nn5n Foundation
Branch of SCP Foundation
nn5n: scp-2309 Le Mur de Fer de Dhul-Qarnayn
EuclidSCP-2309 Le Mur de Fer de Dhul-QarnaynRate: 61
SCP-2309

Objet # : SCP-2309

Classe : Euclide

Procédures de Confinement Spéciales : Afin d'éviter tout accès non autorisé, la zone entourant SCP-2309 a été entourée de grillages, et est présentée au public comme un terrain d'entraînement des Forces Terrestres Géorgiennes. À tout moment, une équipe d'observation doit être postée sur SCP-2309 et faire des rapports régulier sur l'état structurel de l'objet. Toute brèche dans SCP-2309 doit être signalée immédiatement, et considérée comme un possible départ de scénario de changement d'espèce dominante de classe SK. À la réception d'un tel rapport, le personnel militaire de la Fondation stationné au Moyen Orient doit entrer en activité et se déployer selon le Plan de Contingence 2309. Ce personnel devra évaluer la situation et, le cas échéant, engager toute force hostile présente.

Description : SCP-2309 est un mur mesurant approximativement 20m de hauteur et d'une épaisseur de 5m, constitué de blocs de fer couverts d'une fine couche de cuivre, qui se dresse entre les murs de la gorge de █████, dans la région du ███████ en Géorgie. Bien qu'il soit impossible d'endommager SCP-2309 par des moyens conventionnels, il se détériore de manière continue selon un processus au cours duquel des morceaux de métal disparaissent de sa façade nord. Les pièces disparaissent en laissant des marques variées, qui rappellent la plupart du temps des griffures. Ce processus, qui se déroule entre le lever et le coucher du soleil, se poursuit parfois jusqu'à ce qu'il ne reste plus que 5cm d'épaisseur sur certaines sections. Entre chaque période de détérioration, SCP-2309 régénère la matière perdue au rythme d'environ 0,5mm/s. Ainsi, l'objet sera intégralement régénéré avant le début de la période de détérioration suivante.

Les historiens de la Fondation estiment qu'il a été érigé au cours du 6ème siècle av. J.C., sous la supervision de Cyrus le Grand, fondateur de l'Empire Achéménide. Sur le plan historique, l'existence de SCP-2309 est attestée par plusieurs sources écrites remontant au premier siècle1. Les versions de ces sources accessibles par le public ont été modifiées de manière à dissimuler l'existence et l'emplacement de SCP-2309. Une de ces sources présente un intérêt particulier. Il s'agit d'un témoignage direct au sujet de SCP-2309, fourni par Sallam at-Turjumani, fonctionnaire de la cour du calife al-Wathiq de la dynastie Abbasside, au début du 9ème siècle.

Après que le calife eut raconté un rêve dans lequel il voyait le Mur de Fer de Dhul-Qarnayn2 détruit par Yajuj et Majuj3, il m'envoya mener une enquête sur le sujet. Je fis route vers le nord du Caucase, et j'arrivai à Tbilisi après six mois de voyage. Là, je me renseignai sur l'état du Mur de Fer. J'ai trouvé un vieux magicien4 qui me dit qu'il avait vu le Mur de Fer, et que celui-ci se dressait toujours. Je lui ai proposé vingt dinars pour me mener au mur, et sans rien dire il me conduisit plus au nord, vers une gorge entre les montagnes de ███████ et ████. Là, je contemplai le Mur de Fer. À mon soulagement, et celui du calife, je vis qu'il était toujours debout, et que les outils de construction de Dhul-Qarnayn étaient intacts, éparpillés sur le site.
Je trouvai étrange, toutefois, de pouvoir voir les marques laissées par les Yajuj et les Majuj sur le Mur de Fer, sans pouvoir les voir, eux. Quand j'en parlai au magicien, il m'expliqua que les Yajuj et les Majuj étaient cachés par le Mur. Il posa sa main sur mon épaule, et je pus voir les hordes de Yajuj et de Majuj déferler vers nous, déchirant le Mur de Fer. Ils étaient aussi répugnants que je l'imaginais, leur nudité n'était même pas couverte par leur peau, et leurs main finissaient, non en ongles, mais en griffes terribles et acérées.
Derrière les hordes de Yajuj et de Majuj, je ne pus voir que la désolation : chaque arbre, chaque plante, avait été déraciné, et les seules bêtes à avoir survécu au massacre étaient les mouches, les vers et les cafards. En examinant les forces Yajuj et Majuj plus précisément, je vis deux hommes masqués, qui portaient des robes rouges comme les évêques romains, et qui menaient la horde depuis le sommet de tours faites de chair. Devant eux se tenait une énorme bête à quatre pattes, plus grande que cinq éléphants, et qui avait pour seul visage une plaque d'os. En levant leurs bâtons en l'air, ils commandaient à la bête comme l'auraient fait des marionnettistes. Réagissant au moindre de leurs mouvements, la bête chargea le Mur de Fer, piétinant les Yajuj et les Majuj qui restaient sur son chemin, jusqu'à ce que sa tête percute le Mur, sans toutefois lui infliger de gros dégâts.
Je demandai au magicien pourquoi les Yajuj et les Majuj poursuivaient cet effort futile visant à traverser le Mur de Fer, là où il leur aurait suffi de creuser en dessous ou de bâtir un échafaudage. Il me répondit que là où se trouvaient les Yajuj et les Majuj, le sol était plus dur que l'acier de Damas, et que le ciel était à la même hauteur que le Mur de Fer. De fait, même le plus insignifiant des insectes n'aurait pas pu passer au dessus. Je dis au magicien que j'en avais assez vu, et il retira sa main de mon épaule. Alors que les Yajuj et les Majuj disparaissaient à mes yeux, il me dit que le calife, ainsi que tous les chefs des terres civilisées, devaient prendre garde à la menace qu'ils représentaient. Parfois, je me demande si ce que j'ai vu était une vision d'Allah ou une ruse du magicien. Je pense toutefois que je n'ai pas été trompé, car Allah Sait et Voit, et je n'ai vu que ce qui avait déjà été révélé.

Les archéologues de la Fondation ont entamé des fouilles de la zone entourant SCP-2309 en 1992. Parmi les éléments intéressants qui ont été découvert se trouvent :

  • une cache contenant environ un millier de pièces lydiennes.
  • un grand nombre de fragments de bronze provenant d'armes et d'armures Achéménides.
  • un certain nombre d'engrenages et d'autres pièces mécaniques, probablement utilisées lors de la construction de SCP-2309. Beaucoup sont frappées de sceaux des temples et cultes Mekhanites des cités états Ioniennes.
  • un charnier contenant des squelettes dont la structure est très proche de celle des Homo sapiens sapiens. Ils s'en écartent toutefois car leurs crânes sont principalement composés d'une paire de mâchoires aiguisées et verticales, et leurs doigts se prolongent en griffes osseuses. Des ressemblances ont été notées entre ces spécimens et des instances capturées de BIO-SK de Type B.
  • un grand cylindre, contenant le texte suivant, écrit en Perse ancien, et traitant de la construction de SCP-2309 ainsi que des circonstances dans lesquelles elle a eu lieu.

Tous les hommes civilisés louent Cyrus, favori d'Ahura Mazda5, roi des rois, roi de Perse, de Babylone, de Sumer, d'Akkad et de Lydie ! Son armée, qui est aussi nombreuse que les gouttes d'eau dans le Tigre et l'Euphrate, a marché dans le Caucase à la rencontre des envahisseurs qui sont venus d'Adatum6. Menés par le Karasci7 Yagha et le Karasci Mahaga, généraux daeva8 d'Angra Mainyu9, ils ont fait de gros dégâts sur nos terres. Au début, l'armée de Cyrus les a repoussés, jusqu'à la gorge de █████. Mais l'assaut ne s'arrêtait pas, à tel point que même les Compagnons10 ne pouvaient plus les retenir. Avec la sagesse que les dieux lui ont accordée, Cyrus prit la décision de bâtir une barrière, afin de contenir les daevas et leurs armées maudites. Réunissant les hommes les plus sages de tout son Empire, Cyrus voyagea jusqu'à Ionia, où il recruta les prêtres-bâtisseurs Mekhanites. Tandis que les armées de Cyrus tenaient la ligne, les Mekhanites érigeaient un grand mur fait de blocs de fer, sur lequel ils répandirent une couche de cuivre consacré. Cela permettrait de maintenir le Karasci Yagaha et le Karasci Mahaga, ainsi que leurs armée, loin de l'humanité, dans le royaume de druj11 jusqu'à la fin des temps.

La nature eschatologique associée à SCP-2309, ainsi que l'existence d'éléments écrits et de preuves archéologiques indiquant qu'il a été construit pour retenir les armées Sarkiques, laissent supposer qu'une brèche de SCP-2309 constituerait un scénario de changement d'espèce dominante de classe SK. Des recherches historiques et ésotériques concernant la nature de la menace posée par SCP-2309, ainsi que l'amélioration de son confinement, sont en cours.

Source : SCP-2309 | Auteur original : UnivineUnivine

révision de page: 2, édité la dernière fois: 13 Dec 2016 14:34
Unless otherwise stated, the content of this page is licensed under Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License

Privacy Policy of website