nn5n Foundation
Branch of SCP Foundation
nn5n: scp-2740 Ce n'était pas là
EuclidSCP-2740 Ce n'était pas làRate: 196
SCP-2740
attic.png

Image récupérée du caméscope familial, supposée montrer l'intérieur du grenier de la famille Lee. Date impossible à déterminer.

Objet # : SCP-2740

Classe : Euclide

Procédures de Confinement Spéciales : En raison de la nature de SCP-2740, tout moyen de confinement direct est actuellement irréalisable. L'accès au ████ rue █. ██, █████, dans l'Indiana est interdit, ceci devant être mis en place par le personnel de sécurité de la Fondation. Une couverture de type Delta-4B "Fuite de Gaz" doit être diffusée à █████, dans l'Indiana.

Le traitement standard par amnésiques contre les dangers-sensitifs est disponible pour tous les membres du personnel affectés à SCP-2740.

Description : La nature, l'apparence et l'existence potentielle de SCP-2740 est incertaine. Il est présumé que SCP-2740 existerait dans le coin nord-ouest du grenier de la maison de la famille Lee au ████ rue █. ██, █████, dans l'Indiana, à environ 6 m de l'échelle y menant.

Les personnes qui tentent de s'approcher de l'échelle menant au grenier se trouveront dans l'impossibilité de le faire. Bien qu'elles puissent s'approcher de l'échelle et, dans certains cas, même commencer à y monter, une vérification plus poussée permettra toujours de découvrir que ces personnes ne l'ont en réalité pas fait. La raison en est inconnue pour l'instant ; de plus, il n'est absolument pas certain que cet effet existe. Des recherches sur ce phénomène sont en cours.

Les seuls renseignements recueillis au sujet de SCP-2740 l'ont été au moyen d'entretiens avec des personnes affectées. SCP-2740 semble inspirer un sentiment d'effroi intense à tout individu qui en a connaissance, bien que la raison en soit inconnue. Cet effet commence dès l'entrée dans la maison au ████ rue █. ██, ou en prenant connaissance de SCP-2740 en discutant avec d'autres personnes affectées par sa nature anormale.

Interview 2740-A : Franklin Lee

L'interview suivante a été réalisée après la découverte de SCP-2740 avec Franklin Lee, le propriétaire de la maison au ████ rue █. ██ et père de la famille Lee.

Interviewer : Dr K. Dorsett

Interviewé : Franklin Lee

[DÉBUT DE L'ENREGISTREMENT]

Dr Dorsett : Quand avez-vous commencé à remarquer que quelque chose n'allait pas ?

Franklin Lee : À vrai dire… je ne sais pas, c'était il y a des années. Mais ça n'a pas toujours été comme ça. Au début, c'était juste quelque chose qu'on pouvait ignorer, vous savez. Je me souviens qu'il y avait des fois où je marchais dans le couloir à l'étage et que je- je regardais juste, et j'avais ce sentiment.

Dr Dorsett : Pouvez-vous décrire ce sentiment ?

Franklin Lee : Comme s'il y avait quelque chose là-haut. Non pas que je pouvais le voir ou quoi que ce soit, et nous n'entendions rien non plus. L'ambiance dans la maison avait changé, et nous pensions que c'était parce qu'elle- je… non, ce n'était pas ça.

Dr Dorsett : M. Lee ? De qui parlez-vous par "elle" ?

Franklin Lee : Notre fille aînée, Olivia. Elle est partie quand elle avait dix-sept ans, et… il y avait d'autres choses qui se passaient alors, nous traversions des moments difficiles. Olivia est partie vivre avec la sœur de ma femme, nous ne lui avons pas parlé depuis des années. Je pense que… je ne sais pas, peut-être que nous avons commencé à le remarquer à ce moment-là.

Dr Dorsett : Qu'avez-vous remarqué à l'origine ?

Franklin Lee : Le calme, tout était vraiment calme. Ça ne ressemblait pas à une maison avec trois autres enfants, vous savez, mais… je ne sais pas, ça s'est fait avec le temps, vous voyez ? Au bout d'un moment, j'ai décidé qu'il fallait que je sache ce qu'il y avait là-haut, ce qu'elle avait laissé-

Dr Dorsett : M. Lee ?

Franklin Lee : …J'ai essayé, je ne peux pas vous dire combien de fois j'ai essayé. Je commence à grimper, puis à ouvrir les yeux, et je suis de retour au lit, ou dans le salon devant la télévision, et le sentiment ne disparaît jamais. J'ai démissionné, je ne pouvais pas supporter le stress. Je ne pouvais l'expliquer à personne, tout le monde pensait que j'étais fou, mais… il y a eu quelques fois où j'ai envisagé de démolir toute la maison, j'ai même signé les papiers une fois, mais j'ai rappelé plus tard et la société n'existait plus.

Dr Dorsett : Pourquoi n'avez-vous pas déménagé ?

Franklin Lee : …Vous croyez qu'on n'a pas essayé ? C'était comme grimper à cette échelle ; vous montez à mi-chemin, vous poussez la porte, et vous pouvez le sentir, mais ensuite… vous vous retrouvez assis à la table de la cuisine.

[FIN DE L'ENREGISTREMENT]

À la suite de cette entrevue, M. Lee et sa famille ont été transférés au Site-81 pour détention et examen, leur libération dépendant des résultats d'une étude plus approfondie de leur état mental La famille Lee n'a pas été transférée au Site-81. Les informations prétendant le contraire se sont révélées inexactes. Des recherches à ce sujet sont en cours.

Interview 2740-B : Yvette Lee

L'interview suivante a été réalisée après la découverte de SCP-2740 avec Yvette Lee, copropriétaire de la maison au ████ rue █. █ et mère de la famille Lee.

Interviewer : Dr K. Dorsett

Interviewée : Yvette Lee

[DÉBUT DE L'ENREGISTREMENT]

Dr Dorsett : Mme Lee, pouvez-vous me dire pourquoi votre mari n'a pas été capable d'exprimer des détails sur SCP-2740 ?

Yvette Lee : …Vous n'êtes-vous pas entré dans la maison Dr Dorsett ?

Dr Dorsett : Non, mon poste a été ici dans notre installation mobi-

Yvette Lee : Alors vous ne pouvez pas comprendre. Nous y vivons depuis vingt ans, et nous ne pouvons même pas… nous ne pouvons rien y faire non plus. On a tout essayé, mais rien ne marche.

Dr Dorsett : Nous avons des raisons de croire que vous êtes entrée dans le grenier1 le ██/██/████. Pouvez-vous le confirmer ?

Yvette Lee : Je- non, bien sûr que non, je-

Dr Dorsett : Mme Lee, ce sera beaucoup plus facile si vous pouvez être honnête avec nous.

Yvette Lee : …Mon mari et moi, nous avons été de bons parents, mais nous nous sommes disputés avec Olivia pour tant de choses, des choses qui semblent sans importance maintenant, mais… cela a creusé un fossé entre nous, et nous savions tous que quelque chose se tramait. Elle ne pouvait pas admettre les erreurs qu'elle avait faites. Quand elle est partie, je sentais encore la gêne, comme si elle n'avait jamais disparu. Une nuit, je me suis réveillée et je l'ai entendue. Je me suis approchée de l'échelle et j'y suis montée, et…

Dr Dorsett : Et ?

Yvette Lee : …Je ne sais pas. Ce n'était pas Olivia.

[FIN DE L'ENREGISTREMENT]

Rapport d'Incident 2740-A : Après des entretiens avec M. Lee, Mme Lee et leurs enfants, ainsi qu'avec des voisins également touchés par SCP-2740, qui étaient tous certains de l'existence de SCP-2740 mais ne connaissant aucun autre détail, plusieurs tentatives ont été faites pour pénétrer dans le grenier, que ce soit par des humains ou non. Dans chacun des cas, une enquête plus poussée a révélé qu'aucune tentative n'avait effectivement été faite, quelles que soient les affirmations des membres du personnel concernés qui affirmait le contraire.

Ces tentatives ont pu inclure l'accès direct par l'échelle du grenier au deuxième étage, les charges creuses situées à divers endroits du plafond du deuxième étage, l'accès par drone par l'ouverture de l'échelle, l'accès avec ou sans personnel en coupant par le toit et le nivellement complet de la maison. Comme mentionné précédemment, il n'existe aucun document indiquant que l'une ou l'autre de ces méthodes ait été effectivement tentée.

Rapport d'Interview 2740-C : Olivia Lee

L'interview suivante a été réalisée après que la fille aînée de la famille Lee, Olivia, ait été localisée dans le quartier █████████, ██, travaillant comme entrepreneur paysagiste après avoir changé son nom pour Rebecca Feldman.

Interviewer : Dr H. Garrett

Interviewée : Rebecca Feldman (alias Olivia Lee)

[DÉBUT DE L'ENREGISTREMENT]

Dr Garrett : Mlle Feldman, ce dont je veux discuter avec vous, c'est d'un phénomène associé à la maison de vos parents, probablement située à l'étage-

Mlle Feldman : Le grenier, je sais. Je pensais que quelqu'un viendrait me chercher à ce sujet, mais je ne pensais pas que ce serait si tôt.

Dr Garrett : Êtes-vous en train de dire que vous êtes au courant de ce phénomène ?

Mlle Feldman : J'ai quitté mes parents quand j'étais enfant, Dr Garrett. Nous… nous nous étions toujours disputés. Ils n'étaient pas satisfaits des choix que j'avais faits, des choses auxquelles je croyais, des gens avec qui je passais du temps. Il y avait de la colère, tellement de colère que j'ai pensé que ça pourrait m'étouffer. Quand je suis partie, j'avais l'impression de respirer à nouveau. Je n'y suis jamais retourné après ça, mais… parfois, je peux encore le sentir. Vous savez ce que vous ressentez quand vous rêvez, et vous essayez de fuir quelque chose mais vous ne pouvez pas le voir et vous ne savez pas si c'est vraiment là, mais vous courez quand même ? C'est cette sensation.

Dr Garrett : Qu'est-ce qui vous a poussé à quitter vos parents ?

Mlle Feldman : Une nuit, on s'est disputés, mon père buvait et ma mère était encore plus mal en point à ce moment-là, et… j'avais gardé un couteau sous mon oreiller depuis longtemps, au cas où quelque chose se produirait, et ils sont entrés dans ma chambre cette nuit-là, je ne sais pas quelles étaient leurs intentions, mais je l'ai dégainé et je les ai fait reculer contre le mur. J'avais l'impression d'être étouffée, et ce fut la première fois que je l'ai entendu, quelque chose se déplaçant au-dessus de moi. J'ai lâché le couteau et j'ai couru, et je n'ai pas regardé en arrière.

Dr Garrett : Savez-vous quelque chose sur ce qu'il y a dans le grenier, Mlle Feldman ?

Mlle Feldman : Il y a toujours des secrets, docteur. Il y a une limite à ce que la haine peut accumuler dans un endroit avant qu'elle ne commence à vous haïr en retour… Je ne sais pas ce qu'il y a dans le grenier, ou même s'il y a quelque chose là-haut, et je ne pense pas que je veuille le savoir.

[FIN DE L'ENREGISTREMENT]

À la fin de cette entrevue, Mlle Feldman a été détenue par le personnel de la Fondation, dans l'attente d'une enquête plus approfondie sur ses allégations. Actuellement, il est présumé qu'Olivia Lee n'existe pas et n'a jamais existé. L'information contenue dans le rapport d'interview 2740-C fait l'objet d'un examen plus approfondi.

révision de page: 3, édité la dernière fois: 28 Dec 2018 11:24
Unless otherwise stated, the content of this page is licensed under Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License

Privacy Policy of website