nn5n Foundation
Branch of SCP Foundation
nn5n: scp-552 Mystérieuses Balances
SafeSCP-552 Mystérieuses BalancesRate: 133
SCP-552
blank.png

Objet# : SCP-552

Classe : Sûr

Procédures de Confinement Spéciales: SCP-552 doit être confiné dans une pièce aménagée en logement standard. Tous les meubles doivent être rembourrés et boulonnés pour éviter les collisions accidentelles. Du matériel de lecture peut être fourni à la demande du sujet, mais toute discussion sur l'actualité doit être censurée. Un écran diffusant des images de sécurité à délai différé de l'installation de confinement du sujet doit être mis en place pour permettre la communication. Le délai doit être mis à jour une fois par semaine pour suivre l’évolution du sujet.

SCP-552 doit être bâillonné et maintenu dans des attaches corporelles complètes pour éviter de s'auto-mutiler. Il ne doit pas être stocké dans une installation contenant d'autres SCPs ou transporté à travers des zones peuplées.

Description : SCP-552 est un être humain masculin d'âge moyen. Les systèmes sensoriels du sujet présentent une distorsion temporelle anormale : il ne peut pas percevoir son environnement tel qu’il est actuellement, mais seulement tel qu’il sera dans un avenir proche. SCP-552 est par ailleurs physiquement banal. Il est possible d'interagir normalement avec la forme physique du sujet, mais ses réactions à toute interaction auront déjà eu lieu. Il est pleinement conscient de son état et tentera parfois de chronométrer ses réactions pour interagir normalement avec les chercheurs.

La distorsion temporelle du sujet s’est accentuée au fil du temps. Lorsqu'il a été acquis pour la première fois par la Fondation en 19██, il percevait les événements d'un peu moins d'une seconde plus tard. En moins d'un an, le sujet a été observé répondant aux questions deux secondes avant qu'elles soient posées. La distorsion temporelle s'est élargie à un rythme accélérant de façon exponentielle depuis lors, atteignant un écart de 18 mois après 10 ans de confinement.

Les capacités prédictives du sujet sont substantielles mais non sans défaut. Lorsqu'une situation paradoxale est présentée à SCP-552, dans laquelle les chercheurs défient délibérément ses prédictions, il subira une perte de mémoire concernant l'événement prédit. SCP-552 a demandé à la Fondation de cesser de créer des paradoxes de cette manière, car ils provoquent des migraines graves.

Les réactions prématurées du sujet aux alarmes se sont avérées un avertissement fiable des brèches de confinement, permettant un niveau de préparation accru et une perte de vies minimisée.

Addendum 552-1 : À 12 h 45 le ██/██/████, SCP-552 est devenu extrêmement agité, passant 12 minutes à se débattre et à crier sur le Dr ████ et "Dr ██████", même si le premier n'était pas présent et aucun chercheur portant ce dernier nom n'était employé par la Fondation. Au cours de cette période, il a insisté à plusieurs reprises sur le fait que tout allait bien et qu'il fallait s'éloigner de lui. Il s'est ensuite effondré, s'est raidi et a continué à pousser des cris incohérents. Toute communication supplémentaire s'est avérée impossible : bien que l'analyse de la condition physique du sujet n'ait révélé aucun changement, il est resté incapable de quoi que ce soit de plus cohérent que des grognements et des gémissements, et ne veut ou ne peut pas déplacer ses membres d'une position raidie. Depuis, il est toujours resté dans une certaine variation de cet état. La distorsion temporelle à l'époque était estimée à 4 ans, 2 mois et 12 jours, ce qui suggère que le sujet vit un événement commençant le ██/██/████.

Addendum 552-2 : Le ██/██/████, peu de temps avant la cause prédite de l'incapacité du sujet, il a cessé d'être raide et a retrouvé la mobilité dans ses membres pour la première fois en 4 ans. Peu de temps après, le sujet a commencé à crier dans une agonie apparente et à se griffer frénétiquement. Après que de nouvelles tentatives de communication se soient révélées infructueuses, SCP-552 a été physiquement maintenu dans une camisole de force et un bâillon pour éviter de se blesser.1 Depuis lors, SCP-552 a continué à essayer de crier et de griffer sa propre chair sans interruption, y compris sans pause pour les fonctions nécessaires telles que manger ou dormir.

On pense que la "phase d'hostilité" du sujet était due au fait qu'il avait été confiné à une camisole de force 4 ans avant que la camisole de force ne devienne nécessaire. On ne sait pas quelle expérience se reflète dans sa douleur soudaine et son élan d'automutilation. En raison de la possibilité qu'il réagisse à un événement anormal futur, probablement causé par une brèche de confinement, il a été déplacé vers le site 109, loin de tout autre SCP.

Veuillez faire très attention à garder SCP-552 en vie, au moins jusqu'à ce que nous comprenions pourquoi il crie. S'il meurt dans les 6 à 10 prochaines années, je n'aime pas les implications. - Directeur du site Prell

Unless otherwise stated, the content of this page is licensed under Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License

Privacy Policy of website