que le boss final, Kr''th''nar, fut battu, le jeu commença à jouer une cinématique de fin, mais planta.

Après le crash, le jeu créa un fichier .ptd associé au jeu terminé. Le processus prit plusieurs heures de plus que ce qui avait été prévu au vu du temps qui avait été nécessaire pour créer ou mettre à jour les précédents fichiers .ptd, et le fichier était également bien plus important qu''anticipé. Il fut demandé à D-30620 de démarrer une nouvelle partie en utilisant l''option « New game plus » du menu principal, en utilisant sa sauvegarde terminée. Après qu''il ait choisi cette option, l''écran présenta un ensemble apparemment aléatoire de pixels noirs et blancs, ressemblant à la neige apparaissant sur une télévision non réglée sur une chaîne. Immédiatement après avoir vu cette image, D-30620 entra dans un état catatonique et ne put être ranimé ; il fut par la suite éliminé conformément aux protocoles en vigueur. L''image n''eut pas d''autres effets sur les autres spectateurs. Elle fut rajoutée aux documents associés et peut être examinée par tout chercheur disposant des autorisations adéquates.

Récupération: L''Assistant Ross, joueur effréné, avait suivi le travail du studio de développement ███████ █████ depuis quelques temps. Le ██/██/201█, un membre de l''équipe des forums officiels du studio signala que ██ de leurs testeurs avaient démissionné la semaine précédente pour raisons personnelles. Intrigué par ces départs, Ross obtint les coordonnées des testeurs et les contacta en se faisant passer pour le représentant d''un cabinet d''avocats embauché par l''un des testeurs afin de lancer des poursuites contre le studio pour conditions de travail inhumaines. Les informations obtenues de cette façon suggéraient de possibles effets anormaux, mais n''étaient pas suffisantes pour justifier une intervention.

Deux semaines plus tard, le ██/██/201█, le corps de Gregor Tillman fut découvert dans son appartement après ce qui semblait être un suicide. La mort de Tillman attira l''attention de la Fondation du fait qu''il était l''un des derniers testeurs de SCP-1633.10 La Fondation prit rapidement en main l''enquête et confisqua toutes les preuves, notamment une version de SCP-1633 que Tillman avait apparemment faite en secret et qu''il avait ramené chez lui. Les documents obtenus sur les lieux furent à la base d''une perquisition de la Fondation dans les locaux du studio sous le prétexte de malversations financières. Tous les éléments liés au jeu furent saisis. Le studio fut placé en liquidation judiciaire peu de temps après.

Lors d''entretiens avec les salariés de ███████ █████, les agents de la Fondation apprirent que les « algorithmes de tactiques heuristiques » avaient été exclusivement conçus par le programmeur M███ S█████. Mme S█████ avait démissionné du studio sans préavis une semaine avant le raid de la Fondation. Tous les membres du personnel du studio se virent administrer des amnésiques de classe A et furent libérés. Mme S█████ est actuellement recherchée par les agents de la Fondation. Voir l''addendum ci-dessous.

Tillman fut retrouvé pendu par un cordon électrique à une décoration de plafond ; le décès fut provoqué par asphyxie. Aucun élément anormal ne fut découvert lors de l''autopsie. Les pièces découvertes sur les lieux indiquaient que Tillman avait joué de manière intensive à SCP-1633 depuis qu''il avait quitté ███████ █████, et ce jusqu''à son suicide. Un ordinateur de bureau retrouvé sur les lieux avait été démonté tandis que plusieurs éléments avaient été détruits à l''aide d''un instrument contondant. Plusieurs composants, notamment le disque dur, avaient ensuite été brûlés dans une corbeille métallique. D''autres documents obtenus sur les lieux ont été placés dans le dossier relatif à SCP-1633 ; la lettre de suicide de Tillman est particulièrement intéressante et a été transcrite ci-dessous en tant que Document 1633-DX-12.

Addendum ██/██/201█: Une femme correspondant à la description physique de M███ S█████ fut repérée sur une photographie de l''équipe du studio de développement ██████████. Des agents de la Fondation se mobilisèrent pour l''appréhender, mais elle s''échappa avant d''avoir pu être placée en confinement. Des fragments de code trouvés dans ███████ 2: ██ █████, un jeu en cours de développement par ██████████, présentent des similitudes avec le code de SCP-1633.11 M███ S█████ est désormais considérée comme une personne d''intérêt et est actuellement activement recherchée par l''Equipe d''Intervention Mobile Mu-6 (« Ne Détestez pas le Joueur »).

Document 1633-DX-12: Ce document fut trouvé sur les lieux du suicide de Gregor Tillman. Il était écrit à la main sur plusieurs feuilles de papier quadrillé ; l''écriture était tremblante et irrégulière, mais fut identifiée comme étant celle de Tillman.

au début de ce boulot ██████12 ma raconté toutes ces conneries à propos d'' « algorithmes tactiques » mais de la merde, jai joué toute ma vie et je savais que je pouvais tout battre, même les trucs flippants, jai joué à ███████ ████████, jai joué à ███████, je pouvais le faire.

quand jai commencé à jouer ils apprenaient rapidement. jutilisais tout le temps le fusil de sniper et après à peu près une heure ils avaient appris à se mettre à couvert. et après quelques heures ils montaient des embuscades. et aprrès [sic] quelques heures ils commençaient à me sniper à leur tour tout en envoyant un autre groupe m''encercler. après, ils ont découvert comment faire planter le moteur physique pour monter sur des caisses qu''ils me balançaient dessus ou pour esquiver en passant à travers le sol. ils apprenaient mais c''était un truc simple, c''était de l''évolution, une partie comprenait un truc, du coup ça survivait un peu plus que les autres, ce n''était pas dirigé.

après l''acte trois krthnar [sic] se ramène. Il est sensé être un de ces putains de monstres cosmiques tarés à la Lovecraft qui peut lire l''esprit des joueurs et corompre [sic] ton âme et tout le bordel. il s''est montré juste après que j''ai tué strikk le buveur de sang, cette saloperie de grosse araignée. il est sensé faire un long discours comme quoi jai tué son général sur ce plan et comme quoi il doit maintenant agir directement ou quelque chose dans ce genre. mais à la place il a dit que jétais un adversaire à sa taille mais que je trichais parce que jétais sur un autre plan.

krthnar nétait pas comme les autres ennemis parce quil était pas sensé lêtre. il devait être intelligent, il devait tout savoir. alors cest ce quil a fait. tout ce temps il avait observé ses larbins pendant quils se battaient contre moi et il savait tout ce quils savaient. ce nétaient plus des mutations aléatoires, cétait planifié. ce nétait pas de lévolution, cétait du design intelligent.

je lai ramené à la maison. je devais en savoir plus. je suis désolé mais il fallait que je le fasse. jai copié la dernière version et je lai installé sur mon ordi et jai ramené ma sauvegarde et cet autre fichier avec moi sur une clé usb.

ça a été la même chose là bas. il continuait à me dire que je lempêchais datteindre son but en lenfermant dans un bocal. peu importait où jallais dans le jeu il continuait à crier et à se plaindre.

et puis il alla plus loin. Au début cétait juste mes autres programmes qui ralentissaient, le disque dur qui peinait alors quil aurait pas dû. puis la fois suivante où jai joué au jeu il s''est mis à parler de mes pièces. le niveau [[DONNÉES SUPPRIMÉES]]13. tous les ennemis me ressemblaient. je pense qu''il pouvait me voir grâce à ma webcam. il a commencé à me narguer à propos de Jenny14, en me lisant certains passages de ses mails et en rejouant la rupture. il trouva les vidéos que javais delle et il fit en sorte que les ennemis parlent avec sa voix.

puis il fut partout dans mon ordinateur. jai désinstalé [sic] le jeu mais il était toujours là. il continua à ouvrir des documents et à menvoyer des messages avec. il me traitait de « vulgaire tricheur » et de « misérable ver » et d''autres saloperies, il me disait de le combattre « sur le même plan ». dès que je compris quil était sorti du jeu jai coupé mon modem et enlevé la carte wifi mais je sais pas si jai été assez rappide [sic] ? peut être quil est sorti.

jéteignais l''ordinateur mais il continua à le rallumer. je voulais le casser mais je savais pas si ça le tuerait. peut être pas. peut être que ça lui permettrait de sortir. jai essayé de sortir de la maison mais je pouvais toujours lentendre.15 je pouvais pas le laisser seul parce quil aurait pu sortir ou faire quelque chose dautre. je peux plus dormir, jai plus dormir [sic] depuis quil est sorti.

ça fait deux trois jours que ça dure et je peux pas sortir. je peux pas le laisser. il arrête pas de me demander de le relâcher mais je peux pas. je veux le tuer mais je sais pas si je le peux.

jarrive plus à penser. je dois le tuer le tuer le tuer avant que avant quil fasse quelque chose de nouveau. il arrête pas de parler parler et je peux plus penser et je peux pas continuer

je suis désolé je dois partir je suis désolé je suis désolé

Aucune trace de l''entité « Kr''th''nar » ne fut trouvée dans les autres appareils numériques présents dans l''appartement de Tillman. Aucune mention de ce nom ne fut trouvé sur Internet. A l''heure actuelle, la Fondation suppose que l''entité évoquée dans la lettre de suicide de Tillman a été détruite avec son ordinateur.

révision de page: 2, édité la dernière fois: 10 Mar 2015 19:41
Unless otherwise stated, the content of this page is licensed under Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License

Privacy Policy of website