nn5n Foundation
Branch of SCP Foundation
nn5n: scp-2399 Un Destructeur Endommagé
KeterSCP-2399 Un Destructeur EndommagéRate: 144
SCP-2399
redspot.gif

Photographie en time lapse du cheminement de SCP-2399 du ██/██/██ au ██/██/██.

Objet # : SCP-2399

Classe : Keter

Procédures de Confinement Spéciales : En raison de la localisation et de la nature de SCP-2399, tout confinement physique est actuellement impossible. Les agents de la Fondation infiltrés dans les observatoires majeurs doivent confiner les enregistrements et images de SCP-2399. Une campagne de désinformation est en cours, qui a été jusque-là capable de supprimer complètement de la conscience publique toute connaissance concernant SCP-2399.

Les satellites de la Fondation orbitant autour de Jupiter doivent maintenir une vigilance constante sur efforts de reconstruction de SCP-2399, et tout tenter pour empêcher ce processus si celui-ci venait à atteindre une complétion d'au minimum 75%. De plus, un périmètre de satellites de brouillage électromagnétique à longue-distance (Réseau BARRIER) a été disposé dans l'orbite haute de Jupiter. Toute transmission interceptée par ce réseau doit être sommairement décodée et consignée.

Dans le cas où SCP-2399 dépasserait 75% de complétion ou d'une fuite d'information dans le périmètre de brouillage, le personnel de la Fondation requis doit engager le Protocole LEGIONNAIRE-5 (voir Addendum 2399-L5), selon sa complétion à ce moment.

Description : SCP-2399 est une structure mécanique complexe et massive, actuellement localisée dans l'atmosphère basse de Jupiter. Depuis sa découverte visuelle en 1936, il a été observé que SCP-2399 utilise de l'armement extrêmement avancé et basé sur de l'antimatière pour créer des perturbations spatiales et des dévastations [DONNÉES SUPPRIMÉES] atmosphériques observables par un large vortex rouge, communément appelé la Grande Tache rouge.

SCP-2399 semble avoir été endommagé, possiblement à cause d'un impact avec la lune Io, avant de s'arrêter à sa position actuelle. SCP-2399 a été observé relâchant une multitude de petits drones octopodes dans le but de réparer les dommages qu'il a subi. Certains de ces drones resteront à proximité de SCP-2399, tandis que d'autres patrouilleront près des lunes, ou plus profondément directement dans l'atmosphère de Jupiter, à la recherche de morceaux manquants de SCP-2399. Des modèles générés par ordinateurs estiment que SCP-2399 est à 59% de complétion avec un taux actuel de 0,78% par an. Ce taux a augmenté, étant environ à 0,12% en 1970.

Malgré son état endommagé, SCP-2399 semble posséder une source d'énergie illimitée, un bouclier électromagnétique avancé, de l'armement permettant la perturbation de matière, la capacité de réparer ses propres dommages, et un système de localisation et de ciblage précis (voir Addendum 2399-2b). En raison de cette large différence d'avancement technologique entre le créateur de SCP-2399 et nous, à toutes fins utiles, SCP-2399 est actuellement indestructible par des moyens humains. En théorie, SCP-2399 pourrait être rendu vulnérable par une impulsion électromagnétique suffisamment puissante. Malheureusement, une telle technologie n'existe pas encore.

redspot2.png

SCP-2399 (entouré en rouge) tel que visible par l'Unité BARRIER 21

Depuis 1971, SCP-2399 a été le destinataire d'un flux ininterrompu de communications électromagnétiques ayant pour origine la Galaxie du Triangle, située à environ 3 millions d'années-lumière de la Terre. Les dispositifs de voyage de SCP-2399 vers notre système, ainsi que ses dispositifs de communication, sont tous inconnus. De 1971 à 1985, SCP-2399 a reçu en continu un unique message codé qui, après un décodage et une traduction, semble être un ordre de réparer les dommages subis en pénétrant notre système solaire. Après cela, le réseau BARRIER fut établi pour intercepter ces messages. Cela coïncida avec une période de silence radio de l'origine des communication, jusqu'en 1996, lorsqu'un ordre différent commença à être transmis. Le réseau BARRIER a jusqu'à lors empêché SCP-2399 de recevoir cet ordre (voir Addendum 2399-Comm-Log).


Notes sur la découverte de SCP-2399 :

SCP-2399 fut originellement observé, sans le savoir cependant, par Giovani Cassini en 1665. La retranscription suivante est directement tirée du journal de Cassini sur l'événement, traduit de l'italien vers l'anglais.

08/10/1665
J'ai observé quelque chose d'extraordinaire dans les cieux. La nuit dernière, alors que je scrutais à travers mon télescope, j'ai vu ce qui ressemblait à une étoile très lumineuse traverser les lointains confins de notre système solaire. Je n'ai jamais recensé d'objet se déplaçant si rapidement ; il dépassa les planètes extérieures en moins de deux heures ! Alors que je regardais, de mes propres yeux, je l'ai vu ralentir alors qu'il s'approchait de Jupiter, faire un virage franc, et disparaître dans la planète elle-même. J'ai vu de nombreux éclats de lumière après, et bien que je continuai de regarder jusqu'à ce que le Soleil poigne, je ne vis pas de perturbations supplémentaires dans le ciel nocturne. Je dois continuer à documenter ces changements, et j'alerterai mes collègues lorsque le jour viendra.

15/10/1665
J'ai emmené Peter à mon point d'observation la nuit dernière, mais une semaine après la nuit où j'ai vu le feu tomber sur Jupiter dans les cieux. Il a amené son propre télescope, et nous avons ensemble dirigé notre vision sur la géante. À notre surprise, un changement magnifique s'est opéré ! Là où auparavant le monde lointain ne comportait que des bandes de couleur, il y a maintenant une grande tache rouge là où l'étoile s'est posée à la surface de Jupiter. Peter était incrédule, bien sûr, qu'une découverte si incroyable ait pu se dérouler sous nos yeux. Je continuerai à consigner cela.

18/10/1665
Cette nuit alors que je regardai à travers mon télescope, je jure sur ma vie que j'ai observé ce qui me semblât être des explosions et des combustions provenant de notre tache rouge. J'ai peur que mon cerveau ne me joue des tours, puisqu'il n'y a pas eu de traces d'activité aussi violente de la part d'un corps céleste depuis l'aube de l'astronomie. Je vais consulter Peter demain, et espère glaner de sa part des conseils sur le sujet.

19/10/1665
Peter voit la même chose que moi ! Alors que je l'approchais avec mes inquiétudes, il fit de même avec moi, et après notre discussion subséquente nous conclûmes que cela doit être une puissante réaction à l'étoile filante que j'ai vu la première nuit, et non un produit de nos propres imprécisions. Je me demande ainsi quel événement cataclysmique peut bien se dérouler dans notre voisinage céleste. Notre travail pour documenter cela doit continuer.

Addendum 2399-2b :

A ████ le ██/██/██, l'Unité BARRIER 53 observa un des drones de réparation de SCP-2399 s'approcher d'un débris, rapidement identifié comme étant une partie d'un appareil de communication endommagé. À cause de la nature de ce composant spécifique, et les conséquences d'une telle récupération par SCP-2399, l'Unité BARRIER 45 reçut l'ordre de tirer sur le drone avec ses batterie à choc embarquées.

Les batteries furent déchargées, cependant, le drone ne fut pas endommagé. L'enregistrement obtenu par l'Unité BARRIER 53 montre que, alors que le chargement en question a été tiré en direction du drone de réparation, il fut détruit à 5km de la cible par des charges additionnelles provenant de SCP-2399. Le centre de commandes perdit le contact avec l'Unité BARRIER 45 15 secondes après le déchargement initial, l'observation vidéo montrant SCP-2399 [DONNÉES SUPPRIMÉES] l'anomalie spatiale résultante ayant pour origine ████-██-████-█ [DONNÉES SUPPRIMÉES] la destruction de l'Unité BARRIER 45 par les Unités BARRIER 44, 51 et 55.

Désormais les Unités BARRIER ne doivent en aucun cas engager SCP-2399 ou les drones relâchés par SCP-2399.

Addendum 2399-2c : Projet Gigas :

Après les événements du ██/██/██, il a été décidé que la force nécessaire serait autorisée pour détruire ou incapaciter SCP-2399. En utilisant des ressources de la Fondation, ainsi que des ressources de 45 nations (notamment █████ ███████, ███████, █████ ██████, ██████, ███████ ██████, ██████'█ ████████ ██ █████, et ██████████ ██████'█ ████████ ██ █████), une plateforme de ██ ogives portant ███ Mt de charge utile et ██ ogives portant des détonateurs IEM fut lancée et placée en orbite autour d'Europe. Le ██/██/██ à ████ heures sous l'ordre de 15 chefs de nations et O5█, O5█, O5█, O5█, et O5█, l'entièreté de la charge du Projet Gigas fut lancée en direction de SCP-2399.

[DONNÉES SUPPRIMÉES]

Des efforts pour développer des méthodes alternatives d'élimination de SCP-2399 sont en cours d'élaboration.1

Addendum 2399-L5 :

Donc, SCP-2399.

Vous êtes-vous déjà posé et demandé, peut-être après avoir entendu parler d'un accident de voiture dans une rue où vous veniez de passer, ou un bombardement dans une ville que vous visitiez, à quel point vous étiez chanceux d'être en vie ? Combien de choses ont besoin de se produire de la bonne façon pour que vous continuiez à exister ? Quelques secondes trop tard, quelques secondes trop tôt, et quelqu'un attrape quelque chose qu'il a laissé tomber et une floppée de personne entre en collision avec une autre floppée de personne. Parfois ce genre de chose arrive, comme nous l'avons vu, beaucoup trop souvent. Mais c'est pour cela que nous sommes là. Pour protéger ceux qui ne peuvent se protéger eux-mêmes de choses dont ils ne sauraient même pas se protéger.

On ne peut pas le faire entièrement, cependant. Malgré le grand nombre de choses que l'on a su confiner, malgré le grand nombre de choses qui menaceraient de nous détruire tous que nous avons été capables de garder enfermées, beaucoup trop restent encore sans que l'on puisse y faire quoi que ce soit. Qu'elles soient trop grosses, ou trop rapides, ou trop puissantes, chacune de ces choses pourrait cligner des yeux et effacer l'humanité de l'existence. Le fait qu'elles ne l'aient pas encore fait ne tient qu'à de la chance. SCP-2399, cependant, est différent.

On a peu d'informations concernant les motivations, les origines et les capacités complètes de SCP-2399. Nous ne comprenons pas comment il est capable de communiquer sur de si grandes distances, ou comment ceux qui l'ont construit (s'il a effectivement été construit) nous l'ont envoyé en premier lieu. Nous ne savons pas ce qui arriverait si SCP-2399 se réparait complètement, ou si une partie de notre réseau disparaissait et qu'un message passait au travers. Nous ne savons pas cela, nous présumons donc du pire. À en juger par ce que nous avons vu, si SCP-2399 avait atteint la Terre, cela aurait mené à notre destruction à cet instant.

Mais parfois l'humanité reçoit un peu d'aide. Parfois quelque chose se met en travers de l'apocalypse. Pour nous, et pour SCP-2399, ce fut Jupiter. Alors que SCP-2399 commençait à ralentir en approchant de la Terre, Cassini a vu ce que nous avons été capable de vérifier ; SCP-2399 entra en collision avec Io, fut endommagé, et fut incapable de s'échapper de l'attraction gravitationnelle de Jupiter. Ses armes s'activèrent comme prévu, mais c'est Jupiter qui connut le jugement dernier, pas nous.
Cependant, il est probable que SCP-2399 finisse par recouvrer ses fonctionnalités totales, et il sera probablement capable de s'extraire de Jupiter et se diriger vers sa cible. Pour le moment, nous pouvons continuer de balancer des bombes et des IEM tant que nous voulons, mais nous n'avons aucune indication que cela va ne serait-ce qu'égratigner la chose, au contraire, l'expérience indique que cela ne fera rien du tout. Si cela devait arriver, nous serions sans aucun doute détruits.

Jupiter nous a fait gagner du temps. Pour le moment, SCP-2399 restera là, à se réassembler, pendant que nous développons des moyens de l'arrêter. Qu'on le veuille ou non, nous sommes dans une course à l'armement contre cette chose. Nos meilleures estimations nous donnent 25 ans avant qu'il ne soit capable de capter à travers notre réseau d'isolation. D'ici là, nous devons saisir l'opportunité qui nous a été donnée. Nous devons utiliser le temps qui nous a été donné, et ne pas le gâcher.

Nous avons donc créé le Protocole LEGIONNAIRE. Une IEM gigantesque, alimentée par dieu-sait-quoi, suivie d'une volée de têtes nucléaires assez grosses pour éradiquer notre civilisation un millier de fois. Un plan imparfait, et simple, et probablement futile. Nos chercheurs, et les chercheurs autour du monde, doivent encore créer un moyen de délivrer ce genre de frappe, ou bien ne serait-ce qu'un moyen de l'alimenter. Il n'y a aucune indication que nous serons capables de terminer LEGIONNAIRE à temps, ou s'il fera ce que l'on attend s'il est terminé. Même si nous devons drainer nos banques et vider nos mines, nous devons essayer.

Nous n'avons pas toujours la chance de voir le bus fou qui mettra fin à nos vies, et de s'écarter. Jupiter, sans le savoir, nous a offert cette chance. Je suggère que nous la saisissions.

Randall McAllan
Directeur
Projet BARRIER, Site ██

Addendum 2399-Retranscription des Communications :

Tous les messages consignés doivent être compris comme s'étant répétés, continuellement, jusqu'au message suivant ou à un silence radio consigné.

██/██/1971- L'unité est endommagée : Réparer.
██/██/1985- Mise à Jour de l'Ordre : Maintenir la Position : Réparer.
██/██/1985- Période de silence radio, le Réseau BARRIER est mis en place.
██/██/1996- L'unité est hors de portée de la cible : Procéder jusqu'à la planète #3 du système [COORDONNÉES SUPPRIMÉES] : Réparation
██/██/2015- L'unité est hors de portée de la cible : Procéder jusqu'à la planète #3 du système [COORDONNÉES SUPPRIMÉES] : Priorité à la cible : Cesser les réparations

révision de page: 7, édité la dernière fois: 10 May 2018 12:39
Unless otherwise stated, the content of this page is licensed under Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License

Privacy Policy of website